La Saulce

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saulce.
La Saulce
Vue du village.
Vue du village.
Blason de La Saulce
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d’Azur
Département Hautes-Alpes
Arrondissement Gap
Canton Tallard
Intercommunalité Communauté d'agglomération Gap-Tallard-Durance
Maire
Mandat
Claude Vial
2014-2020
Code postal 05110
Code commune 05162
Démographie
Gentilé Saulcetiers
Population
municipale
1 502 hab. (2015 en augmentation de 15,36 % par rapport à 2010)
Densité 190 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 25′ 34″ nord, 6° 00′ 31″ est
Altitude Min. 555 m
Max. 1 046 m
Superficie 7,89 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Alpes

Voir sur la carte administrative des Hautes-Alpes
City locator 14.svg
La Saulce

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Alpes

Voir sur la carte topographique des Hautes-Alpes
City locator 14.svg
La Saulce

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Saulce

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Saulce

La Saulce est une commune française, située dans le département des Hautes-Alpes en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Située entre le Pic de Crigne et Gap, elle bénéficie d'un relief alpin.

Cette commune aux 1 502 habitants culmine à 585 mètres d'altitude et est ensoleillée plus de 300 jours par an.

Quatre communes sont limitrophes[1] :

Communes limitrophes de La Saulce
Fouillouse Tallard
Lardier-et-Valença La Saulce
Curbans
(Alpes-de-Haute-Provence)

Transports[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par la route départementale 1085, reliant Sisteron à Gap, ancienne route nationale 85 jusqu'au carrefour giratoire avec la fin de l'autoroute A51 puis actuelle au-delà. Cette autoroute permet un accès vers Marseille.

Une route départementale 19, au sud-est de la commune, permet de franchir la Durance en direction de Curbans[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attestée sous les formes latines Salsa en 1213[2], La Salsa en 1215[3], La Saulce en 1516 et rappelle l'existence d'une « source d'eau salée »[2], maintenant disparue.

La Salça en occitan haut-alpin.

Histoire[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 1326, le fief de Saulce appartenait aux Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, qui l'échangèrent contre le comté d'Alife (royaume de Naples)[4]. Arnaud de Trian, neveu du pape Jean XXII et jusque-là comte d'Alife, devient donc à partir de cette date, vicomte de Tallard et seigneur de Saulce.

Héraldique[modifier | modifier le code]

D'argent aux trois pals de gueules, au chef de sinople chargé d'une étoile d'or.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1977 2001 Marcel Lesbros[5] UDF Conseiller général du canton de Tallard (1961-1998)
Sénateur (1989-2007)[6]
Président du SIVOM du canton de Tallard, puis du district
et de la communauté de communes de Tallard-Barcillonnette (1964-2001)[7]
2015 en cours Albert GAYDON[8] -LR Vice Président Agglomération Gap Tallard Durance

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La Saulce fait partie:

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[10].

En 2015, la commune comptait 1 502 habitants[Note 1], en augmentation de 15,36 % par rapport à 2010 (Hautes-Alpes : +2,88 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
615 629 615 740 795 813 769 800 754
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
785 721 714 700 705 710 844 575 556
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
584 528 547 513 506 523 543 536 513
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
567 565 688 638 632 905 1 168 1 302 1 502
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Carte de La Saulce sur Géoportail.
  2. a et b Ernest Nègre - Toponymie générale de la France - page 1105 - (ISBN 2600001336).
  3. Dans les archives de l'abbaye de Durbon.
  4. Anthony Luttrell et Anne-Marie Legras, « Les Hospitaliers autour de Gap : une enquête de 1330 », Mélanges de l'Ecole française de Rome. Moyen-Age, Temps modernes, t. 90, no 2,‎ , p. 629 (lire en ligne).
  5. https://www.whoswho.fr/decede/biographie-marcel-lesbros_23859
  6. « LESBROS Marcel », Anciens sénateurs Ve République, sur le site du Sénat (consulté le 17 octobre 2015).
  7. « La CCTB », Communauté de communes de Tallard-Barcillonnette (consulté le 17 octobre 2015).
  8. « Liste des maires du département des Hautes-Alpes », sur le site de la préfecture des Hautes-Alpes, (consulté le 20 mars 2015).
  9. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.