Beuvrigny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de la Manche
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Manche.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Beuvrigny
L'église Saint-Martin.
L'église Saint-Martin.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Saint-Lô
Canton Condé-sur-Vire
Intercommunalité Saint-Lô Agglo
Maire
Mandat
Patricia Auvray
2014-2020
Code postal 50420
Code commune 50050
Démographie
Gentilé Beuvrignais
Population
municipale
131 hab. (2014)
Densité 19 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 58′ 05″ nord, 1° 00′ 16″ ouest
Altitude Min. 60 m – Max. 216 m
Superficie 6,77 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 14.svg
Beuvrigny

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Beuvrigny

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Beuvrigny

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Beuvrigny

Beuvrigny est une commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 131 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Limitrophe du département du Calvados, la commune est aux confins du Pays saint-lois et du Bocage virois. Son bourg est à 5 km à l'est de Tessy-sur-Vire, à 9 km au sud de Torigni-sur-Vire et à 23 km au nord-ouest de Vire[1].

Beuvrigny est dans le bassin de la Vire, presque exclusivement par son affluent le Tison qui draine les eaux du territoire par ses propres affluents dont le ruisseau du Pont Vibert qui fait fonction de limite à l'ouest. Un petit appendice au sud du territoire verse ses eaux à un autre court affluent de la Vire, et une petite partie au nord alimente la rivière de Jacre, autre affluent du fleuve côtier, par le ruisseau du Moulin.

Le point culminant (216/218 m) se situe en limite sud-est, en bordure de l'autoroute A84, près du lieu-dit la Hervière. Le point le plus bas (58/60 m) correspond à la sortie du Tison — un affluent de la Vire — du territoire, à l'ouest. La commune est bocagère.

Communes limitrophes de Beuvrigny[2]
Domjean Domjean, Saint-Louet-sur-Vire Torigny-les-Villes
(comm. dél. de Guilberville)
Fourneaux Beuvrigny[2] Torigny-les-Villes
(comm. dél. de Guilberville)
Pont-Farcy (14) Pont-Farcy (14) Torigny-les-Villes
(comm. dél. de Guilberville)

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme semble issu d'un anthroponyme, roman (Brévinus) selon René Lepelley[3], d'origine gauloise (Biberinius) selon Albert Dauzat[4].

Le gentilé est Beuvrignais.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1829, Beuvrigny (261 habitants en 1821) absorbe La Chapelle-Heuzebrocq (148 habitants)[5],[6].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1793 1811 Pierre Delaville    
1811 1829 J.-B. Clair Briquet    
1829 1829 Guillaume Godard    
1829 1837 Jacques Delaville    
1837 1839 Guillaume Aze    
1839 1844 J.-J. Delafontaine    
1844 1854 Antoine Corbel    
1854 1892 Thomas Delaville    
1892 1906 Pierre-Guillaume Letot    
1906 1919 Eugène Letot    
1919 1922 Alphonse Levavasseur    
1923 1931 J. Le Chartier de Sedouy    
1931 1940 Yves Jacquet de Heurtaumont (1905-1982)[7]    
1940 mars 1965 Maurice Maubant    
mars 1965 mars 1977 Yves Jacquet de Heurtaumont    
mars 1977 1980 C. Jacquet de Heurtaumont    
1980 juin 1995 Pierre Lefèvre (1921-2012)[8]    
juin 1995 mars 2001 Jacqueline Massier    
mars 2001[9] en cours Patricia Auvray-Levillain[10] SE Secrétaire comptable
Une partie des données est issue de liste établie par Séverine Grillot
issue de l'ouvrage "601 communes et lieux de vie de la Manche" [11]


Le conseil municipal est composé de neuf membres dont le maire et deux adjoints[10].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune comptait 131 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2006, 2011, 2016, etc. pour Beuvrigny[12]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Beuvrigny a compté jusqu'à 384 habitants en 1851.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
218 211 258 261 354 368 358 360 384
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
368 347 344 350 349 325 321 313 294
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
273 264 267 255 251 258 267 242 236
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
196 173 155 111 93 95 148 130 131
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006 [13].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution démographique de La Chapelle-Heuzebrocq avant 1829
1793 1800 1806 1821
114 101 128 148
(Sources : EHESS[6])

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le clocher-mur de la chapelle Heuzebrocq.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  3. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-95480-455-4 (édité erroné), notice BnF no FRBNF36174448), p. 67
  4. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  5. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - La Chapelle-Heuzebrocq », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 21 décembre 2011)
  7. Yves Jacquet de Heurtaumont
  8. Avis de décès de Pierre Lefèvre
  9. « Patricia Auvray brigue un second Mandat », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 18 avril 2015)
  10. a et b Réélection 2014 : « Patricia Auvray réélue maire », sur Ouest-france.fr (consulté le 10 avril 2014)
  11. René Gautier, 601 communes et lieux de vie de la Manche [détail des éditions]
  12. Date du prochain recensement à Beuvrigny, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  14. « Chapelle d'Heuzebroscq (ou Heuzebrocq) », notice no PA00110336, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  15. « Œuvres mobilières à Beuvrigny », base Palissy, ministère français de la Culture.

Liens externes[modifier | modifier le code]