La Luzerne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec La Lucerne-d'Outremer ou Lucerne.

La Luzerne
La Luzerne
L'église Saint-Pierre.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Saint-Lô
Canton Saint-Lô-2
Intercommunalité Saint-Lô Agglo
Maire
Mandat
Danièle Leconte
2014-2020
Code postal 50680
Code commune 50283
Démographie
Gentilé Luzernais
Population
municipale
79 hab. (2015 en augmentation de 64,58 % par rapport à 2010)
Densité 41 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 08′ 20″ nord, 1° 03′ 01″ ouest
Altitude Min. 60 m
Max. 137 m
Superficie 1,94 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 14.svg
La Luzerne

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
La Luzerne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Luzerne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Luzerne

La Luzerne est une commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 79 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est en pays saint-lois et limitrophe du chef-lieu de département. Son bourg est à 4,5 km au nord-est de Saint-Lô, à 7 km au sud de Saint-Clair-sur-l'Elle et à 10 km à l'est de Pont-Hébert[1].

La Luzerne est dans le bassin de la Vire, par son affluent la Dollée qui délimite le territoire au sud et poursuit son parcours au creux d'un vallon saint-lois. Trois de ses brefs affluents drainent le territoire communal dont l'un marque la limite avec Saint-André-de-l'Épine à l'est. Une moindre partie nord est un versant qui donne ses eaux au bassin de la Jouenne, autre affluent du fleuve côtier.

Le point culminant (137/138 m) se situe au nord-ouest, sur la D 6. Le point le plus bas (60 m) correspond à la sortie du ruisseau de la Dollée du territoire, au sud. La commune est bocagère.

La commune regroupe trois hameaux[2] : la Luzerne, Ferme Basse Cour, Hôtel Jourdan. Il y a trois lieux-dits non bâtis : Hôtel Cocquet, la Perroquière, Ciovaros.

Communes limitrophes de La Luzerne[3]
Villiers-Fossard Villiers-Fossard, Couvains Couvains
Le Mesnil-Rouxelin La Luzerne[3] Saint-André-de-l'Épine
Saint-Lô Saint-Lô, Saint-André-de-l'Épine Saint-André-de-l'Épine

Toponymie[modifier | modifier le code]

La forme Lucerna est attestée vers 1350[4].

Le terme lucerne, plus exactement, une luiserne désignait en ancien français un flambeau[4]. René Lepelley y voit une allusion à un lieu de culte éclairé le soir[5], bien qu'une enseigne de cabaret soit également plausible[6].

Le gentilé est Luzernais[7].

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune est le berceau familial d'Anne César, marquis de La Luzerne, ambassadeur de France aux États-Unis, sous Louis XVI, qui a donné son nom à un comté de Pennsylvanie et à un lac et une ville (en) des monts Adirondacks, dans l'État de New York.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1971[8] mars 2001 Marcel Bazire SE Agriculteur
mars 2001 mars 2008 Éric Alexandre    
mars 2008 mars 2014 Agnès Laurence SE Secrétaire médicale
mars 2014[9] en cours Danièle Leconte SE Informaticienne retraitée
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de sept membres dont le maire et un adjoint[9].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[11].

En 2015, la commune comptait 79 habitants[Note 2], en augmentation de 64,58 % par rapport à 2010 (Manche : +0,11 %, France hors Mayotte : +2,44 %). La Luzerne a compté jusqu'à 139 habitants en 1806.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
106122139120124114102104103
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1028790857170697783
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
10610388726469695265
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
616246444847414039
2013 2015 - - - - - - -
6579-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le gisant de femme du XVIe.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2015.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. Géoportail, « La Luzerne » .
  3. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  4. a et b Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  5. René Lepelley, Noms de lieux de Normandie et des îles Anglo-Normandes, Paris, Bonneton, (ISBN 2-86253247-9), p. 197
  6. Ernest Nègre - 1998 - Toponymie générale de la France - Volume 2 - Page 1361.
  7. Daniel Delattre, La Manche, les 602 communes, Granvilliers, Éditions Delattre, (ISBN 2-9159-07-09-9), p. 128
  8. « Marcel Bazire, 55 ans au service de La Luzerne », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 13 février 2015)
  9. a et b « Danièle Leconte succède à Agnès Laurence », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 18 avril 2014)
  10. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  14. « Statue funéraire : Une Dame de La Luzerne », notice no PM50000624, base Palissy, ministère français de la Culture

Liens externes[modifier | modifier le code]