Les Costes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Costes.

Les Costes
Les Costes
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Hautes-Alpes
Arrondissement Arrondissement de Gap
Canton Canton de Saint-Bonnet-en-Champsaur
Intercommunalité Communauté de communes Champsaur-Valgaudemar
Maire délégué Joël Nouguier
Code postal 05500
Code commune 05043
Démographie
Gentilé Costins
Population 178 hab. (2015 en augmentation de 16,34 % par rapport à 2010)
Densité 20 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 44′ 48″ nord, 6° 02′ 05″ est
Altitude Min. 1 043 m
Max. 2 776 m
Superficie 8,78 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Aubessagne
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Alpes

Voir sur la carte administrative des Hautes-Alpes
City locator 15.svg
Les Costes

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Alpes

Voir sur la carte topographique des Hautes-Alpes
City locator 15.svg
Les Costes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Les Costes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Les Costes

Les Costes est une ancienne commune française située dans le département des Hautes-Alpes en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Ses habitants sont appelés les Costins.

La fête votive a lieu chaque année aux alentours de la Saint-Jean au mois de juin.

La commune est jumelée avec Waldems en Allemagne.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est composée de six hameaux :

  • le Maissubert (anciennement Mas hubert),
  • le Maisseret,
  • le Villaret,
  • les Courts,
  • Malarua (mauvais torrent en patois),
  • Roaffan.

Au pied du Banc du Peyron (Vieux Chaillol), cette commune est à la jonction entre la vallée du Champsaur et celle du Valgaudemar. Elle se situe en périphérie immédiate du parc national des Écrins.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Les Costes
Saint-Firmin Saint-Jacques-en-Valgodemard
Chauffayer Les Costes
Saint-Eusèbe-en-Champsaur La Motte-en-Champsaur

Toponymie[modifier | modifier le code]

Coste : dans le sens de « pente, flanc d'une montagne ou d'une colline ». C'est une formation occitane qui signifie « le coteau clairsemé, vide de végétation ». Le nom évoque des terrains secs et arides.

Las Còstas en occitan.

Ce toponyme est utilisé au pluriel (dû à la parcellisation).

Histoire[modifier | modifier le code]

En septembre 2011, à la suite d'un arrêté municipal du mois de mars 2011[1], la mairie a ordonné la destruction de l'ancien cimetière du village situé dans le hameau du Maisseret. Ce cimetière a été utilisé de 1708 à 1922 pour inhumer environ 1 500 corps. De nombreuses familles du village dont les aïeuls sont enterrés dans ce petit cimetière n'ont pas été prévenues par la mairie de la destruction du petit cimetière ce qui a entraîné une colère relayée dans la presse [2].

La commune fusionne avec Chauffayer et Saint-Eusèbe-en-Champsaur pour former la commune nouvelle d'Aubessagne au [3].

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de la commune est essentiellement basée sur l'élevage bovin et ovin.

L'irrigation par gravitation des champs de la commune est possible grâce :

  • au canal de La Motte à hauteur d'un tiers
  • au réservoir du lac (artificiel) de Roaffan pour les deux tiers restants.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[4]
Période Identité Étiquette Qualité
1792 2 décembre 1793 Pierre Champollion    
2 décembre 1793 21 pluviôse an 2 (2 février 1794) Louis Garnier   Officier public de la commune de Costes
21 pluviôse an 2 (2 février 1794) 26 prairial an 4 (14 juin 1796) Pierre Gueydan   Officier public de la commune de Costes
26 prairial an 4 (14 juin 1796) 20 germinal an 7 (9 avril 1799) Joseph Valla   Agent pour rédiger les actes d'état civil
20 germinal an 7 (9 avril 1799) 22 juin 1815 Pierre Champollion   Agent municipal élu
22 juin 1815 12 septembre 1815 Jacques Ganguet    
12 septembre 1815 septembre 1832 Pierre Champollion    
septembre 1832 septembre 1837 Jean-André Gaignaire    
septembre 1837 octobre 1840 Jean-Pierre-Marie Jaussaud    
octobre 1840 avril 1841 Jean-Martin Gaillard    
avril 1841 avril 1848 Pierre Reynaud    
mai 1848 août 1852 Pierre-Victor Gaillard    
août 1852 1863 Jean-Martin Gaillard    
1863 1875 Pierre Blanchard-Gaillard   décède en fonction le 31/12/1875
1876 1876 Pierre Amiel    
1876 1881 Jean-Pierre Gaillard    
1881 1908 Pierre Amiel    
1908 1914 (mobilisation) Joseph Escalle    
1914 1917 Bernard Gaillard   conseiller municipal faisant office de maire (père d'Auguste Nouguier)
1917 1935 Albert Blanchard-Gaillard   (grand-père de Fabien Blanchard-Gaillard)
1935 1945 Auguste Nouguier   (père de Joseph Nouguier)
1945 1945 Séraphin Devoluy   conseiller faisant office
1945 1947 Guillaume Gaillard    
mars 1947 mars 1983 Joseph Nouguier   (père de Joël Nouguier)
mars 1983 mars 2008 Fabien Blanchard-Gaillard    
mars 2008 mars 2014 Jean-Michel Grégoire    
mars 2014 décembre 2017 Joël Nouguier SE Agriculteur

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[6].

En 2015, la commune comptait 178 habitants[Note 1], en augmentation de 16,34 % par rapport à 2010 (Hautes-Alpes : +1,81 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
244216281277291319296312288
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
297309294290281284284274252
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
244225190250223233226209205
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
191167144123138140142142169
2015 - - - - - - - -
178--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Michel Crespin (1955-2001), auteur de bande dessinée français qui a vécu les dernières années de sa vie dans le hameau de Roafan.
  • Guy Aubert né dans la commune en 1938 (ses parents étaient alors instituteurs de l'école des Costes) ancien directeur général du CNRS (19 juillet 1994 - 19 juillet 1997) et du CNED.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]