Domjean

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Domjean
L'église Saint-Jean-Baptiste.
L'église Saint-Jean-Baptiste.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Saint-Lô
Canton Condé-sur-Vire
Intercommunalité Saint-Lô Agglo
Maire
Mandat
Louis Jannière
2014-2020
Code postal 50420
Code commune 50164
Démographie
Gentilé Domjeanais
Population
municipale
1 089 hab. (2014 en augmentation de 8,14 % par rapport à 2009)
Densité 66 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 59′ 13″ nord, 1° 01′ 57″ ouest
Altitude Min. 30 m
Max. 178 m
Superficie 16,57 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 14.svg
Domjean

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Domjean

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Domjean

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Domjean

Domjean est une commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 1 089 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est au sud du Pays saint-lois. L'atlas des paysages de la Basse-Normandie place principalement la commune au centre de l'unité de la vallée de la Vire caractérisée par « des paysages variés mais déterminés par un encaissement profond du cours d’eau »[1]. Son bourg est à 2,5 km à l'est de Tessy-sur-Vire, à 7,5 km au sud-ouest de Torigni-sur-Vire et à 7,5 km au sud de Condé-sur-Vire[2].

Le bourg est traversé par la route départementale no 13 reliant Tessy-sur-Vire au sud-ouest à Torigni-sur-Vire au nord-est. Cette dernière y croise la D 159 qui mène à Troisgots au nord-ouest et à Saint-Louet-sur-Vire à l'est. Partant également du bourg, la D 96 permet de rejoindre Beuvrigny au sud-est tandis qu'au nord, la D 551 rejoint Condé-sur-Vire. L'autoroute A84 est accessible à 7 km au sud, par l'échangeur 39 à Pont-Farcy.

Domjean est dans le bassin de la Vire, qui délimite le territoire à l'ouest. Trois de ses affluents parcourent le territoire communal d'est en ouest dont la rivière de Jacre qui marque la limite au nord-est avant de traverser le nord du territoire. Un ruisseau plus modeste traverse le bourg.

Le point culminant (178 m) se situe au sud-est, près du lieu-dit le Castillon. Le point le plus bas (30 m) correspond à la sortie de la Vire du territoire, au nord. La commune est bocagère.

Le climat est océanique, comme dans tout l'Ouest de la France. La station météorologique la plus proche est Granville-Pointe du Roc, à 44 km, mais Caen-Carpiquet est à moins de 50 km[3]. Le Sud-Saint-Lois s'en différencie toutefois pour la pluviométrie annuelle qui, à Domjean, avoisine les 950 mm[4].

Communes limitrophes de Domjean[5]
Troisgots Torigny-les-Villes
(comm. dél. de Brectouville et Giéville)
Saint-Louet-sur-Vire
Tessy-Bocage
(comm. dél. de Fervaches)
Domjean[5] Saint-Louet-sur-Vire
Tessy-Bocage
(comm. dél. de Tessy-sur-Vire)
Fourneaux Beuvrigny

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Donum Johannem à la fin du Xe siècle[6]. Dominus (« seigneur ») désignait les personnages honorés par l'Église latine avant qu'elle ne les nomme sanctus (« consacré, saint »)[7]. Jean le Baptiste est patron de la paroisse.

Le gentilé est Domjeanais.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[8]
Période Identité Étiquette Qualité
1928 1962 Yves Regnault de Bouttemont    
1962 1977 Léon Gilbert    
1977[9] mars 2014 Guy Gauchet SE Négociant en vin
mars 2014[10] en cours Louis Jannière SE Agriculteur à la retraite
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et trois adjoints[11].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[12]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[13].

En 2014, la commune comptait 1 089 habitants[Note 2], en augmentation de 8,14 % par rapport à 2009 (Manche : +0,44 %). Domjean a compté jusqu'à 1 368 habitants en 1821.

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 208 1 218 1 295 1 368 1 300 1 310 1 338 1 318 1 367
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 366 1 303 1 229 1 180 1 183 1 154 1 100 1 100 1 034
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 014 1 014 1 042 903 907 950 905 913 933
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
904 838 748 748 822 820 958 978 997
2013 2014 - - - - - - -
1 065 1 089 - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[14] puis Insee à partir de 2006[15].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

La commune est le siège de l'entreprise de travaux publics Bernasconi TP, développée par Luigi Bernasconi puis dirigée par son fils Patrick à partir de 1985. Créée en 1933 par Auguste Voisin, l'entreprise compte 150 salariés en 2013, à Domjean et en Guadeloupe[16].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité, manifestations, label[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Le Football Club de Domjean fait évoluer une équipe de football en division de district[19].

Label[modifier | modifier le code]

La commune est une ville fleurie (trois fleurs) au concours des villes et villages fleuris[20].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Les unités de paysage : Unité 7.3.1 : La vallée de la Vire » [PDF], sur basse-normandie.developpement-durable.gouv.fr, Dreal Basse-Normandie (consulté le 20 octobre 2016)
  2. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  3. Distances orthodromiques selon le site Lion 1906
  4. « Pluviométrie interannuelle. Normale 1970-2000 » (consulté le 15 septembre 2015) (archive Wikiwix du site www.basse-normandie.ecologie.gouv.fr)
  5. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  6. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  7. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-95480-455-4 (édité erroné), notice BnF no FRBNF36174448), p. 198
  8. René Gautier, 601 communes et lieux de vie de la Manche, Éditions Eurocibles, (ISBN 978-2354-58-0360), p. 184
  9. « Guy Gauchet retrouve son fauteuil de maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 11 novembre 2014)
  10. « Louis Jannière, nouveau maire », sur Ouest-france.fr (consulté le 8 avril 2014)
  11. « Domjean (50420) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 5 mai 2014)
  12. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  13. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  14. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  15. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.
  16. Xavier Oriot, « Patrick Bernasconi, de Domjean au patronat à Paris », sur entreprises.ouest-france.fr, (consulté le 11 septembre 2014)
  17. « Œuvres mobilières à Domjean », base Palissy, ministère français de la Culture
  18. « Château de l'Angotière », notice no PA00110391, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  19. « Site officiel de la Ligue Basse-Normandie – FC de Domjean » (consulté le 20 octobre 2016)
  20. « Palmarès du concours des villes et villages fleuris », sur villes-et-villages-fleuris.com (consulté le 20 octobre 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :