Furmeyer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Furmeyer
Furmeyer
Blason de Furmeyer
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d’Azur
Département Hautes-Alpes
Arrondissement Arrondissement de Gap
Canton Canton de Veynes
Intercommunalité Communauté de communes Buëch Dévoluy
Maire
Mandat
Guy Pitaval
2014-2020
Code postal 05400
Code commune 05060
Démographie
Population
municipale
143 hab. (2015 en augmentation de 0,7 % par rapport à 2010)
Densité 10 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 32′ 26″ nord, 5° 52′ 24″ est
Altitude Min. 817 m
Max. 1 661 m
Superficie 14,27 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Alpes

Voir sur la carte administrative des Hautes-Alpes
City locator 14.svg
Furmeyer

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Alpes

Voir sur la carte topographique des Hautes-Alpes
City locator 14.svg
Furmeyer

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Furmeyer

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Furmeyer

Furmeyer est une commune française située dans le département des Hautes-Alpes en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Géographie[modifier | modifier le code]

Furmeyer est situé à l'est de Veynes, dans la vallée du Petit Buëch. Le village est accessible par la route départementale D320. Le point culminant de la commune est le Pic de la Fayolle (1 223 m). En plus du village, plusieurs hameaux sont présents sur la commune :

  • Les Savoyons
  • Les Meules
  • La Villette
  • Le Villard

La commune est couverte par une "cartographie informative des phénomènes torrentiels et mouvements de terrain", en relation avec des risques de phénomènes torrentiels[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme de Furmier dès 1239, Furmeerium en 1242, Furmeyerium en 1336, Furmeherium en 1397[2].

Furmeier en occitan.

Ce toponyme provient du latin Formica (fourmi) via l'Occitan Furmigier signifiant Fourmilière. Furmeyer est construit sur une petite butte, rappelant une fourmilière par sa petite taille[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Au XVIe siècle, les Rambaud de Montgardin et d'Ancelle deviennent les seigneurs majeurs de Furmeyer, du fait de l’achat de la terre de Furmeyer, en 1525, à Jaymonne Raymond Montrond, par Guélis. D’où le nom des capitaines (Rambaud de) Furmeyer que l’on retrouve chez tous les historiens qui parlent du Dauphiné du temps des guerres de religion.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2010 Raymond Uzes    
juin 2010 en cours Guy Pitaval[3] SE Retraité

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Finances locales[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[5].

En 2015, la commune comptait 143 habitants[Note 1], en augmentation de 0,7 % par rapport à 2010 (Hautes-Alpes : +2,88 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
260 234 258 245 275 232 240 202 220
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
203 212 234 230 211 189 167 175 160
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
167 147 141 134 132 144 139 104 94
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
102 110 110 125 140 154 148 147 146
2013 2015 - - - - - - -
141 143 - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune, qui dépend de l'académie d'Aix-Marseille, ne dispose d'aucun établissement scolaire. Les écoles les plus proches se trouvent dans la ville voisine de Veynes[8]. Une école primaire a pourtant été implanté dans la commune autrefois, les archives de celle-ci, de 1940 à 1969, ont été déposé aux archives départementales des Hautes-Alpes[9].

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Des sentiers de randonnées ont été aménagés, dans le massif de Céüze[10].

Médias[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

Les personnes de confessions catholiques disposent d'un lieux de culte sur la commune, l'église Saint-Grégoire[11]. Elle dépend du diocèse de Gap et d'Embrun[12].

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • église Saint-Grégoire[13] ;
  • Chapelle des Savoyons[13] ;
  • Chapelle du Moutas[13].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]