Oze

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Oze (homonymie).
Oze
L'église Saint-Laurent.
L'église Saint-Laurent.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d’Azur
Département Hautes-Alpes
Arrondissement Gap
Canton Serres
Intercommunalité Communauté de communes Buëch Dévoluy
Maire
Mandat
Rémy Frey
2014-2020
Code postal 05400
Code commune 05099
Démographie
Population
municipale
106 hab. (2014 en augmentation de 13,98 % par rapport à 2009)
Densité 8,8 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 30′ 21″ nord, 5° 48′ 21″ est
Altitude Min. 737 m
Max. 1 603 m
Superficie 12,03 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Alpes

Voir sur la carte administrative des Hautes-Alpes
City locator 14.svg
Oze

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Alpes

Voir sur la carte topographique des Hautes-Alpes
City locator 14.svg
Oze

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Oze

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Oze

Oze est une commune française située dans le département des Hautes-Alpes en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1382, la mort de la Reine Jeanne ouvre une crise de succession à la tête du comté de Provence, les villes de l’Union d'Aix (1382-1387) soutenant Charles de Duras contre Louis d'Anjou. Le seigneur d’Oze, Aymery de La Garde, soutient le duc d’Anjou dès le printemps 1382, ce soutien étant conditionné à la participation du duc à l’expédition de secours à la reine[1].

Jusqu'en 2014, la commune appartenait au canton de Veynes. À la suite du redécoupage cantonal de 2014, elle a été transférée dans le canton de Serres.

Économie[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1971[2] mars 1989 René Blanc ... ...
mars 1989 mars 1995 Ginette Bestagno ... ...
mars 1995 mars 2001 Georges Blanc ... ...
mars 2001 mars 2008 Madeleine Sauvebois ... ...
mars 2008 mars 2014 Jean-Marie Bermond ... ...
mars 2014 en cours Rémy Frey[3] SE Retraité

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[5].

En 2014, la commune comptait 106 habitants[Note 1], en augmentation de 13,98 % par rapport à 2009 (Hautes-Alpes : +2,98 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
169 175 173 155 169 159 179 195 186
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
154 160 148 148 152 176 176 149 143
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
150 154 151 132 125 113 107 103 101
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
80 60 54 67 58 65 87 90 93
2013 2014 - - - - - - -
103 106 - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église, modeste chapelle dans le style traditionnel haut-alpin.
  • sur la commune d'Oze existent deux ruines[8], des tours, qui faisaient partie de la ligne de défense contre les Sarrasins: la Tour d'Oze et la Tour de la Bastionne. Les deux endroits sont accessibles.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Geneviève Xhayet, « Partisans et adversaires de Louis d'Anjou pendant la guerre de l'Union d'Aix », Provence historique, Fédération historique de Provence, volume 40, no 162, « Autour de la guerre de l'Union d'Aix », 1990, p. 409 et 410 (note 41).
  2. web|url=http://www.francegenweb.org/mairesgenweb/resultcommune.php?id=561%7Ctitre=Les Maires d'Oze|consulté 14 avril 2015
  3. « Liste des maires du département des Hautes-Alpes (mise à jour 15 mai 2014) », sur le site de la préfecture des Hautes-Alpes, (consulté le 14 mars 2015).
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.
  8. Histoire, topographic,antiquités,usage,dialectes des Hautes-Alpes (1834) J.C.F. Ladoucette p36