Bossage (architecture)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bossage en demi-sphère.

Un bossage, en architecture, est une saillie à la surface d'un ouvrage de pierre. Cette saillie est sculptée soit dans un but d'ornementation, créant un jeu d'ombre et de lumière, soit dans un but défensif, rendant le mur moins vulnérable aux attaques par boulets ou par sape.

Description[modifier | modifier le code]

On compte les masses brutes réservées pour tailler les chapiteaux des colonnes, les modillons d'entablement, clefs, consoles, cartels, armoiries, saillies en pierre ou en plâtre aux angles des murs de face[pas clair][1].

Les historiens de l'art distinguent notamment[2] :

  • le bossage en pointe de diamant : le parement est taillé à quatre pans qui se rejoignent par une arête lorsque le bossage est de forme rectangulaire, ou qui se terminent en pointe lorsque le bossage est carré ;
  • le bossage vermiculé : le parement est strié d'ornements ayant la forme de vers de terre ;
  • le bossage à refend : les pierres sont taillées en saillie de manière à faire ressortir les assises ;
  • le bossage rustique : le parement est fait de la pierre laissée brute.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. J.-M. Morisot, Tableaux détaillés des prix de tous les ouvrages du bâtiment, Carilian, 1814. Books google.
  2. Jules Adeline, Lexique des termes d'art, MAXTOR, , 420 p. (ISBN 979-1020801494), p. 54-55.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]