Saint-Ébremond-de-Bonfossé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint-Ébremond-de-Bonfossé
L'église Saint-Ébremond.
L'église Saint-Ébremond.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Saint-Lô
Canton Saint-Lô-2
Intercommunalité Saint-Lô Agglo
Commune Canisy
Statut Commune déléguée
Maire délégué Gérard Duval
2017-2020
Code postal 50750
Code commune 50465
Démographie
Gentilé Saint-Ébremondais
Population 742 hab. (2014 en diminution de 1,33 % par rapport à 2009)
Densité 62 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 04′ 00″ nord, 1° 08′ 58″ ouest
Altitude Min. 12 m
Max. 115 m
Superficie 11,90 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Canisy
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 15.svg
Saint-Ébremond-de-Bonfossé

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 15.svg
Saint-Ébremond-de-Bonfossé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Saint-Ébremond-de-Bonfossé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Saint-Ébremond-de-Bonfossé

Saint-Ébremond-de-Bonfossé est une ancienne commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 742 habitants[Note 1].

Le , Canisy se constitue en commune nouvelle avec Saint-Ébremond-de-Bonfossé et opte pour le statut de commune déléguée.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est en Pays saint-lois, au centre du département de la Manche, et est rattachée au canton de Canisy et à l'arrondissement de Saint-Lô (préfecture de la Manche). Son bourg est à 2,5 km à l'est de Canisy, à 8 km au sud-ouest de Saint-Lô et à 10 km à l'ouest de Condé-sur-Vire[1].

Saint-Ébremond-de-Bonfossé est dans le bassin de la Vire qui délimite le territoire au nord-est. Trois de ses affluents parcourent le territoire communal : la Joigne qui marque la limite au nord, le Coquillot qui draine le centre, et l'Hain qui fait fonction de limite à l'est.

Sa superficie est de 11,90 km2 et son altitude varie de 12 mètres, au confluent de la Vire et de la Joigne, à 115 mètres à proximité du lieu-dit le Hamel Féron, à l'ouest du territoire. La commune est bocagère.

Par sa position au centre du département, la commune est sous le climat moyen de la Manche. La moyenne annuelle pluviométrique avoisine les 1 000 mm[2].

La commune est structurée en plusieurs hameaux[3] : Saint-Ébremond-de-Bonfossé (le bourg), les Forges, le Buhot, la Rocquerie, les Landes, Coqueret, le Colombier, la Souhardière, le Balnaisage, Yvrande Haute, Yvrande Basse, la Chatellerie, la Drourie, la Retorie, les Vaux de Vire, la Boutrairie, la Masure, Plains, la Grenotière, le Chêne, Ricquebourg, le Val, la Carrière, la Sardière, les Vierges, le Buisson, la Vimonderie, la Maugerie, Hamel Félon, la Canerie, la Percherie, la Vauterie, les Fieffes, Château de la Motte, le Bois, les Trois Cailloux.

Communes limitrophes de Saint-Ébremond-de-Bonfossé[4]
Saint-Gilles,
Canisy
Saint-Gilles Saint-Lô
Canisy Saint-Ébremond-de-Bonfossé[4] Bourgvallées
(comm. dél. de Gourfaleur)
Saint-Martin-de-Bonfossé Saint-Martin-de-Bonfossé Bourgvallées
(comm. dél. de Saint-Samson-de-Bonfossé)

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme S. Ebremondus en 1056[5]. La paroisse était dédiée à Ébremond, ermite des VIIe et VIIIe siècles originaire de Bayeux, abbé de Montmerrei, parent d'Évroult d'Ouche[6]. Bonfossé signifierait simplement « bon fossé », décrivant la qualité d'une fortification[7].

Le gentilé est Saint-Ébremondais[8].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Mairie
Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1983[9] mars 2014 Eugène Fontaine SE  
mars 2014[10] en cours Gérard Duval SE Retraité France-Télécom
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et trois adjoints[11].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[12]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[13].

En 2014, la commune comptait 742 habitants[Note 2], en diminution de 1,33 % par rapport à 2009 (Manche : +0,44 %). Saint-Ébremond-de-Bonfossé a compté jusqu'à 933 habitants en 1806.

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
802 904 933 884 892 856 872 848 894
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
780 805 720 668 745 711 730 671 687
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
612 577 575 553 561 574 589 528 588
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
556 544 544 672 692 650 724 768 742
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[14] puis Insee à partir de 2006[15].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Les fonts baptismaux.

Activités et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. « Pluviométrie interannuelle. Normale 1970-2000 » (consulté le 22 mars 2014) (archive Wikiwix du site www.basse-normandie.ecologie.gouv.fr)
  3. http://www.geoportail.fr/?c=-1.1489,49.0733&l=Scan(50),Admin&z=7
  4. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  5. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  6. « Nominis- Saint Ebremond » (consulté le 22 mars 2014)
  7. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-905461-80-2), p. 220
  8. « Ouest-france.fr - Mairie de Saint-Ébremond » (consulté le 8 janvier 2011)
  9. « Le maire, Eugène Fontaine, ne se représente pas », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 10 novembre 2014)
  10. « Gérard Duval est élu maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 18 avril 2014)
  11. « Saint-Ebremond-de-Bonfossé (50750) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 8 juin 2014)
  12. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  13. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  14. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  15. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.
  16. « Œuvres mobilières à Saint-Ébremond-de-Bonfossé », base Palissy, ministère français de la Culture.
  17. « Poutres, solives, entrevous », notice no PM50000959, base Palissy, ministère français de la Culture.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :