Brectouville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de la Manche
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Manche.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Brectouville
Vue sur l'église Saint-Pierre.
Vue sur l'église Saint-Pierre.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Saint-Lô
Canton Condé-sur-Vire
Intercommunalité Saint-Lô Agglo
Statut commune déléguée
Maire délégué Christine Lesouef
2016-2020
Code postal 50160
Code commune 50075
Démographie
Gentilé Brectouvillais
Population 168 hab. (2013)
Densité 45 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 01′ 22″ nord, 1° 01′ 16″ ouest
Altitude Min. 29 m – Max. 137 m
Superficie 3,74 km2
Historique
Commune(s) d’intégration Torigny-les-Villes
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 15.svg
Brectouville

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 15.svg
Brectouville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Brectouville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Brectouville

Brectouville est une ancienne commune française, située dans le département de la Manche et dans la région de Normandie, peuplée de 168 habitants[Note 1], commune déléguée au sein de Torigny-les-Villes depuis le 1er janvier 2016.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est en Pays saint-lois, dans le Bocage normand. Son bourg est à 4 km à l'ouest de Torigni-sur-Vire, à 7,5 km au nord-est de Tessy-sur-Vire et à 14 km au sud-est de Saint-Lô.

Le point culminant (136/137 m) se situe en limite sud-est, près de la route en direction de Giéville. Le point le plus bas (29 m) correspond à la sortie de la Vire du territoire, au nord-ouest. La commune est bocagère.

Les principaux lieux-dits sont, du nord au nord-ouest, dans le sens horaire, Brectouville, Bérigny, le Presbytère, la Hourie, le Clos Neuf, les Fosses, la Loge, les Ruettes, Bellevue, la Févrerie, la Tostainerie, les Monts, le Val de Vire, Hébert, Carville, le Coudray et le Bois[1].

Communes limitrophes de Brectouville[2]
Condé-sur-Vire Condé-sur-Vire Condé-sur-Vire, Torigni-sur-Vire (par un angle)
Troisgots Brectouville[2] Giéville
Domjean Domjean Giéville

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de Brectouville est attesté en 1159 sous la forme latinisée Britecolvilla[3].

Il s'agit d'un toponyme médiéval en -ville (élément issu du gallo-roman VILLA « domaine rural »). Le premier élément est l'anthroponyme (nom de personne) d'origine anglo-scandinave Bretecol, anglicisation du nom scandinave hypothétique °Bretakollr, soit « le domaine rural de Bretecol ». Ce dernier nom est attesté en Angleterre vers 1050[4]. Le nom scandinave °Bretakollr postulé par la forme anglo-saxonne n'est en fait attesté nulle part, quoique François de Beaurepaire[5] et à sa suite René Lepelley[6] le citent témérairement sans astérisque.

Ce nom scandinave, non attesté mais tout à fait plausible, est issu de la combinaison des éléments Breta-, génitif pluriel de Bretar « les Bretons », c'est-à-dire ici « les Gallois », et -kollr, identique à l'ancien islandais kollr « tête, crâne rasé », et par extension « homme ».

Microtoponymie[modifier | modifier le code]

Le nom du hameau de Bérigny est un toponyme gallo-roman tardif probablement formé sur l'anthroponyme germanique Berin, diminutif de Bero : gallo-roman °BERINIACU, « la propriété de Berin »[7].

Le nom du hameau de Carville est un toponyme médiéval précoce formé sur l'anthroponyme scandinave Kari, soit « le domaine rural de Kari »[8].

Dans le nom du hameau du Clos Neuf, clos a le sens normand de « champ ou prairie fermé »[Note 2].

Le nom du hameau du Coudray est issu de l'ancien français de l'Ouest coldrei « bois de noisetiers » (coudre signifie « noisetier » en normand); ce nom est issu du latin tardif coldretum.

Les hameaux en X-erie, X-ère ou (les) X sont des structures récentes (médiévales, ou plus tardives encore). À l'origine, ils désignent la ferme ou la propriété de la famille X : la Hourie, la ferme / le domaine des Houre ; la Févrerie, la ferme des Fèvre ou Lefèvre; la Tostainerie, la ferme des Tostain ; Hébert, la ferme des Hébert, etc.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1640, le « fief, terre et sieurye de Brectouville » (vicomté de Bayeux, grand bailliage de Caen) appartiennent à monseigneur de Matignon[9].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Circonscriptions administratives avant la Révolution[modifier | modifier le code]

Les maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
v. 1830   Mette-Deslandes[10]    
         
v. 1870   Adeline[10]    
         
 ? mars 2001 Joseph Marie    
mars 2014 Philippe Compère SE Professeur des écoles
mars 2014[11] en cours Christine Lesouef SE Retraitée
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[11].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du milieu des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[12]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[13],[Note 3].

En 2013, la commune comptait 168 habitants, en augmentation de 11,26 % par rapport à 2008 (Manche : 0,44 % , France hors Mayotte : 2,49 %) Brectouville a compté jusqu'à 334 habitants en 1821.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
194 192 212 334 230 240 242 259 233
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
212 174 166 167 155 153 161 178 177
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
146 163 157 124 135 126 134 137 142
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2013
123 125 122 149 169 157 147 167 168
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[14] puis Insee à partir de 2006[15].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Les roches de Ham, falaise de schiste présentant un aplomb vertigineux au-dessus de la Vire. De son sommet se dévoile un superbe panorama sur la vallée de la Vire.
  • Église Saint-Pierre du XVIIIe siècle.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2013
  2. Voir l'article en normand cllos.
  3. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Brectouville sur Géoportail.
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  3. Toponymie générale de la France, vol 2.
  4. Gillian Fellows-Jensen, Scandinavian Personal Names in Lincolnshire and Yorkshire, Copenhagen, Akademisk Forlag, 1968, p. 64 s.v. °Bretakollr.
  5. François de Beaurepaire, Les noms de communes et anciennes paroisses de la Manche, Picard, Paris, 1986, p. 86.
  6. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Caen, Presses Universitaires de Caen / Condé-sur-Noireau, Éditions Charles Corlet, 1993, p. 77b. À noter que l'auteur parle d'un « nom de personne anglo-scandinave Bretakollr », ce qui est faux : seule la forme Bretecol est anglo-scandinave, et non son étymon postulé °Bretakollr, qui est, lui, scandinave.
  7. François de Beaurepaire, Les noms de communes et anciennes paroisses de la Manche, Picard, Paris, 1986, p. 78.
  8. François de Beaurepaire, Les noms de communes et anciennes paroisses de la Seine-Maritime, Picard, Paris, 1979, p. 57.
  9. Rôle des fiefs du grand bailliage de Caen (vicomtés de Caen, Bayeux, Falaise et Vire) et de leur possesseurs dressé en 1640, Bulletin héraldique de France, 1890-1892, p. 28b.
  10. a et b Annuaire de la Manche
  11. a et b « Christine Lesouef est le nouveau maire », sur Ouest-france.fr (consulté le 10 avril 2014)
  12. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  13. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  14. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  15. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 201120122013 .

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :