Canton du Luc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Canton du Luc
Situation du canton du Luc dans le département de Var.
Situation du canton du Luc dans le département de Var.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Var
Arrondissement(s) Draguignan (1)
Toulon (1)
Brignoles (9)
Bureau centralisateur Le Luc
Conseillers
départementaux
Christine Amrane
Dominique Lain
2015-2021
Code canton 83 09
Histoire de la division
Création 1824[1]
Modification(s) 22 mars 2015[2]
Démographie
Population 38 197 hab. (2014)
Densité 66 hab./km2
Géographie
Superficie 575,16 km2
Subdivisions
Communes 11

Le canton du Luc est un canton français situé dans le département du Var et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton est organisé autour du Luc dans les arrondissements de Draguignan, Toulon et Brignoles. Son altitude varie de 52 m (Le Cannet-des-Maures) à 776 m (Collobrières).

Histoire[modifier | modifier le code]

Par décret du 27 février 2014, le nombre de cantons du département est divisé par deux, avec mise en application aux élections départementales de mars 2015. Le canton du Luc est conservé et s'agrandit. Il passe de 4 à 11 communes[2].

Représentation[modifier | modifier le code]

Représentation avant 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1842 Jean Baptiste Louis Bertrand
Baron de Sivray
  Général de brigade en retraite
1842 1848 Honoré Emmanuel Baliste   Officier de santé
Directeur des postes au Luc
1848 1850
(décès)
Jean Baptiste Louis Bertrand
Baron de Sivray
  Général de brigade en retraite
1850 1851 Joseph Charles Sigismond Méric   Confiseur
1851 1861 Louis Giraud   Fabricant-tanneur et négociant au Luc
1861 1867 Fortuné Joseph Aube   Notaire - Maire du Luc
1867 1871 Albert Maurel Républicain Docteur en médecine - Maire du Luc
1871 1880 M. Pellegrin Républicain Docteur en médecine à Toulon
1880 1886 Victor Baliste Républicain Notaire, maire du Muy
1886 1888
(décès)[3]
Pierre Clément Républicain Rentier à Draguignan
1888[4] 1892 M. Maurel   Ingénieur civil, Le Luc
1892 1898 M. Méric Républicain Ingénieur civil à Toulon
1898 1919 Joseph Collomp[5] Socialiste
Révolutionnaire
puis SFIO
Premier adjoint au Maire de Draguignan
1919 1920
(décès)[6]
Louis Brunet   maire du Luc
1920[7] 1924
(démission)[8]
Gabriel Barbarroux PCF Pharmacien
Conseiller municipal de Marseille
1924[9] 1934
(décès)[10]
Antoine Mouriès PRS
indépendant
Directeur des PTT en retraite
1934 1940 Gabriel Barbarroux SFIO Pharmacien à Marseille
Maire du Luc (1936-1940)
1945 1947
(décès)
Gabriel Barbarroux SFIO Ancien maire du Luc
1947 1953 Antoine Mouriès SFIO Médecin
1953 1978
(décès)
Pierre Gaudin SFIO puis PS Agriculteur - Député (1962-1977) - Sénateur (1977-1978)
Maire du Luc
1978 1992 Jean-Louis Dieux PS Maire du Luc
1992 1998 Norbert La Rosa RPR puis UDF Maire du Luc
1998 2007
(décès)
Jean-Yves Gosse[11] PS Professeur
Adjoint au Maire du Luc (1978-1989)
2007 2011 Alain Fabre DVG puis PS Conseiller municipal et ancien maire (1983-2008) du Cannet-des-Maures
2011 2015 Claude Pianetti UMP Maire depuis 1995 de Vidauban

Représentation à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Christine Amrane   UDI Maire de Collobrières
Présidente du Syndicat mixte du Massif des Maures
2015 en cours Dominique Lain   LR Cadre supérieur
Conseiller municipal du Luc

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Sylvie Salabert-Rohrer et Pascal Verrelle (FN, 44,92 %) et Christine Amrane et Dominique Lain (Union de la Droite, 38,02 %). Le taux de participation est de 50,75 % (13 839 votants sur 27 268 inscrits)[12] contre 49,77 % au niveau départemental[13] et 50,17 % au niveau national[14]. Au second tour, Christine Amrane et Dominique Lain (Union de la Droite) sont élus avec 52,96 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 53,87 % (7 197 voix pour 14 690 votants et 27 268 inscrits)[15].

Composition[modifier | modifier le code]

Depuis 2015[modifier | modifier le code]

Le canton du Luc regroupe désormais 11 communes:

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Le Luc
(bureau centralisateur)
83073 CC Cœur du Var 10 502 (2014)
Besse-sur-Issole 83018 CC Cœur du Var 3 048 (2014)
Cabasse 83026 CC Cœur du Var 1 919 (2014)
Le Cannet-des-Maures 83031 CC Cœur du Var 4 373 (2014)
Collobrières 83043 CC Méditerranée Porte des Maures 1 921 (2014)
Flassans-sur-Issole 83057 CC Cœur du Var 3 424 (2014)
La Garde-Freinet 83063 CC du Golfe de Saint-Tropez 1 855 (2014)
Gonfaron 83067 CC Cœur du Var 4 302 (2014)
Les Mayons 83075 CC Cœur du Var 639 (2014)
Pignans 83092 CC Cœur du Var 3 795 (2014)
Le Thoronet 83136 CC Cœur du Var 2 419 (2014)

Avant 2015[modifier | modifier le code]

Situation du canton du Luc dans le département du Var avant 2015.

Le canton du Luc regroupait 4 communes et comptait 24 372 habitants (recensement de 2010 sans doubles comptes).

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Le Luc
(chef-lieu)
83073 CC Cœur du Var 44,16 10 502 (2014) 238
Le Cannet-des-Maures 83031 CC Cœur du Var 73,64 4 373 (2014) 59
Les Mayons 83075 CC Cœur du Var 28,86 639 (2014) 22
Vidauban 83148 CA Dracénoise 73,93 11 152 (2014) 151

Démographie[modifier | modifier le code]

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2009
7 514 8 711 10 529 12 474 15 965 18 621 22 758 -
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes.
Population municipale à partir de 2006
(Sources : INSEE et cassini)

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 38 197 habitants[16].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]