Lac de Sainte-Croix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lac de Sainte-Croix
Le lac de Sainte-Croix, au premier plan, le château d'Aiguines
Le lac de Sainte-Croix, au premier plan, le château d'Aiguines
Administration
Pays Drapeau de la France France
Subdivision Provence-Alpes-Côte d'Azur
Géographie
Coordonnées 43° 45′ 49″ N 6° 11′ 02″ E / 43.763611, 6.18388943° 45′ 49″ Nord 6° 11′ 02″ Est / 43.763611, 6.183889
Type artificiel
Origine barrage de Sainte-Croix
mis en service en 1974
Superficie 22 km2
Longueur 11 km
Largeur 5 km
Altitude 477 m
Profondeur 93 m
Volume 760 millions de m3
Hydrographie
Bassin versant 1 591 km2
Alimentation le Verdon
Émissaire(s) le Verdon
Divers
Commentaire quatrième de France métropolitaine par sa superficie

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Lac de Sainte-Croix

Géolocalisation sur la carte : Alpes-de-Haute-Provence

(Voir situation sur carte : Alpes-de-Haute-Provence)
Lac de Sainte-Croix

Géolocalisation sur la carte : Var

(Voir situation sur carte : Var)
Lac de Sainte-Croix

Le petit lac de Sainte-Croix est une retenue artificielle, mise en eau en 1973, à la suite de la construction du barrage de Sainte-Croix, sur le cours du Verdon. Il est situé entre les départements du Var et des Alpes-de-Haute-Provence, au pied des gorges du Verdon, du Plan de Canjuers et du plateau de Valensole, haut lieu de la culture du lavandin.

Géographie[modifier | modifier le code]

Cette retenue est la quatrième de France métropolitaine par sa superficie (environ 2 200 ha) après le lac du Der-Chantecoq, le lac de Serre-Ponçon et le lac d'Orient. Le lac est devenu un centre de tourisme estival ; il est très fréquenté pour les loisirs aquatiques.

La navigation des bateaux à moteur à essence est interdite. Seuls les moteurs électriques et les voiles sont autorisés. On y rencontre beaucoup de pédalos et de barques diverses de juin à septembre. Ce lac artificiel est également utilisé pour les écopages des Canadairs lors des incendies dans la région.

Trois villages se trouvent le long de ses berges :

Histoire[modifier | modifier le code]

Le projet consistant à noyer la vallée des Salles pour réaliser un lac ne date pas d'hier. En 1908, c’est à dos d’âne que Georges Clemenceau, alors Président du Conseil, entreprit une randonnée sur tout le cours du Verdon entre Fontaine-l’Évêque et le lac d’Allos : on envisageait déjà à l'époque l’aménagement du Verdon, et la construction de barrages à certains endroits stratégiques de son cours[1].

Le projet fut mis en sommeil à cause des aléas de l'Histoire, sans être totalement abandonné. Entre les deux guerres, c'est la société Schneider qui était chargé de la construction du barrage, lequel resta à l'état de projet[2].

Les événements se bousculèrent à partir de 1962[3].

Le projet retenu consistait à réaliser un « grand lac » jusqu'à la cote 500. Celui-ci devait noyer, outre Les Salles-sur-Verdon situé au fond de la vallée, le village de Bauduen, alors que Sainte-Croix-du-Verdon devenait inhabitable[4].

Du fait de la présence de la résurgence vauclusienne de Fontaine L'Evêque[5] un risque existait de voir ce « grand lac » se vidanger par un effet de siphon. De plus, la détermination des expropriés des trois villages les plus concernés par le projet ne faiblissait pas[6]. Fin 1968, la cote retenue pour le futur lac fut abaissée à 482. Les villages de Sainte-Croix et Bauduen étaient sauvés, Les-Salles-sur-Verdon était le seul village condamné par la mise en eau du futur lac[7].

La première mise en eau du barrage eu lieu en août 1973[8], et la mise en eau définitive le 15 novembre 1973[9].

Illustration[modifier | modifier le code]

Le film L'Inconnu du lac a été tourné sur les bords du lac de Sainte-Croix.

Galerie photo[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom est Lau de Santo Crous en provençal.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "Mémoire Vive" n°1 (ISSN 1630-3539), pages 15 et 16.
  2. Compléments d'information dans "Monographie des Salles-sur-Verdon", http://www.lessallessurverdon.com/LShistobarr.html
  3. http://www.lessallessurverdon.com/LSecrits.html onglet « Presse quotidienne régionale », références :
    27 janvier 1962, Le Méridional : « Quel sera le sort des habitants des Salles et de Bauduen qui seront engloutis sous les eaux du Verdon ? »
    27 janvier 1962, Le Provençal : « Importante séance de travail à Aups, pour informer et apaiser les populations des villages qui seront noyés par le barrage de Sainte-Croix. »
    28 janvier 1962, Le Provençal : « Le barrage de Sainte-Croix-Fontaine-L'Evêque : les contacts suscités à Baudinard, Bauduen et Les Salles-sur-Verdon ont écarté une scission entre les populations et l'EDF. »
    1er février 1962, Le Petit Varois : « Le barrage de Sainte-Croix doit naître dans le Haut-Var, mais deux villages ne veulent pas mourir noyés sous les eaux du Verdon. Avec inquiétude leurs habitants s'interrogent sur leur sort. »
    25 février 1962, Le Méridional : « Les problèmes posés par la construction du prochain barrage de Ste-Croix ont été examinés aux Salles-sur-Verdon par les membres du Syndicat de défense des Intérêts agricoles et économiques. »
  4. http://www.lessallessurverdon.com/LSecrits.html onglet « Presse quotidienne régionale », référence :
    3 février 1966, Le Méridional : « La retenue de Fontaine l'Evêque absorbera-t-elle les habitants de Ste-Croix, seule commune rescapée du barrage ? »
  5. http://www.lessallessurverdon.com/LSecrits.html onglet « Presse quotidienne régionale », référence :
    12 avril 1968, Le Provençal : « Expériences hydrogéologiques en cours à Fontaine-l'Evêque ».
  6. http://www.lessallessurverdon.com/LSecrits.html onglet « Presse quotidienne régionale », référence :
    15 octobre 1968, Le Méridional : « Le barrage de Sainte-Croix : Les Salles et Bauduen, “villages condamnés” unissent leurs moyens de défense contre l'EDF. »
  7. http://www.lessallessurverdon.com/LSecrits.html onglet « Presse quotidienne régionale », référence :
    25 octobre 1968, Le Méridional : « EDF précise sa position : le barrage de Sainte-Croix sera le 2e de France. Bauduen épargné, Les Salles reconstruit. »
    25 octobre 1968, Le Provençal : « Le barrage de Fontaine l'Evêque : EDF recherche le dialogue en vue d'accords avec les expropriés. »
    26 octobre 1968, République : « Le barrage de Fontaine l'Evêque : EDF recherche le dialogue avec les expropriés. »
  8. http://www.lessallessurverdon.com/LSecrits.html onglet « Presse quotidienne régionale », référence :
    12 août 1973, Le Méridional : « Premières eaux à Sainte-Croix. Jeudi, le barrage recevra le premier des 780 millions de mètres cubes qu'il est destiné à contenir. »
  9. http://www.lessallessurverdon.com/LSecrits.html onglet « Presse quotidienne régionale », référence :
    6 novembre 1973, Var-Matin : « Le barrage de Sainte-Croix : mise en eau le 15 novembre. »