Canton de Saint-Jean-de-Daye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Saint-Jean-de-Daye
Canton de Saint-Jean-de-Daye
Situation du canton dans l'arrondissement de Saint-Lô.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Manche
Arrondissement(s) Saint-Lô
Circonscription(s) 1re
Chef-lieu Saint-Jean-de-Daye
Code canton 50 34
Histoire de la division
Création 1801
Disparition 2015
Démographie
Population 6 632 hab. (2012)
Densité 46 hab./km2
Géographie
Superficie 145,48 km2
Subdivisions
Communes 12

Le canton de Saint-Jean-de-Daye est une ancienne division administrative française, située dans le département de la Manche et la région Basse-Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

  • De 1833 à 1848, les cantons de Carentan et de Saint-Jean-de-Daye avaient le même conseiller général. Le nombre de conseillers généraux était limité à 30 par département[1].
Liste des conseillers généraux
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1845 Paul Énouf Majorité
ministérielle
Propriétaire, député (1827-1842)
1845 1848 Léon Lemarinel   Pharmacien, maire de Carentan (1840-1848)
1848 1852 Prosper Lebrun Républicain Médecin à Saint-Lô, propriétaire à Saint-Fromond
1852 1870 Jean Duhamel   Président du tribunal civil de Saint-Lô
1871 1893
(décès)[2]
Émile Lenoël Républicain Avocat, maire de Montmartin-en-Graignes (1872 à 1874, 1888), député (1871-1876) puis sénateur (1879-1893)
1894[3] 1898 Raymond Lebrun
(fils de Prosper Lebrun)
Républicain Ingénieur, propriétaire à Saint-Fromond
1898 1921
(décès)[4]
Raoul Leforestier d'Osseville Conservateur Propriétaire du château de Thère, maire du Hommet (1892-1904 et 1920-1921)
1921[5] 1928 Jean de Kergorlay
(gendre du précédent)
Conservateur Maire du Hommet de 1921 à 1929
1928 1940 Édouard Lavieille Rad. Vétérinaire, maire de Saint-Jean-de-Daye
1945 1949
(décès)
Édouard Lavieille DVD-RPF Vétérinaire, maire de Saint-Jean-de-Daye
1950 1978
(décès)
Antoine de Chocqueuse Indépendant
puis UDF-PR
Maire de Cavigny
1978 1985 Michel Vigot PS Cadre à la Sécurité sociale
1985 2004 Pierre Drion UDF Directeur à l'École des courses hippiques de Graignes
2004 2015 Lucien Boëm PS Maire de Pont-Hébert depuis 2008


Le canton participe à l'élection du député de la première circonscription de la Manche, avant et après le redécoupage des circonscriptions pour 2012[6].

Composition[modifier | modifier le code]

Le canton de Saint-Jean-de-Daye comptait 6 632 habitants en 2012 (population municipale) regroupait douze communes :

À la suite du redécoupage des cantons pour 2015, toutes les communes sont rattachées au canton de Pont-Hébert.

Anciennes communes[modifier | modifier le code]

Les anciennes communes suivantes étaient incluses dans le canton de Saint-Jean-de-Daye[7] :

En 1839, la commune du Mesnil-Véneron est réunie à Saint-Jean-de-Daye, puis est rétablie en 1847.

Démographie[modifier | modifier le code]

Le canton s'étendait sur 145,48 km2, pour une population municipale de 6 632 habitants au dernier recensement de 2012 (soit 45,59 hab./km2) [8].

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
6 8537 0806 9166 5256 1586 1946 5216 6256 632
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[9] puis population municipale à partir de 2006[10])
Histogramme de l'évolution démographique

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Nicolas Bourdet, 1939-1945 : chroniques des années de guerre du canton de Saint-Jean-de-Daye, Eurocibles, 2009

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]