Savournon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Savournon
Image illustrative de l'article Savournon
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d’Azur
Département Hautes-Alpes
Arrondissement Arrondissement de Gap
Canton Canton de Serres
Intercommunalité Communauté de communes Sisteronais-Buëch
Maire
Mandat
Michel Rolland
2014-2020
Code postal 05700
Code commune 05165
Démographie
Population
municipale
253 hab. (2015 en augmentation de 4,98 % par rapport à 2010)
Densité 6,4 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 25′ 23″ nord, 5° 47′ 30″ est
Altitude Min. 671 m
Max. 1 760 m
Superficie 39,23 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Savournon

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Alpes

Voir sur la carte topographique des Hautes-Alpes
City locator 14.svg
Savournon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Savournon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Savournon
Liens
Site web savournon.fr

Savournon est une commune française située dans le département des Hautes-Alpes en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Mentionné au XIIe. Situé sur une ancienne voie romaine de Monêtier-Allemont à La Bâtie-Mont-Saléon. Vestiges préhistoriques et antiques - Dépôt de l'âge du Bronze. - Vestiges gallo-romains.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1983 mars 2001 François Pujol DVG Ingénieur Conseil
mars 2001 mars 2004 Robert Nunes Apparenté
PCF
 
mars 2004 mars 2008 Jean Germanaz DVG  
mars 2008 en cours
(au 20 mars 2015)
Michel Rolland[1] DVG Cadre

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Savournon fait partie :

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[3].

En 2015, la commune comptait 253 habitants[Note 1], en augmentation de 4,98 % par rapport à 2010 (Hautes-Alpes : +2,88 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
726 584 703 691 762 738 658 630 649
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
623 624 586 574 560 521 503 507 503
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
502 469 405 367 285 283 290 283 250
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
213 182 174 146 191 208 235 241 253
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Élevage ovin : le village a donné son nom à une célèbre race de moutons, la race de Savournon, qui a donné naissance en 1947 à la race des Préalpes du Sud, dénomination actuelle. Pâté de grives au genièvre, agneaux (réputés), miel de lavande.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Architecture civile[modifier | modifier le code]

Au sommet du rocher "le château de l'Aigle", ruines d'un donjon XIIe.

Ruines d'un autre château XIIe.

Château XVIIIe dans la plaine.

Architecture sacrée[modifier | modifier le code]

Église XIXe sur une hauteur : gracieux clocher de pierres apparentes.

Chapelle XIIe en ruine, à mi-pente à côté du château ruiné.

Église de Plan-du-Bourg-Villelongue XIXe.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Victor Peytral (1874-1964), homme politique, ministre des travaux publics sous le cartel des gauches, fut maire de la commune, conseiller général et député.
  • Paulin Richier, 21 octobre 1896 à Savournon - 10 novembre 1973 à Villefranche-sur-Mer, industriel de l'entreprise éponyme qu'il a fondée en 1929.
  • Philippe-François de Rastel de Rocheblave (1727-1802), officier de l'armée française, homme d'affaires et homme politique canadien, né à Savournon.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Savournon Blason D'or, à quatre pals de gueules, au mouton contourné et paissant d'argent brochant sur le tout, au chef d'azur chargé de l'inscription 'omnia velut me' d'or[6].
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Liste des maires du département des Hautes-Alpes », sur le site de la préfecture des Hautes-Alpes, (consulté le 20 mars 2015).
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  6. Site de la commune de Savournon