Pelleautier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pelleautier
Pelleautier
L'entrée du village.
Blason de Pelleautier
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d’Azur
Département Hautes-Alpes
Arrondissement Gap
Canton Tallard
Intercommunalité Communauté d'agglomération Gap-Tallard-Durance
Maire
Mandat
Christian Hubaud
2014-2020
Code postal 05000
Code commune 05100
Démographie
Population
municipale
684 hab. (2015 en augmentation de 12,87 % par rapport à 2010)
Densité 53 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 31′ 04″ nord, 6° 01′ 02″ est
Altitude Min. 737 m
Max. 2 016 m
Superficie 12,81 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Alpes

Voir sur la carte administrative des Hautes-Alpes
City locator 14.svg
Pelleautier

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Alpes

Voir sur la carte topographique des Hautes-Alpes
City locator 14.svg
Pelleautier

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Pelleautier

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Pelleautier

Pelleautier est une commune française située dans le département des Hautes-Alpes, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune est située à quelques kilomètres au sud-ouest de Gap.

Six communes sont limitrophes de Pelleautier[1] :

Communes limitrophes de Pelleautier
Manteyer La Freissinouse Gap
Châteauneuf-d'Oze Pelleautier
Sigoyer Neffes

Transports[modifier | modifier le code]

Le territoire communal est traversé par les routes départementales 19 (liaison de La Freissinouse à Sigoyer), 47 (depuis Gap ou La Freissinouse), 246 (vers Neffes), 319 (desserte du hameau des Revioures) et 446 (vers Neffes)[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Pelleautier est une paroisse attestée sous l'appellation latine Ecclesia de Monte Lauterio dès 1080 ; de Podio Lauterio en 1168[2] ; sous la forme latine Castrum de Podio Lauterio en 1288, y signalant la présence d'un château.

Pelautier en occitan haut-alpin.

Podio signifie podium en latin, il signifie aussi petite éminence. Éminence (1 128 m) proche du village et s'appelant maintenant Lautier.

Histoire[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 1326, le fief de Pelleautier appartenait aux Hospitaliers de Saint-Jean, qui l'échangèrent contre le comté d'Alife (royaume de Naples). Arnaud de Trian, vicomte de Tallard et jusque-là comte d'Alife, devient donc à partir de cette date, le seigneur du lieu[3].

Économie[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
2008 en cours Christian Hubaud[4] UMP-LR Conseiller départemental (2015-) (canton de Gap-3)
Vice-président de la communauté d'agglomération du Gapençais (2014-)

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Pelleautier fait partie :

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[7].

En 2015, la commune comptait 684 habitants[Note 1], en augmentation de 12,87 % par rapport à 2010 (Hautes-Alpes : +2,88 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
488469464473493465455483492
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
477476463401405430432408402
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
406357308242274297276269230
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
212206230321378391520539557
2013 2015 - - - - - - -
662684-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le lac de Pelleautier
Le lac de Pelleautier.

Le lac de Pelleautier : ancien marais, il est devenu un lac permanent lors de l'extension du canal de Gap. Sa particularité résidait dans la motte flottante, un amas de tourbe et de terre dérivant à son gré sur le marais. Lorsque celle-ci s'asséchait, les paysans venaient la faucher et se répartissaient le foin ainsi récolté. Aujourd'hui, par mesure de sécurité, la motte a été amarrée mais demeure un lieu privilégié pour de nombreuses espèces d'oiseaux[10].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Carte de Pelleautier sur Géoportail.
  2. Ernest Nègre - 1998 - Toponymie générale de la France: Formations dialectales (suite) et françaises - Page 1680.
  3. Anthony Luttrell, Anne-Marie Legras, « Les Hospitaliers autour de Gap : une enquête de 1330 », Mélanges de l'Ecole française de Rome. Moyen-Age, Temps modernes, t. 90, no 2. 1978. p. 629.
  4. « Liste des maires du département des Hautes-Alpes (mise à jour 15 mai 2014) », sur le site de la préfecture des Hautes-Alpes, (consulté le 14 mars 2015).
  5. « La CCTB », Communauté de communes de Tallard-Barcillonnette (consulté le 17 octobre 2015).
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  10. La Lettre du conseil général des Hautes-Alpes, printemps 2008.