Fédération française de la randonnée pédestre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Fédération française de la randonnée pédestre
Image illustrative de l’article Fédération française de la randonnée pédestre
Logo de la Fédération française de la randonnée pédestre

Sigle FFRandonnée
Sport(s) représenté(s) randonnée pédestre, marche nordique, longe-côte, raquette à neige
Création 1978
Président Robert Azaïs
Siège Paris
Clubs 3 430
Licenciés 245 000[1]
Site internet www.ffrandonnee.fr

La Fédération française de la randonnée pédestre (abrégé en FFRandonnée) est une association loi de 1901 française regroupant divers clubs permettant l'accès aux randonneurs à des sentiers balisés. Son slogan est « Les chemins, une richesse partagée ».

D'abord nommé Comité national des sentiers de grande randonnée (CNSGR), il est reconnu d'utilité publique par décret du [2]. En 1978, il devient la Fédération française de randonnée pédestre, qui est rebaptisée Fédération française de la randonnée en 2007. En décembre 2018, elle compte 3 430 clubs affiliés, sur l'ensemble du territoire national métropolitain et ultramarin.

Ayant reçu la délégation du ministère des Sports et grâce aux efforts de ses membres bénévoles, la FFRandonnée promeut la pratique de la randonnée en tant qu'activité de loisir, via l'organisation de randonnées, d'évènements, d'éducation à la randonnée dans les écoles.

Elle adhère en 1979 à l'Union nationale des associations de tourisme et de plein air.

En décembre 2018, elle compte 245 302 adhérents, 20 000 bénévoles, 115 comités, 3 430 clubs, 180 000 km de sentiers balisés et 230 topo-guides.

Histoire[modifier | modifier le code]

La FFRandonnée est l’héritière de l’histoire du balisage et de la création de chemins dédiés aux « touristes excursionnistes » et aux « marcheurs ». Elle trouve son origine dans quelques mouvements scouts et le tourisme social. En 1936, à la suite de la loi sur les congés payés, Jean Loiseau, archiviste à la Banque de France, fondateur du Club des jeunes Éclaireurs de France et des Compagnons voyageurs, randonneur, contribue à diffuser le camping et la randonnée en France. Avec le soutien du Camping club de France et du Touring club de France, il ébauche son projet de créer en France, des « grandes routes du marcheur » qui se transformeront en « Sentiers de Grande Randonnée[3] ». En 1946, il met au point le plan directeur du réseau national, un projet visant à baliser 25 000 km ; les règles de signalisation : trait rouge (utilisé par les forestiers pour délimiter les parcelles d’exploitation) surmonté d’un trait blanc (pour le distinguer à la tombée de la nuit) ; le recrutement des bénévoles.

En 1945, la Commission de tourisme pédestre, émanation du Touring club de France, valide un projet de balisage des chemins. C’est l’acte de naissance, le [4], du Comité national des Sentiers de grande Randonnée (CNSGR). Le CNSGR réunit le Touring club de France, le Club vosgien, le Club alpin français, les Excursionnistes marseillais, le Camping club de France, les associations de scoutisme et des auberges de jeunesse[4]. Son but est d'organiser et de baliser des sentiers à travers la France. Il fut successivement conventionné par l’Institut géographique national (1956), agréé par le ministère de la Jeunesse et des Sports (1969) et reconnu d’utilité publique par décret du 22 février 1971.

En 1969, le Comité prend slogan « Un jour de sentier, 8 jours de santé ». Le , le CNSGR devient la Fédération française de la randonnée pédestre. En 1985, elle est reconnue par le ministère chargé des sports et reçoit la délégation de la pratique de la randonnée pédestre.

En 2016, elle obtient la délégation pour la promotion de la marche aquatique-longe-côte[5].

Présidence[modifier | modifier le code]

  • 1947-1969 : Raymond Siroux (-1977)
  • 1969-1977 : Bernard Voimant
  • octobre 1977-1983 : Henri Viaux
  • 1983-1985 : Bernard Salomon
  • 1985-1989 : Henri Viaux
  • -1994 : Jacques Dumont
  • -2004 : Maurice Bruzek
  • 2004-2008 : Jean-Claude Burel
  • -2015 : Claude Hüe (première femme)
  • 2015- : Robert Azaïs

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Logo national de la FFRandonnée.


Organisation[modifier | modifier le code]

La FFRandonnée est représentée, en France métropolitaine et Outre-mer, par ses 120 comités régionaux[6] et départementaux[7].

Balisage[modifier | modifier le code]

Balisage des sentiers de grande et petite randonnée.

Une des missions de la fédération est de maintenir en état ces itinéraires et leur balisage[8] ainsi que d'en ouvrir de nouveaux. Les sentiers sont repérés à l'aide de marques de peintures. Trois types d'itinéraires sont créés par la fédération :

Ces itinéraires sont décrits dans des topo-guides édités par la FFRandonnée. Les marques de balisage sont disposées sur des arbres, rochers et poteaux le long de la randonnée. L'écart entre deux marques de balisage varie selon la difficulté du parcours et le nombre de bifurcations. Le balisage est entièrement assuré par les 8 500 baliseurs bénévoles membres de l'association.

Quelques sentiers[modifier | modifier le code]

Le premier chemin balisé est le GR 3 qui longe la Loire. Il est commencé en 1947 mais ne sera finalisé sous son nom actuel qu'en 1983.

Les GR les plus connus sont notamment :

Références[modifier | modifier le code]

  1. « http://www.ffrandonnee.fr/actusDetail.aspx?a=215 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  2. « Liste des associations reconnues d'utilité publique », sur la Plateforme ouverte des données publiques françaises (consulté le 17 février 2017).
  3. Jean Loiseau, Camp indien, Paris, Vigot frères Editeurs, , 207 p.
  4. a et b « Historique de la FFRandonnée », sur ffrandonnee.fr
  5. « Arrêté du 31 décembre 2016 accordant la délégation prévue à l'article L. 131-14 du code du sport », sur legifrance.gouv.fr,
  6. « Coordonnées des comités régionaux FFRandonnée », sur ffrandonnee.fr
  7. « Coordonnées des comités départementaux FFRandonnée », sur ffrandonnee.fr
  8. « Le balisage des itinéraires de randonnée », sur ffrandonnee.fr

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]