Avançon (Hautes-Alpes)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Avançon.

Avançon
Avançon (Hautes-Alpes)
Le village vu du calvaire.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d’Azur
Département Hautes-Alpes
Arrondissement Gap
Canton Tallard
Intercommunalité Communauté de communes Serre-Ponçon Val d'Avance
Maire
Mandat
Laurent Nicolas
2014-2020
Code postal 05230
Code commune 05011
Démographie
Gentilé Avançonnais
Population
municipale
401 hab. (2016 en diminution de 2,2 % par rapport à 2011)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 31′ 35″ nord, 6° 11′ 10″ est
Altitude Min. 718 m
Max. 1 629 m
Superficie 22,57 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur

Voir sur la carte administrative de Provence-Alpes-Côte d'Azur
City locator 14.svg
Avançon

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Alpes

Voir sur la carte topographique des Hautes-Alpes
City locator 14.svg
Avançon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Avançon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Avançon

Avançon est une commune française située dans le département des Hautes-Alpes, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Ses habitants sont appelés les Avançonnais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Avançon est située à 8 km de La Bâtie-Neuve, à 13 km de Chorges, à 16 km de Tallard et à 20 km de Gap.

La vallée de l'Avance sépare le village du hameau des Santons.

Six communes jouxtent Avançon[1] :

Communes limitrophes d’Avançon
La Bâtie-Vieille La Bâtie-Neuve Montgardin
Avançon
Saint-Étienne-le-Laus Théus Espinasses

Transports[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par la route départementale 942, liaison permettant l'accès à l'autoroute A51 en direction de Sisteron au sud-ouest, et Briançon au nord-est par la route nationale 94.

La route départementale (RD) 6 relie La Bâtie-Neuve à La Bâtie-Vieille et au-delà vers Gap, par le hameau des Santons. La RD 11 relie la RD 942 à La Bâtie-Neuve, la RD 11a dessert le chef-lieu de la commune et plus au sud, la RD 111 se dirige vers Notre-Dame-du-Laus[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Castrum quod nominatur Avanzu (« Château que l'on nomme Avançon ») en 1100, Aoenzons en 1269[2], Avansonum[2] et Avanson en 1296, Castrum de Avansono en 1334, Avanson vers 1568, Avenzons en 1569.

Avançon tire son nom de la rivière Avance qui coule au pied du mont où est perché le village. La rivière apparaît dans les archives du monastère de Boscodon sous le nom de Avanza. Plusieurs cours d'eau alpins portent le nom d'Avançon. Charles Kraeger et Gilbert Künzi dans leur étude des toponymes des rivières romandes proposent un radical celtique Av, Ev signifiant « eau courante », « eau abondante »[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
juin 1995 mars 2008 Hubert Garagnon    
mars 2008 En cours
(au 21 octobre 2014)
Laurent Nicolas[4],[5] DVD Agriculteur

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Avançon fait partie :

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Avançon possède une déchèterie intercommunale, créée en 2003[7], accessible gratuitement aux habitants de la communauté de communes[8].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[10].

En 2016, la commune comptait 401 habitants[Note 1], en diminution de 2,2 % par rapport à 2011 (Hautes-Alpes : +1,81 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
561576608538656652673667656
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
611621607584594574593519534
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
513510506399402343342307270
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
249252219261279330350410401
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Gervais de 1655.
  • Chapelle Notre-Dame-de-Pitié, restaurée en 1980.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Carte d'Avançon sur Géoportail.
  2. a et b Guy Barruol - 1999 - Les Peuples pré-romains du Sud-Est de la Gaule: étude de géographie historique, page 288, (ISBN 2701801265).
  3. Adolphe Gros - 2004 - Dictionnaire étymologique des noms de lieu de la Savoie - page 20 - (ISBN 284206268X).
  4. Site de la préfecture des Hautes-Alpes, consulté le 9 mai 2008 (fichier au format Excel)
  5. Préfecture des Hautes-Alpes, « Liste des maires du département des Hautes-Alpes », 5 mai 2014, consultée le 23 octobre 2014.
  6. Direction des libertés publiques et des collectivités locales, « Création de la communauté de communes Serre-ponçon Val d'Avance par fusion des communautés de communes du Pays de Serre-ponçon et de la Vallée de l'Avance » [PDF], Recueil des actes administratifs no 05-2016-014, Préfecture des Hautes-Alpes, (consulté le 30 novembre 2016).
  7. « Les sites communautaires », sur le site de la communauté de communes de la vallée de l'Avance (consulté le 26 octobre 2015).
  8. « La déchèterie intercommunale », sur le site de la communauté de communes de la vallée de l'Avance (consulté le 26 octobre 2015).
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.