Aller au contenu

Saint-Ébremond-de-Bonfossé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Saint-Ébremond-de-Bonfossé
Saint-Ébremond-de-Bonfossé
L'église Saint-Ébremond.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Saint-Lô
Commune Canisy
Intercommunalité Saint-Lô Agglo
Statut Commune déléguée
Maire délégué
Mandat
Gérard Duval
2020-2026
Code postal 50750
Code commune 50465
Démographie
Gentilé Saint-Ébremondais
Population 705 hab. (2021)
Densité 59 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 04′ 00″ nord, 1° 08′ 58″ ouest
Altitude Min. 12 m
Max. 115 m
Superficie 11,90 km2
Élections
Départementales Saint-Lô-2
Historique
Fusion
Commune(s) d'intégration Canisy
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
Saint-Ébremond-de-Bonfossé
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
Saint-Ébremond-de-Bonfossé
Géolocalisation sur la carte : Manche
Voir sur la carte topographique de la Manche
Saint-Ébremond-de-Bonfossé
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Voir sur la carte administrative de Normandie
Saint-Ébremond-de-Bonfossé

Saint-Ébremond-de-Bonfossé est une ancienne commune française du département de la Manche et de la région Normandie, peuplée de 705 habitants[Note 1].

Le , Canisy se constitue en commune nouvelle avec Saint-Ébremond-de-Bonfossé et opte pour le statut de commune déléguée.

Géographie

[modifier | modifier le code]

La commune est en Pays saint-lois, au centre du département de la Manche, et est rattachée au canton de Canisy et à l'arrondissement de Saint-Lô (préfecture de la Manche). Son bourg est à 2,5 km à l'est de Canisy, à 8 km au sud-ouest de Saint-Lô et à 10 km à l'ouest de Condé-sur-Vire[1].

Saint-Ébremond-de-Bonfossé est dans le bassin de la Vire qui délimite le territoire au nord-est. Trois de ses affluents parcourent le territoire communal : la Joigne qui marque la limite au nord, le Coquillot qui draine le centre, et l'Hain qui fait fonction de limite à l'est.

Sa superficie est de 11,90 km2 et son altitude varie de 12 mètres, au confluent de la Vire et de la Joigne, à 115 mètres à proximité du lieu-dit le Hamel Féron, à l'ouest du territoire. La commune est bocagère.

Par sa position au centre du département, la commune est sous le climat moyen de la Manche. La moyenne annuelle pluviométrique avoisine les 1 000 mm[2].

La commune est structurée en plusieurs hameaux[3] : Saint-Ébremond-de-Bonfossé (le bourg), les Forges, le Buhot, la Rocquerie, les Landes, Coqueret, le Colombier, la Souhardière, le Balnaisage, Yvrande Haute, Yvrande Basse, la Chatellerie, la Drourie, la Retorie, les Vaux de Vire, la Boutrairie, la Masure, Plains, la Grenotière, le Chêne, Ricquebourg, le Val, la Carrière, la Sardière, les Vierges, le Buisson, la Vimonderie, la Maugerie, Hamel Félon, la Canerie, la Percherie, la Vauterie, les Fieffes, Château de la Motte, le Bois, les Trois Cailloux.

Le nom de la localité est attesté sous la forme S. Ebremondus en 1056[5].

La paroisse était dédiée à Ébremond, ermite des VIIe et VIIIe siècles originaire de Bayeux, abbé de Montmerrei, parent d'Évroult d'Ouche[6].

Bonfossé signifierait simplement « bon fossé », décrivant la qualité d'une fortification[7].

Le gentilé est Saint-Ébremondais[8].

Politique et administration

[modifier | modifier le code]
La mairie annexe.

Liste des maires

[modifier | modifier le code]
Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1790 1792 Jean Lefebvre    
1792 1795 Jean-Baptiste Duhamel    
1795 1798 Pierre Mahias    
1798 1800 Jean Lefebvre    
1800 1815 Léonord Denis de Silly    
1815 1815 Félix Samson-La Valesquerie    
1815 1824 Léonord Denis de Silly    
1824 1840 Thomas Leturc    
1840 1851[9] Guillaume Lefebvre    
1851 1853 Marcel Léonord de Silly    
1853 1855 François Isidore Guernet   Faisant fonction
1855 1870 François Isidore Guernet    
1870 1874 Pierre Grouaille    
1874 1876 Jacques Tanqueray   Nommé par le préfet
1876 1888 Pierre Grouaille    
1888 1896 François Guernet    
1896 1909 Edmond Lefebvre    
1909 1926 Henri Denier d'Aprigny    
1926 1947 Paul Lemeray    
1947 1977 Louis Osmond    
1977 1983 Édouard Aubril SE Retraité
1983 2014 Eugène Fontaine SE Retraité
2014[10] 2016 Gérard Duval   Retraité France-Télécom
Une partie des données est issue d'une liste établie par Jean Pouëssel et Guy de Gand[11].

