Saint-Jean-des-Baisants

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de la Manche
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Manche.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Jean.
Saint-Jean-des-Baisants
Le bourg et son église Saint-Jean-Baptiste.
Le bourg et son église Saint-Jean-Baptiste.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Saint-Lô
Canton Condé-sur-Vire
Intercommunalité Saint-Lô Agglo
Statut commune déléguée
Maire délégué Yves Simon
2016-2020
Code postal 50810
Code commune 50492
Démographie
Gentilé Saint-Jeannais
Population 1 233 hab. (2013)
Densité 92 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 05′ 35″ nord, 0° 58′ 27″ ouest
Altitude Min. 50 m – Max. 217 m
Superficie 13,37 km2
Historique
Commune(s) d’intégration Saint-Jean-d'Elle
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 15.svg
Saint-Jean-des-Baisants

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 15.svg
Saint-Jean-des-Baisants

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Saint-Jean-des-Baisants

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Saint-Jean-des-Baisants

Saint-Jean-des-Baisants est une ancienne commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, devenue le une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Saint-Jean-d'Elle[1].

Elle est peuplée de 1 233 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est en pays saint-lois. L'atlas des paysages de la Basse-Normandie la place au cœur de l'unité du Bocage en tableaux située à l'est de Saint-Lô et caractérisée par « une série de vallées parallèles sud-ouest/nord-est » aux « amples tableaux paysagers »[2]. Son bourg est à 7,5 km au nord de Torigni-sur-Vire et à 9 km à l'est de Saint-Lô.

Trois routes départementales se rejoignent dans le bourg. La D 11 permet de retrouver Saint-Lô à l'ouest et Caumont-l'Éventé à l'est. Au nord, la D 59 rejoint la route Saint-Lô-Bayeux. Elle se prolonge au sud pour relier Torigni-sur-Vire et la sortie 40 de l'A84 un peu plus au sud. La D 286, au sud-ouest, mène à Condé-sur-Vire, la D 449 s'y raccordant avant la sortie du territoire pour se diriger vers Sainte-Suzanne-sur-Vire.

Saint-Jean-des-Baisants est dans le bassin de la Vire, par trois de ses affluents : le ruisseau de Précorbin au sud, le Fumichon au nord-ouest et l'un des bras de l'Elle, affluent important, au nord-est. Cette dernière rejoint la Vire beaucoup plus au nord, après une trentaine de kilomètres.

Étendu et ponctué de quelques collines, le territoire présente d'importants dénivelés. Le point culminant (216/217 m) se situe à proximité du bourg, au nord-est. Le point le plus bas (50/51 m) est à l'extrême sud du territoire, près du lieu-dit la Guérardière. La commune est bocagère.

Le climat est océanique, comme dans tout l'Ouest de la France. La station météorologique la plus proche est Caen-Carpiquet, à 40 km, mais Granville-Pointe du Roc est à moins de 55 km[3]. Le pays saint-lois s'en différencie toutefois pour la pluviométrie annuelle un peu plus importante qui, à Saint-Jean-des-Baisants, avoisine les 900 mm[4].

Les lieux-dits sont, du nord-ouest à l'ouest, dans le sens horaire : la Pesnelière, Cotigny, l'Eau de Baudre, le Hameau Crocquevieille, la Binetière, le Château, la Paunetière, le Hameau Langlois, la Picardière, le Quesnel, les Gredaines, la Galloisière, les Maréchaux (au nord), le Hameau Lambert, les Sept Vents, la Salle, les Hauts Vents, les Ifs, la Grémonnerie, le Parc, le Bourg (à l'est), la Goderie, la Fosse, la Crue, la Fosse au Noël, le Breuil, la Millonière, la Guérardière (au sud), le Mézeray, la Pinçonnière, la Rochelle, Fontaine-Rose, le Mesnil Gonfroy, la Beslais, la Pourie, la Héberdière, l'Hôtel Fouchet (à l'ouest), Launay, Chapelle Saint-Pierre, la Crespellière, le Hameau Guillet et la Meneulière[5].

Communes limitrophes de Saint-Jean-des-Baisants[6]
La Barre-de-Semilly Saint-Pierre-de-Semilly, Bérigny Notre-Dame-d'Elle
Condé-sur-Vire Saint-Jean-des-Baisants[6] Rouxeville, Précorbin
Condé-sur-Vire Saint-Amand (comm. ass. de La Chapelle-au-Fest), Précorbin Précorbin

Toponymie[modifier | modifier le code]

La paroisse est dédiée à Jean le Baptiste. Baisants serait dû au patronyme Baisant ou Paisant[7].

Le gentilé est Saint-Jeannais[8].

Histoire[modifier | modifier le code]

À la création des cantons, Saint-Jean-des-Baisants est chef-lieu de canton. Ce canton est supprimé lors du redécoupage cantonal de l'an IX (1801).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[8]
Période Identité Étiquette Qualité
1942 1945 Albert Croquevieille    
1945 1945 Auguste Leconte    
1945 1945 Angèle Lamoureux    
1946 1955 Paul Auvray    
1955 juin 1995 André Lemière    
juin 1995 mars 2001 Roger Croquevieille    
mars 2001 en cours Yves Simon[11] SE Inspecteur du trésor
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et trois adjoints[11].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 1 233 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2005, 2010, 2015, etc. pour Saint-Jean-des-Baisants[12]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Saint-Jean-des-Baisants a compté jusqu'à 1 358 habitants en 1821.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 205 1 097 1 220 1 358 1 190 1 144 1 092 1 092 1 130
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 077 1 034 1 060 1 003 1 006 1 026 1 021 1 005 917
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
928 814 796 700 733 723 737 728 741
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2013
705 744 734 817 977 996 1 103 1 203 1 233
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006 [14].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité, labels et manifestations[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Le Saint-Jean-des-Baisants Sport a fait évoluer deux équipes de football en divisions de district[16].

Labels[modifier | modifier le code]

La commune est un village fleuri (une fleur) au concours des villes et villages fleuris[17].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2013.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « recueil des actes administratifs de la Manche » (consulté le 8 décembre 2015)
  2. [PDF] « www.basse-normandie.developpement-durable.gouv.fr (Dreal Basse-Normandie) - Les unités de paysage : Unité 4.3.3 : Le Bocage en tableaux » (consulté le 16 septembre 2014)
  3. Distances orthodromiques selon le site Lion 1906
  4. « Pluviométrie interannuelle. Normale 1970-2000 » (consulté le 18 septembre 2013) (archive Wikiwix du site www.basse-normandie.ecologie.gouv.fr)
  5. Dampierre sur Géoportail.
  6. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  7. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-905461-80-2 (édité erroné), notice BnF no FRBNF36174448), p. 226
  8. a et b René Gautier, 601 communes et lieux de vie de la Manche, Éditions Eurocibles, (ISBN 978-2354-58-0360), p. 553
  9. http://www.francetvinfo.fr/elections/resultats/manche_50/saint-jean-des-baisants_50810#type=departmental&year=2015
  10. http://www.francetvinfo.fr/elections/resultats/manche_50/saint-jean-des-baisants_50810
  11. a et b Réélection 2014 : « Yves Simon a été réélu maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 17 avril 2014)
  12. Date du prochain recensement à Saint-Jean-des-Baisants, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 201120122013 .
  15. « Église », base Mérimée, ministère français de la Culture
  16. « Site officiel de la Ligue Basse-Normandie – St Jean des Baisants S. » (consulté le 18 septembre 2013)
  17. « Palmarès du concours des villes et villages fleuris », sur cnvvf.fr (consulté le 22 octobre 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]