Saint-Clair-sur-l'Elle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Clair.
Saint-Clair-sur-l'Elle
L'église Saint-Clair.
L'église Saint-Clair.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Saint-Lô
Canton Pont-Hébert
Intercommunalité Saint-Lô Agglo
Maire
Mandat
Maryvonne Raimbeault
2014-2020
Code postal 50680
Code commune 50455
Démographie
Gentilé Saint-Clairais
Population
municipale
944 hab. (2015 en augmentation de 3,62 % par rapport à 2010)
Densité 118 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 11′ 32″ nord, 1° 01′ 46″ ouest
Altitude Min. 12 m
Max. 95 m
Superficie 7,99 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 14.svg
Saint-Clair-sur-l'Elle

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Saint-Clair-sur-l'Elle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Clair-sur-l'Elle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Clair-sur-l'Elle
Liens
Site web 50455.campagnol.fr

Saint-Clair-sur-l'Elle[1], ou traditionnellement Saint-Clair-sur-Elle, est une commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 944 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est en pays saint-lois, à proximité du Bessin. Son bourg est à 11 km au nord-est de Saint-Lô, à 28 km au sud-ouest de Bayeux et à 24 km au sud-est de Carentan[2].

Communes limitrophes de Saint-Clair-sur-l'Elle[3]
Moon-sur-Elle Moon-sur-Elle Sainte-Marguerite-d'Elle (Calvados), par un angle
Moon-sur-Elle,
La Meauffe
Saint-Clair-sur-l'Elle[3] Saint-Jean-de-Savigny
Villiers-Fossard Villiers-Fossard Couvains

Toponymie[modifier | modifier le code]

La commune tient son nom de saint Clair (845-884), prêtre originaire de Rochester, ayant prêché dans la région, et de l'Elle, affluent de la Vire.

En 1897, Saint-Clair prend officiellement le nom de Saint-Clair-sur-l'Elle[4].

Le gentilé est Saint-Clairais[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

Liste des seigneurs de Saint-Clair[6]

Maison de Saint-Clair

  • Guillaume (c. 1150)
  • Mathilde, dame de Saint-Clair (c. 1180), épouse Richard, seigneur de Creully (+ 1175)

Maison de Creully, issue des ducs de Normandie

  • Richard (+ ap. 1234)
  • Robert (+ ap. 1261)
  • Henri Ier (c. 1318)
  • Raoul (c. 1333)
  • Jean Ier (+ av. 1371)
  • Richard (c. 1402)
  • Gilbert (+ av. 1427)
  • Thomas Ier (+ av. 1446)
  • Thomas II (+ av. 1460)
  • Henri II (+ av. 1484)
  • Jean Ier (c. 1487)
  • Guillaume Ier (c. 1516)
  • Jean II (+ av. 1540)
  • Guillaume II (+ ap. 1552)
  • Gilles (c. 1569)
  • Pierre (+ av. 1606)
  • Jean III (+ 1628)
  • Jacques (c. 1640), pour son neveu
  • Jean IV (+ 1684), seigneur de Saint-Clair jusque vers 1645.

Maison de Hotot

  • Charles (+ av. 1672)
  • Guillaume (c. 1672)

Maison de Frestel

  • François René (c. 1715)

Le 19 juin 1989, la gendarmerie de la commune procède à l'interpellation de Francis Heaulme[7]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires[5]
Période Identité Étiquette Qualité
1925 1951 Pierre Hélie    
1951 1959 Victor Bougeard    
1959 1963 Paul Briard    
1963 1971 Victor Bougeard    
1971 avril 2002 Jean Letourneur SE Notaire
avril 2002[8] en cours Maryvonne Raimbeault[9] SE Conseillère en économie sociale et familiale
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et trois adjoints[9].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[11].