Le conseil municipal était composé de quinze membres dont le maire et trois adjoints[12].

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2017 En cours Gérard Duval SE Précédent maire

Population et société

[modifier | modifier le code]

Démographie

[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[13]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[14],[Note 2].

En 2021, la commune comptait 705 habitants, en diminution de −3,03 % par rapport à 2015 (Manche : 0,44 %, France hors Mayotte : 2,49 %). Saint-Ébremond-de-Bonfossé a compté jusqu'à 933 habitants en 1806.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
802904933884892856872848894
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
780805720668745711730671687
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
612577575553561574589528588
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
556544544672692650724768727
2018 - - - - - - - -
727--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[15] puis Insee à partir de 2006[16].)
Histogramme de l'évolution démographique

Activités et manifestations

[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine

[modifier | modifier le code]
Les fonts baptismaux.

Lieux et monuments

[modifier | modifier le code]
  • Église Saint-Ébremond (XIVe – XVIIIe siècles) en appareil en arête-de-poisson, avec mur de la nef du XIIe siècle, portail du XIIIe siècle et chœur du XIVe. Le clocher, grosse tour carrée, est accolé à la nef. Elle abrite un maître-autel avec boiseries du XVIIIe, des fonts baptismaux du XIVe, trois bas-reliefs scènes de la vie du Christ du XVe, un aigle lutrin du XVIIe, classés au titre objet aux monuments historiques[17], ainsi qu'un retable en pierre de la Passion du début du XVIe[18], une verrière du XXe avec le portrait des soldats morts à la guerre 14-18[11].
  • Croix du XVIIIe siècle et ifs funéraires du cimetière.
  • Presbytère en schiste XVIIIe siècle, avec plafond gothique flamboyant (XVe siècle) provenant de la Motte, classé au titre objet aux monuments historiques[19].
  • Château de la Motte-l'Évêque XIXe siècle construit sur l'emplacement d'un ancien château fort gothique flamboyant, possession des évêques de Coutances qui étaient barons de Saint-Ébremond, détruit au début du XVIIIe siècle. Le château, attesté en 1440, avait été reconstruit en 1506 par l'évêque de Coutances Geoffroy Herbert. Le domaine (103 hectares) sera acheté par Félix Sanson-La Vacquerie (1770-1848) engagé volontaire au 2e bataillon de la Manche, puis conseiller général[11].
  • Manoir de Cotanville du XVIe siècle (1578) avec cheminée sculptée.
  • Haras des Rouges créé par Fernand Leredde.
Vue intérieure de l'église de Saint-Ébremond.

Personnalités liées à la commune

[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

[modifier | modifier le code]
  • Daniel Delattre et Emmanuel Delattre, La Manche les 602 communes, Grandvilliers, Éditions Delattre, , 280 p. (ISBN 978-2-9159-0709-4), p. 194.
  • René Gautier et al. (préf. Jean-François Le Grand, postface Danièle Polvé-Montmasson), 601 communes et lieux de vie de la Manche : Le dictionnaire incontournable de notre patrimoine, Bayeux, Éditions Eurocibles, coll. « Inédits & Introuvables », , 704 p. (ISBN 978-2-35458-036-0), p. 515.

Articles connexes

[modifier | modifier le code]

Liens externes

[modifier | modifier le code]

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. Population municipale 2021.
  2. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références

[modifier | modifier le code]
  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr.
  2. « Pluviométrie interannuelle. Normale 1970-2000 » (consulté le ) (archive Wikiwix du site www.basse-normandie.ecologie.gouv.fr).
  3. « Géoportail », sur geoportail.fr (consulté le ).
  4. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée ».
  5. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse, .
  6. « Nominis- Saint Ebremond » (consulté le ).
  7. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éditions Charles Corlet, (ISBN 2-905461-80-2), p. 220.
  8. « Mairie de Saint-Ébremond », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le ).
  9. Mort en exercice le .
  10. « Gérard Duval est élu maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le ).
  11. a b et c Gautier 2014, p. 515.
  12. « Saint-Ebremond-de-Bonfossé (50750) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le ).
  13. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  14. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  15. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  16. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 20112012201320142015 2016 2017 2018 .
  17. Œuvres mobilières classées à Saint-Ébremond-de-Bonfossé.
  18. Bernard Beck (photogr. Bernard Pagnon), Quand les Normands bâtissaient les églises : 15 siècles de vie des hommes, d'histoire et d'architecture religieuse dans la Manche, Coutances, Éditions OCEP, , 204 p. (ISBN 2-7134-0053-8), p. 112-113.
  19. « Poutres, solives, entrevous », notice no PM50000959.