Saint-Chaffrey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Saint-Chaffrey
Saint-Chaffrey
L'église paroissiale.
Blason de Saint-Chaffrey
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d’Azur
Département Hautes-Alpes
Arrondissement Briançon
Intercommunalité Communauté de communes du Briançonnais
Maire
Mandat
Corinne Chanfray
2020-2026
Code postal 05330
Code commune 05133
Démographie
Population
municipale
1 567 hab. (2018 en diminution de 5,26 % par rapport à 2013)
Densité 61 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 55′ 37″ nord, 6° 36′ 27″ est
Altitude Min. 1 274 m
Max. 2 645 m
Superficie 25,88 km2
Unité urbaine Briançon
(banlieue)
Aire d'attraction Briançon
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Briançon-1
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur
Voir sur la carte administrative de Provence-Alpes-Côte d'Azur
City locator 14.svg
Saint-Chaffrey
Géolocalisation sur la carte : Hautes-Alpes
Voir sur la carte topographique des Hautes-Alpes
City locator 14.svg
Saint-Chaffrey
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Chaffrey
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Chaffrey
Liens
Site web [1]

Saint-Chaffrey (en occitan alpin Sant Chafrèi [sã tʃaˈfʁɛj]) est une commune française située dans le département des Hautes-Alpes en région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Le départ principal sur la station de sports d'hiver de Serre Chevalier Vallée est situé sur la commune. C'est l'une des cinq communes formant la banlieue de l'unité urbaine de Briançon.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Saint-Chaffrey est composée des villages de Saint-Chaffrey, Chantemerle, Villard-Laté et de celui de La Gérarde qui touche la ville de Briançon. Saint-Chaffrey se situe à 1 365 m d'altitude dans la vallée de la Guisane à cinq kilomètres au nord-ouest de Briançon en direction du col du Lautaret.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Saint-Chaffrey est une commune urbaine[Note 1],[1]. Elle fait en effet partie des communes denses ou de densité intermédiaire, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[2],[3]. Elle appartient à l'unité urbaine de Briançon, une agglomération intra-départementale regroupant 6 communes[4] et 16 683 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue[5],[6].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Briançon, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 15 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[7],[8].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous présente l'occupation des sols de la commune en 2018, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC).

Occupation des sols en 2018
Type d’occupation Pourcentage Superficie
(en hectares)
Tissu urbain discontinu 6,3 % 162
Prairies et autres surfaces toujours en herbe 4,8 % 122
Forêts de conifères 48,8 % 1251
Pelouses et pâturages naturels 15,2 % 391
Landes et broussailles 3,4 % 88
Forêt et végétation arbustive en mutation 3,8 % 97
Roches nues 5,3 % 135
Végétation clairsemée 12,4 % 319
Source : Corine Land Cover[9]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attestée sous la forme latine Sanctus Theotfredus[10] et Sanctus Theofredus en 1118, Sanctus Theoffredus en 1299. Le nom de ce saint reste stable jusqu'en 1540[11]; date à laquelle nous voyons Théofred devenir Chaffrey avec un Saint Chaffre.

Sant Chafrei en occitan.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village est répertorié dans l'inventaire des communautés de commune du Briançonnais de la Charte de 1343 comme Sanctus Theofredus (qui a donné Saint Théoffrey, puis Tchoffrey et enfin Chaffrey).

Le , quelques obus tirés par le fort italien du Mont Chaberton, s'abattirent sur le village. L'un deux toucha une chapelle située sur la Traverse de l'Ange Gardien.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1929 mars 1941 Antoine Guidon [[]]  
mars 1941 mars 1945 René Blanchard [[]]  
mars 1945 mars 1965 Joseph Puy [[]]  
mars 1965 mars 1976 Pierre Chauvin DVD Commerçant
mars 1976 mars 1989 Georges Kouyoumdjian PS Conseiller général
mars 1989 mars 1995 Paul Blanchard   Entrepreneur
mars 1995 mars 2001 Henri Raoux   cadre DDE
mars 2001 mars 2008 Edith Faure-Vincent   Institutrice
mars 2008 mars 2014 Henri Raoux[12] SE Retraité DDE
mars 2014 16 février 2016 Jean-Luc Neveu[13] DVG Commerçant
juillet 2016 juillet 2020 Catherine Blanchard[14]   Fonctionnaire de catégorie B
juillet 2020 En cours Corinne Chanfray[14],[15]   Cadre administrative et commerciale d'entreprise

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 1 663 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[16]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[17].

