Les Vigneaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les Vigneaux
Les Vigneaux
Mairie - école.
Blason de Les Vigneaux
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d’Azur
Département Hautes-Alpes
Arrondissement Briançon
Intercommunalité Communauté de communes du Pays des Écrins
Maire
Mandat
Gilles Pierre
2020-2026
Code postal 05120
Code commune 05180
Démographie
Gentilé Vignerons[1]
Population
municipale
539 hab. (2018 en augmentation de 9,78 % par rapport à 2013)
Densité 34 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 49′ 29″ nord, 6° 32′ 29″ est
Altitude Min. 978 m
Max. 2 800 m
Superficie 15,99 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Briançon
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de L'Argentière-la-Bessée
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur
Voir sur la carte administrative de Provence-Alpes-Côte d'Azur
City locator 14.svg
Les Vigneaux
Géolocalisation sur la carte : Hautes-Alpes
Voir sur la carte topographique des Hautes-Alpes
City locator 14.svg
Les Vigneaux
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Les Vigneaux
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Les Vigneaux

Les Vigneaux est une commune française située dans le département des Hautes-Alpes, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est située à l'entrée de la vallée de la Vallouise au pied de la Tête d'Aval de Montbrison.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Les Vigneaux est une commune rurale[Note 1],[2]. Elle fait en effet partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[3],[4].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Briançon, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 15 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[5],[6].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Los Vinhaus en occitan est devenu Les Vigneaux en français.

Le nom de la localité est attesté sous les formes Vignau en 1183[7], Vineales en 1225[8].

Vignau en occitan signifie « vignoble »[8]. Il existait en effet des vignobles dans la vallée de la Vallouise. Bien que cela ne fut pas exceptionnel en la région, ce toponyme est certainement lié à l'exposition favorable pour la culture de la vigne.

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune des Vigneaux date de la Révolution. Elle était auparavant rattachée à Vallouise.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1971 1993 Max Disdier DVD Conseiller général
1993 mars 2001 Eric Brétignière    
mars 2001 mars 2005 Christiane Estienne    
mars 2005 En cours
(au 15 mai 2014)
Gilles Pierre[9],[10]   Policier ou militaire

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[12].

En 2018, la commune comptait 539 habitants[Note 3], en augmentation de 9,78 % par rapport à 2013 (Hautes-Alpes : +1,02 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
245504461457465486470517512
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
490510475493565471420396353
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
370375307342252224240220221
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2018
208190244346390453488535539
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune des Vigneaux dépend de l'académie d'Aix-Marseille. Les élèves commencent leur scolarité à l'école primaire du village[15].

Santé[modifier | modifier le code]

Culte[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Plusieurs hébergements touristiques sont installés sur la commune, dont deux campings :

  • le Courounba, classé trois étoiles avec des locations de mobile home, et équipements sportifs ;
  • les Vaudois, classé une étoile accueille des groupes et clubs sportifs.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Col de la Pousterle (1 763 m).
  • Église Saint-Laurent des Vigneaux (XVe et XVIe siècles) : peintures murales dans le chœur et cycle des Vices et Châtiments à l'extérieur[16].
  • Presbytère[17].
  • Chapelle Saint-Claude au hameau de la Bâtie[18].
  • Barry (ou Barri) de la Bâtie, improprement appelé Mur des Vaudois, il protégeait le Briançonnais des invasions du sud[19].
  • Siphon du Barry, au-dessus des gorges de la Durance pour alimenter la centrale hydro-électrique de L'Argentière, la plus puissante d'Europe à son époque. Elle avait été construite au début du XXe siècle par l'ingénieur Gilbert Planche.
  • École communale[20].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Les Vigneaux05.svg

Les armoiries des Vigneaux se blasonnent ainsi :

D'argent au cep de vigne au naturel.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Max Disdier : maire de 1971 à 1993, conseiller général

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Les Vigneaux sur la communauté de communes Pays des Écrins »
  2. « Zonage rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 23 mars 2021).
  3. « Commune urbaine-définition », sur le site de l’Insee (consulté le 23 mars 2021).
  4. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 23 mars 2021).
  5. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le 23 mars 2021).
  6. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 23 mars 2021).
  7. Stéphane Gendron, Les noms des lieux en France : essai de toponymie, , p. 226.
  8. a et b Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, vol. 2, , p. 1331.
  9. « Résultats des élections municipales 2020 - Maire sortant », sur le site du Télégramme de Brest (consulté le 10 août 2020)
  10. « Répertoire national des élus (RNE) - version du 24 juillet 2020 », sur le portail des données publiques de l'État (consulté le 10 août 2020)
  11. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  15. « Ecole primaire », sur education.gouv.fr, Ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse (consulté le 3 mars 2020).
  16. Notice no PA00080636, base Mérimée, ministère français de la Culture
  17. Notice no IA05000489, base Mérimée, ministère français de la Culture
  18. Notice no IA05000551, base Mérimée, ministère français de la Culture
  19. Notice no PA00080637, base Mérimée, ministère français de la Culture
  20. Notice no IA05000488, base Mérimée, ministère français de la Culture