Bréziers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bréziers
Bréziers
Une rue de Bréziers.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d’Azur
Département Hautes-Alpes
Arrondissement Gap
Canton Chorges
Intercommunalité Communauté de communes Serre-Ponçon Val d'Avance
Maire
Mandat
Arnaud Rolland
2014-2020
Code postal 05190
Code commune 05022
Démographie
Gentilé Breziérois
Population
municipale
220 hab. (2016 en augmentation de 20,88 % par rapport à 2011)
Densité 7,2 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 25′ 38″ nord, 6° 12′ 00″ est
Altitude Min. 707 m
Max. 1 578 m
Superficie 30,35 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur

Voir sur la carte administrative de Provence-Alpes-Côte d'Azur
City locator 14.svg
Bréziers

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Alpes

Voir sur la carte topographique des Hautes-Alpes
City locator 14.svg
Bréziers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bréziers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bréziers

Bréziers est une commune française située dans le département des Hautes-Alpes en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Ses habitants sont appelés les Breziérois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Col des Garcinets (1 185 m selon l'IGN, le panneau indique 1 250 m).

Bréziers est située à 47 km de Sisteron.

Communes limitrophes de Bréziers
Rochebrune Espinasses La Bréole
Gigors Bréziers
Turriers Saint-Martin-lès-Seyne

Géologie[modifier | modifier le code]

Lors des deux dernières grandes glaciations, la glaciation de Riss et la glaciation de Würm, la commune est presque entièrement recouverte par le glacier de la Durance. Seule la crête de la Montagne de Seymuit dépasse des glaces[1].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le sud est l'ouest de la commune sont arrosé par le torrent de Clapouse.

Climat[modifier | modifier le code]

Voies de communications et transports[modifier | modifier le code]

La commune est accessible par la route départementale 951 depuis Sisteron, La Motte-du-Caire, ou encore Gap.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme latine ad Castrum Bricie (peut-être une motte féodale située sur le mamelon où se dresse actuellement l'église) vers 1100.

En provençal haut-alpin, c'est Brezièrs et, en français, ce toponyme est devenu Bréziers.

Dans ce toponyme, nous retrouvons Bre (prononcé Bré), mot celtique signifiant hauteur, colline.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Marc Borelly    
mars 2008 mars 2014 Michel Budin[2]    
mars 2014 En cours Rolland Arnaud[3] SE Retraité

Les services de la mairie ne sont ouverts au public que 2 jours par semaine[4].

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Bréziers fait partie:

Jumelages[modifier | modifier le code]

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[7].

En 2016, la commune comptait 220 habitants[Note 1], en augmentation de 20,88 % par rapport à 2011 (Hautes-Alpes : +1,81 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
550492516541564601637551541
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
508480452429416401405376364
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
360370374319301278267237215
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
252225182156128124137139201
2016 - - - - - - - -
220--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Culte[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Village pittoresque (fontaine, porte sculptée),
  • Nombreuses chapelles,
  • Église Saint-Marcellin du XVIIe siècle.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Bréziers Blason D'azur au lion d'or armé et lampassé de gueules à la tierce du même brochante; au chef d'azur chargé de trois étoiles cousues de gueules.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Maurice Jorda, Cécile Miramont, « Les Hautes Terres : une lecture géomorphologique du paysage et de ses évolutions », in Nicole Michel d’Annoville, Marc de Leeuw (directeurs) (photogr. Gérald Lucas, dessin. Michel Crespin), Les Hautes Terres de Provence : itinérances médiévales, Le Caire : Association Les hautes terres de Provence ; Saint-Michel-l'Observatoire : C'est-à-dire, 2008, 223 p. (ISBN 978-2-952756-43-3). p. 33.
  2. Site de la préfecture des Hautes-Alpes, consulté le 9 mai 2008 (fichier au format Excel)
  3. « Liste des maires du département des Hautes-Alpes (mise à jour 15 mai 2014) », sur le site de la préfecture des Hautes-Alpes, (consulté le 14 mars 2015).
  4. Mairie de Bréziers
  5. Direction des libertés publiques et des collectivités locales, « Création de la communauté de communes Serre-ponçon Val d'Avance par fusion des communautés de communes du Pays de Serre-ponçon et de la Vallée de l'Avance » [PDF], Recueil des actes administratifs no 05-2016-014, Préfecture des Hautes-Alpes, (consulté le 30 novembre 2016).
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.