En 2018, la commune comptait 1 567 habitants[Note 3], en diminution de 5,26 % par rapport à 2013 (Hautes-Alpes : +1,02 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
9631 0581 0851 1741 3161 3091 2471 2861 338
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 3661 2851 2251 2441 3161 3291 2731 1891 188
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 1481 1471 163987863832912963986
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
8448319471 2871 4241 5691 6891 6351 645
2018 - - - - - - - -
1 567--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[18] puis Insee à partir de 2006[19].)
Histogramme de l'évolution démographique

Informations[modifier | modifier le code]

  • Rang national (population) 5 640e
  • Superficie 25,88 km2
  • Densité de la population 66 hab/km2
  • Habitants Tabazaous (prononcé Tabazaw)

Monuments et Lieux[modifier | modifier le code]

Les monuments classés "Patrimoine historique" de la commune :

  • Le clocher de l'église catholique Saint-Chaffrey fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le [20].
  • La chapelle Saint-Arnould de Saint-Chaffrey fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le [21].
  • chapelle Saint-Arnould

    chapelle Saint-Arnould

  • Histoire de la chapelle

    Histoire de la chapelle

  • Porte d'entrée de la chapelle

    Porte d'entrée de la chapelle

  • Paradis ou enfer ?

    Paradis ou enfer ?

  • Chapelle latérale.jpg
  • Chapelle Saint- Joseph

    Chapelle Saint- Joseph

  • église de Saint-Chaffrey vue latérale

    église de Saint-Chaffrey vue latérale

Les lieux :

  • Serre Chevalier
  • Chantemerle
  • Le col de Granon (2 413 mètres)
  • La chapelle Saint-Arnould (fresque du XIe siècle)
  • L'ancienne mine de charbon des Eduits
  • La Pierre aux Œufs
  • Le pont-levis
  • La cascade de la Pisse
  • Croix la Cime (2 645 mètres)
  • Croix le Pied
  • Les Crêtes de Peyrolles

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

Plusieurs étapes du Tour de France[23] se sont déroulées sur la commune de Saint-Chaffrey :

Arrivées
Année Étape Ville de départ Vainqueur
1974 11 Aix-les-Bains Vicente López Carril Drapeau de l'Espagne Espagne
1975 16 Barcelonnette Bernard Thévenet Drapeau de la France France
1986 17[24] Gap Eduardo Chozas Drapeau de l'Espagne Espagne
1993 10 Villard-de-Lans Tony Rominger Drapeau de la Suisse Suisse
Départs
Année Étape Ville d'arrivée Vainqueur
1980 17 Morzine Mario Martinez Drapeau de la France France
1993 11 Isola 2000 Tony Rominger Drapeau de la Suisse Suisse

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en celle d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Zonage rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  2. « Commune urbaine-définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Unité urbaine 2020 de Briançon », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  5. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  6. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  7. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  8. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  9. « Données statistiques sur les communes de Métropole; Répartition des superficies en 44 postes d'occupation des sols (métropole) », sur CORINE Land Cover, (consulté le ).
  10. Adolphe Gros - 2004 -Dictionnaire étymologique des noms de lieu de la Savoie - Page 92 - (ISBN 284206268X).
  11. Travaux de linguistique et de philologie - Librairie Klincksieck, 1996 - Volumes 33 à 34 - Page 96
  12. Site de la préfecture des Hautes-Alpes, consulté le 9 mai 2008 (fichier au format Excel)
  13. « Liste des maires du département des Hautes-Alpes », sur le site de la préfecture des Hautes-Alpes, (consulté le ).
  14. a et b « Résultats des élections municipales 2020 », sur le site du Télégramme de Brest (consulté le )
  15. « Répertoire national des élus (RNE) - version du 24 juillet 2020 », sur le portail des données publiques de l'État (consulté le )
  16. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  17. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  18. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  19. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  20. Notice no PA00080608, base Mérimée, ministère français de la Culture
  21. Notice no PA00080607, base Mérimée, ministère français de la Culture
  22. Notice no PA00135607, base Mérimée, ministère français de la Culture
  23. Tour de France à Saint-Chaffrey sur ledicodutour.
  24. Arrivée au col du Granon