Villiers-Fossard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Villiers et Fossard.
Villiers-Fossard
L'église Saint-Pierre.
L'église Saint-Pierre.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Saint-Lô
Canton Pont-Hébert
Intercommunalité Saint-Lô Agglo
Maire
Mandat
Guillaume Rauline
2014-2020
Code postal 50680
Code commune 50641
Démographie
Gentilé Villarien
Population
municipale
621 hab. (2014)
Densité 73 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 09′ 24″ nord, 1° 03′ 36″ ouest
Altitude Min. 20 m – Max. 133 m
Superficie 8,52 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Normandie

Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Villiers-Fossard

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Villiers-Fossard

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Villiers-Fossard

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Villiers-Fossard

Villiers-Fossard est une commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 621 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune se compose d'un bourg principal (Villiers-Fossard) et de plusieurs écarts[1] : Hôtel Bonnet, la Maison Neuve, Hôtel Neveu, Hôtel au Heup, Choisy, la Viarderie, Tubois, les Champs de Villiers, la Guilberderie, Hôtel Mauger, Hôtel Foulon, la Pouletterie, Moulin Hyaumey, le Cantel, la Houssaye, Ferme de Saint-Clair, la Chitellière, Launay, la Ponterie, Caumont, les Hecquets, Hameau Secqueville, Hameau Diguet, le Mont, Moulin Chevalier, Hôtel Galot, Hôtel Durand, Pont Gaillard, la Nicollerie, la Régence, le Suppey, les Verendes, Bouligny, Moulin du Repas, le Repas.

Villiers-Fossard est traversé par les ruisseaux la Jouenne et la Tortogne.

Communes limitrophes de Villiers-Fossard[2]
La Meauffe Saint-Clair-sur-l'Elle Saint-Clair-sur-l'Elle
La Meauffe Villiers-Fossard[2] Couvains
Le Mesnil-Rouxelin Le Mesnil-Rouxelin, La Luzerne Couvains

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Vileirs en 1294[3], Villers le Fossart en 1312[3], Viliers le Fossart en 1316[3] et latinisé en de Villaribus Fissardi en 1350[3]. Le toponyme Villiers est issu du bas latin villare, « domaine rural ». Fossard est un anthroponyme que l'on retrouve notamment dans la commune voisine de Couvains dans le microtoponyme la Fossardière[4].

Le gentilé est Villarien[4].

Microtoponymie[modifier | modifier le code]

Choisy a une origine gallo-romaine, domaine de Causius.

Bouligny a une origine gallo-romaine, domaine de Bolinius.

Caumont, du latin Calvus Mons c'est-à-dire « mont chauve » (à l'origine, probablement une colline défrichée).

Houssaye et Launay désignaient respectivement un bois de houx et d'aulnes.

Les lieux-dits en Y-ère/-erie sont des habitats ultérieurs, résultant du développement démographique de la Normandie. Ils désignaient la ferme de la famille Y, fondée sur les nouvelles terres obtenues par les grands défrichements des XIe-XIIIe siècle. Les essarts prennent le nom des défricheurs, suivi de la désinence -erie ou -ière[5].

Les autres lieux-dits en (Hôtel / Hameau / Le / Clos / Pont / Maison)-Y sont des constructions plus tardives, ils désignaient un bien de la famille Y.

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Villiers-Fossard

Les armes de la commune de Villiers-Fossard se blasonnent ainsi :
D'azur au chevron d'or accompagné de trois aigles d'argent, à la bordure aussi d'or. [6]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[4]
Période Identité Étiquette Qualité
1798 1815 Pierre Bougeard   Cultivateur
1815 1834 Pierre Raoult   Cultivateur
1835 1856 Jacques Poullet   Cultivateur
1856 1887 Augustin Raoult   Neveu de Pierre Raoult
1887 1893 Pierre Legendre   Cultivateur
1893 1896 Paul Fauchon   Charpentier
1896 1900 Pierre Legendre   Cultivateur
1900 1901 François Lelièvre    
1901 1908 Aimable Tréfeu   Gendre d'Augustin Raoult
1908 1919 Pierre Legendre   Cultivateur
1919 1925 Désiré Renouvin    
1925 1947 Célestin Pellé    
1947 1958 Eugène Pépin    
1958 1983 Jacques Buisson    
1983 1989 André David   ingénieur
1989 mars 2008 Michel Rauline SE  
mars 2008 en cours Guillaume Rauline[7] SE Salarié agricole

Le conseil municipal est composé de dix membres (pour quinze sièges) dont le maire et deux adjoints[7].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune comptait 621 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2006, 2011, 2016, etc. pour Villiers-Fossard[8]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Villiers-Fossard a compté jusqu'à 921 habitants en 1806.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
801 781 921 847 789 759 782 773 741
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
663 685 638 603 562 518 527 463 578
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
502 504 498 451 463 458 460 455 436
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
445 376 354 417 417 465 509 579 621
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Pierre (reconstruite), située dans le bourg.
  • Manoir de la Ponterie (fin XVIe siècle), ancienne résidence de la famille Le Jolis de Villiers.
  • Musée de la Ferme miniature, implanté au lieu-dit l'Hôtel Durand. Partie intégrante d'un bâtiment rural centenaire, le musée occupe une salle de 50 mètres carrés à l'étage.
Fruit du travail de Claude Delaunay, le musée évoque la vie rurale d'antan en miniature (échelle 1/20). Sont exposés : une ferme normande, un moulin (reproduction du moulin de Marcy près du Molay-Littry, Calvados), un autre moulin, du mobilier et des scènes animées. Toutes les miniatures sont réalisées dans des matériaux naturels, pierres, bois, cuir, métal, etc. La visite est libre ou commentée en patois par son créateur au son de l'accordéon. De nombreux objets d'époque sont exposés de place en place dans le musée ou à l'entour. Une petite promenade est également proposée dans le jardin arboré attenant à la ferme. Le musée est ouvert tous les dimanches et jours fériés du 1er mars au 31 octobre.
  • Le Jardin d'Elle, parc floral réalisé en 1995, proposé par un pépiniériste et paysagiste[11].

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Villiers-Fossard sur Géoportail.
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  3. a, b, c et d Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 1 : Formations préceltique, celtiques, romanes, Genève, (lire en ligne), p. 372
  4. a, b et c René Gautier, 601 communes et lieux de vie de la Manche, Éditions Eurocibles, (ISBN 978-2354-58-0360), p. 682, citant François de Beaurepaire.
  5. Voir Histoire de la Normandie
  6. Élie Guénée (dir.), Tout sur le département de la Manche, Coutances, Manche-Tourisme, Archives dép. Manche, 1987, p. 83
  7. a et b Réélection 2014 : « Villiers-Fossard (50680) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 8 décembre 2016)
  8. Date du prochain recensement à Villiers-Fossard, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  11. Jardin d'Elle - Présentation, consulté le 8 décembre 2016.

Liens externes[modifier | modifier le code]