Marigny (Manche)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de la Manche
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Manche.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marigny.
Marigny
Le bourg.
Le bourg.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Saint-Lô
Canton Saint-Lô-1
Intercommunalité Saint-Lô Agglo
Maire délégué Fabrice Lemazurier
2014-2020
Code postal 50570
Code commune 50292
Démographie
Gentilé Marignais
Population 2 250 hab. (2013)
Densité 218 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 05′ 56″ Nord 1° 14′ 26″ Ouest / 49.098889, -1.240556
Altitude Min. 32 m – Max. 112 m
Superficie 10,31 km2
Historique
Commune(s) d’intégration Marigny-le-Lozon
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 15.svg
Marigny

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 15.svg
Marigny

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Marigny

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Marigny

Marigny est une ancienne commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, devenue le une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Marigny-le-Lozon.

Elle est peuplée de 2 250 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est en Centre-Manche, à l'ouest du pays saint-lois. Son bourg est à 6,5 km au nord-ouest de Canisy à 12 km à l'ouest de Saint-Lô et à 17 km à l'est de Coutances[1].

Communes limitrophes de Marigny[2]
(comm. nouv. de Marigny-le-Lozon)
Hauteville-la-Guichard Lozon
(comm. nouv. de Marigny-le-Lozon)
Montreuil-sur-Lozon
Le Lorey Marigny[2]  (comm. nouv. de Marigny-le-Lozon) La Chapelle-en-Juger (comm. nouv. de Thèreval),
Le Mesnil-Amey
Cametours Carantilly Quibou

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Marinnei à la fin du Xe siècle[3]. Le toponyme est issu de l'anthroponyme roman Marinius[3],[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , Marigny intègre avec Lozon la commune de Marigny-le-Lozon[5] créée sous le régime juridique des communes nouvelles instauré par la loi no 2010-1563 du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales. Les communes de Marigny et Lozon deviennent des communes déléguées et Marigny est le chef-lieu de la commune nouvelle.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Marigny

Les armes de la commune de Marigny se blasonnent ainsi :
D'azur au chevron d'or, accompagné de deux roses en chef et d'un lion en pointe, le tout d'or. Ces armes sont celles du marquis de Marigny, reprises par la commune.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

L'hôtel de ville.

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[6]
Période Identité Étiquette Qualité
1995 2004 Yves Lemazurier   Agriculteur
2004 mars 2014 Bernard Brignot SE Pharmacien
mars 2014[7] décembre 2015 Fabrice Lemazurier SE Responsable équipe conseil
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal était composé de dix-neuf membres dont le maire et quatre adjoints[7]. Ces conseillers intègrent au complet le conseil municipal de Marigny-le-Lozon le jusqu'en 2020 et Fabrice Lemazurier devient maire délégué et est élu maire de la commune nouvelle..

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 2 250 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2004, 2009, 2014, etc. pour Marigny[8]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 270 1 260 1 326 1 394 1 506 1 551 1 589 1 648 1 621
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 591 1 519 1 450 1 364 1 354 1 305 1 280 1 335 1 311
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 307 1 220 1 159 1 061 1 149 1 168 1 091 1 010 1 064
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2008 2009
1 125 1 196 1 255 1 440 1 668 1 872 1 983 2 106 2 126
2013 - - - - - - - -
2 250 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2004[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le cimetière militaire allemand.

Le cimetière militaire allemand de Marigny regroupant plus de 11 000 tombes de soldats allemands tués pendant la bataille de Normandie — dont celle du général Erich Marcks — se trouve à proximité (mais, malgré son nom, sur la commune de La Chapelle-en-Juger).

L'étang de Marigny est un lieu de rencontre pour les pêcheurs. Une aire de jeu et un terrain de pétanque y ont été aménagés.

Activités et manifestations[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

L'école de musique de Canisy-Marigny, agréée en qualité d'association d'éducation populaire et affiliée à la Fédération musicale de Basse-Normandie, propose des cours d'instruments (piano, harpe, accordéon, guitare, batterie, violon…) pour tous les âges et tous les niveaux.

Sports[modifier | modifier le code]

L'Étoile sportive Marigny-Lozon-Mesnil-Vigot fait évoluer deux équipes en divisions de district[12].

Jumelages[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jacques Bainville (1879-1936), journaliste, historien et académicien, dont la femme était originaire de Marigny, est enterré dans le square derrière l'église[13].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2013
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  3. a et b Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  4. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-905461-80-2, notice BnF no FRBNF36174448), p. 168
  5. « Recueil des actes administratifs de décembre 2015 », sur le site de la préfecture de la Manche (consulté le 22 mai 2016).
  6. René Gautier, 601 communes et lieux de vie de la Manche, Éditions Eurocibles, (ISBN 978-2354-58-0360), p. 391
  7. a et b « Marigny (50570) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 29 avril 2014)
  8. Date du prochain recensement à Marigny, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2008, 2009, 2013.
  11. « Motte castrale », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  12. « Site officiel de la Ligue Basse-Normandie – Et S Marigny-Lozon-Mesnil-Vigot » (consulté le 22 mai 2016)
  13. MARIGNY (50) : square Jacques Bainville

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]