Le Lorey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de la Manche
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Manche.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Le Lorey
L'église Saint-Martin.
L'église Saint-Martin.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Coutances
Canton Saint-Lô-1
Intercommunalité Saint-Lô Agglo
Maire
Mandat
Michel Savary
2014-2020
Code postal 50570
Code commune 50279
Démographie
Gentilé Loréen
Population
municipale
624 hab. (2013)
Densité 43 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 05′ 38″ Nord 1° 18′ 23″ Ouest / 49.093889, -1.306389
Altitude Min. 38 m – Max. 147 m
Superficie 14,57 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 14.svg
Le Lorey

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Le Lorey

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Lorey

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Lorey

Le Lorey est une commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 624 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est entre Coutançais et Saint-Lois, situation géographique confirmée administrativement, la commune étant rattachée à l'arrondissement de Coutances et au Pays saint-lois. Elle est au centre du département de la Manche, une stèle marquant d'ailleurs un point calculé comme tel. Son bourg est à 5 km à l'ouest de Marigny, à 11 km au sud-est de Saint-Sauveur-Lendelin et à 13 km au nord-est de Coutances[1].

La route départementale no 972 (ancienne route nationale 172) joignant Coutances à Saint-Lô borde le territoire au sud. Le bourg y est relié par la D 102 qui rejoint au nord la D 141 reliant Coutances au Mesnil-Vigot. La D 53 traverse le nord-est du territoire et mène à Saint-Sauveur-Lendelin au nord-ouest et à Marigny à l'est. Le bourg y est relié par la D 341 qui à l'ouest permet de se rendre à Camprond.

Le Lorey est entièrement dans le bassin de la Douve — dont elle occupe l'extrême sud —, par son sous-affluent le Lozon qui délimite le territoire au nord-est. Un de ses affluents, passant au sud du bourg, collecte la plus grande partie des eaux du territoire communal.

Le point culminant (147 m) se situe en limite nord-ouest, près du lieu-dit la Billardière. Le point le plus bas (38 m) correspond à la sortie du Lozon du territoire, au nord-est. La commune est bocagère.

Le climat est océanique, comme dans tout l'Ouest de la France. La station météorologique la plus proche est Granville-Pointe du Roc, à 35 km[2]. Le Centre-Manche s'en différencie toutefois pour la pluviométrie annuelle qui, au Lorey, avoisine les 1 100 mm[3].

Communes limitrophes du Lorey[4]
Hauteville-la-Guichard,
Montcuit
Hauteville-la-Guichard Marigny-le-Lozon
(comm. dél. de Marigny)
Camprond du Lorey[4] Marigny-le-Lozon
(comm. dél. de Marigny)
Camprond,
Savigny
Cametours Marigny-le-Lozon (comm. dél. de Marigny),
Cametours

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes de Loiré à la fin du XIIe siècle, Loreium vers 1210 et Loretum vers 1280[5]. Le toponyme a pour origine le latin laurus, « laurier », adjoint du suffixe de présence -etus[6].

Le gentilé est Loréen[7].

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Bataille du Lorey.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires[8]
Période Identité Étiquette Qualité
1945 1964 Hippolyte Tapin    
1964 1983 Pierre Vasse    
1983 1989 Georges Delauney    
1989 mars 2001 Henri Barbet    
mars 2001 mars 2008 Marcel Vigot SE  
mars 2008[9] en cours Michel Savary[10] SE Comptable
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et trois adjoints[10].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 624 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans [11] et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Le Lorey a compté jusqu'à 1 650 habitants en 1831.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 550 1 317 1 530 1 547 1 650 1 555 1 510 1 425 1 394
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 351 1 246 1 181 1 114 1 036 973 959 969 957
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
874 796 774 677 686 720 672 668 653
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2008 2012
640 633 522 467 528 556 591 601 612
2013 - - - - - - - -
624 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2004[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La stèle du centre géographique.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

L'Entente Le Lorey-Hauteville-Feugères fait évoluer deux équipes de football en divisions de district[15].

L'équipe organise annuellement un tournoi de football sur son terrain aux alentours du 25 juin en semi-nocturne.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2013.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. Distance orthodromique selon le site Lion 1906
  3. « Pluviométrie interannuelle. Normale 1970-2000 » (consulté le 9 juin 2016) (archive Wikiwix du site www.basse-normandie.ecologie.gouv.fr)
  4. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  5. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 1 : Formations préceltique, celtiques, romanes, Genève, (lire en ligne), p. 338
  6. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-95480-455-4(édité erroné), notice BnF no FRBNF36174448), p. 162
  7. « Ouest-france.fr - Mairie du Lorey » (consulté le 23 janvier 2011)
  8. René Gautier, 601 communes et lieux de vie de la Manche, Éditions Eurocibles, (ISBN 978-2354-58-0360), p. 316
  9. « Michel Savary à la tête de la commune », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 19 août 2014)
  10. a et b Réélection 2014 : « Le Lorey (50570) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 8 mai 2014)
  11. Date du prochain recensement à Le Lorey, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2007, 2008, 2012, 2013.
  14. « Groupe sculpté : Saint Martin et le pauvre », base Palissy, ministère français de la Culture.
  15. « Site officiel de la Ligue Basse-Normandie – Ent. Le Lorey-Hauteville-Feugères » (consulté le 19 août 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :