Climat des Hautes-Alpes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le climat des Hautes-Alpes est marqué par l'altitude, par l'écran au flux atlantique que procurent les massifs des Alpes du nord et par la relative proximité de la Méditerranée.

Généralités[modifier | modifier le code]

Du fait de l'affaiblissement des perturbations atlantiques, le climat est relativement sec malgré l'altitude. L'influence méditerranéenne se fait sentir par un ensoleillement assez généreux. Par rapport à une grande partie de la France, une des caractéristiques du climat des Hautes Alpes, ce sont les écarts de température. Les écarts de température saisonniers sont élevés mais surtout les écarts entre le jour et la nuit sont importants, ceci est favorisé par un fort rayonnement nocturne et diurne dû à l'altitude, la faible nébulosité et la sécheresse de l'air.

Température des Hautes-Alpes[modifier | modifier le code]

Plus l'altitude baisse et plus on descend vers le sud, plus les températures moyennes annuelles augmentent.

Elles sont comprises entre °C et °C pour les districts les plus froids (Queyras et Briançonnais), et plus de °C pour le Laragnais.

Les précipitations[modifier | modifier le code]

Grande disparité là aussi en fonction des districts, puisqu'elles sont inférieures à 900 mm par année dans le Laragnais et supérieures à 1300 mm dans le Dévoluy et le Champsaur-Valgaudemar.

De tout cela découle une période végétative (c'est-à-dire avec une température moyenne supérieure à °C) qui s'étale de moins de 150 jours pour le Briançonnais et le Queyras à 260 jours pour le Laragnais.