Bossage (architecture)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bossage en demi-sphère.

Un bossage, en architecture, est une saillie à la surface d'un ouvrage de pierre ou de bois. Un bossage est réalisé dans un but d'ornementation — il peut alors être sculpté — qui donne un jeu d'ombre et de lumière ou dans un but défensif — le mur est moins vulnérable aux attaques par boulets ou par sape.

Description[modifier | modifier le code]

On compte les masses brutes réservées pour tailler les chapiteaux des colonnes, les modillons d'entablement, clefs, consoles, cartels, armoiries, saillies en pierre ou en pâtre aux angles des murs de face[1].

On distingue :

  • Bossage en pointe de diamant : dont le parement est taillé à quatre pans qui se rejoignent par une arête, lorsque le bossage est de forme rectangulaire, ou qui se termine en pointe lorsque le bossage est carré.
  • Bossage vermiculé : dont les surfaces sont recouvertes d'une ornementation imitant les stalactites et se découpant en festons irréguliers, ou de gravures en creux d'un contour rendu bizarre par son irrégularité[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Morisot J.M., Tableaux détaillés des prix de tous les ouvrages du bâtiment, Carilian, 1814. Books google
  2. Définition du CNTRL

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]