En 2015, la commune comptait 944 habitants[Note 2], en augmentation de 3,62 % par rapport à 2010 (Manche : +0,11 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
670 644 744 689 722 683 691 698 708
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
657 638 661 606 625 611 608 565 563
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
550 573 581 488 487 489 485 547 538
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
482 568 630 741 797 864 860 882 938
2015 - - - - - - - -
944 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Il existe un collège public[13] depuis septembre 1981 : le collège Jean-Grémillon, du nom du cinéaste normand. Environ 300 élèves y sont inscrits en 2014-2015. Beaucoup de projets pédagogiques y sont réalisés en lien avec le cinéma. L'établissement est situé 17 rue Maurice-Genevoix.

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Statue de Saint-Clair et ex-voto.
  • Église Saint-Clair (XIe siècle, remaniée).
  • La fontaine Saint-Clair qui aurait la faculté de soigner les problèmes des yeux. On attribue aussi à saint Clair (du Beauvaisis) le pouvoir d'assurer un beau temps pour un mariage en y déposant des œufs[14].
  • Le monument aux morts est dédié aux victimes de la guerre de 1914-1918.
  • Château du XVIe siècle.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

  • Le Football Club de l'Elle : club fondé en 1996 de la fusion entre l'USE (club de Saint Clair-sur-l'Elle) et de l'USCL (Union sportive des Cheminots de Lison). Le club fait évoluer deux équipes de football en divisions de district[15].
  • Le Judo Club d'Agneaux dispose d'un dojo dans le gymnase de Saint-Clair.
  • Le Handball Club de l'Elle : club fondé en 1996.
  • Le Volley Club.
  • Flora Gym.

Associations[modifier | modifier le code]

  • Inter-Associations
  • Football Club de l'Elle
  • Handball Club de l'Elle
  • Flora Gym
  • Club de l'Amitié
  • Club Créatif
  • Comité des Fêtes
  • Union des Commerçants et des Artisans
  • Amicale Laïque (Tennis, Badminton, Éveil Musical...)
  • Amicale des Sapeurs Pompiers
  • Anciens Combattants
  • Les Théâtreux
  • Les Cheveux Blancs
  • Vélo club de l'Elle
  • Volley Loisir de l'Elle
  • Secteur d'Action Gérontologie

Manifestations[modifier | modifier le code]

  • Fête communale (1er week-end de juillet, organisé par le comité des fêtes) .
  • Relais pédestre, vide-greniers et autres activités[16].
  • Forum des Associations, (1er samedi après la rentrée scolaire, organisé par l'Inter-Associations).
  • Normandy Day (6 juin, organisé par l'Inter-Associations).
  • Vétathlon de l'Elle (début octobre, organisé par l'Amicale des sapeurs pompiers de Saint-Clair-sur-l'Elle).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Paul Parfouru (1846 à Saint-Clair-sur-l'Elle - 1905), archiviste.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2015.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Selon le code officiel géographique
  2. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  3. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  4. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. a et b René Gautier, 601 communes et lieux de vie de la Manche, Éditions Eurocibles, (ISBN 978-2354-58-0360), p. 508
  6. Source : Thierry Le Hête, Les ducs de Normandie et leur descendance agnatique - Xe-XVIIIe s. Février 2011.
  7. Jean-François Miniac, Les Nouvelles Affaires criminelles de la Manche, de Borée, Paris, 2012.
  8. « L'insigne de l'Ordre national du mérite pour le maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 25 août 2015)
  9. a et b Réélection 2014 : « Saint-Clair-sur-l'Elle (50680) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 24 mai 2014)
  10. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  13. « Site du collège Jean Grémillon »
  14. Hippolyte Gancel, Les Saints qui guérissent en Normandie, Rennes, Éditions Ouest-France, (ISBN 978-2-7373-4726-9), p. 17
  15. « F. C. de l'Elle », sur Site officiel de la Ligue de Basse-Normandie (consulté le 3 mai 2017)
  16. « Ouest-france.fr - Affluence et traditions rurales à la Saint-Clair - Saint-Clair-sur-Elle » (consulté le 3 août 2011)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]