Liste d'élections en 2016

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Chronologie des élections

Le président colombien Juan Manuel Santos signant le traité de paix avec le chef des rebelles FARC, Rodrigo Londono Echeverri. La validation du traité de paix est soumise aux citoyens par référendum au mois d'octobre, et rejetée par 50,2 %. Le 7 octobre, le président Santos reçoit le prix Nobel de la Paix.

Cet article recense les élections tenues durant l'année 2016. Il inclut les élections législatives et présidentielles nationales dans les États souverains, ainsi que les référendums au niveau national[1].

Aux États-Unis, l'élection présidentielle du mois de novembre voit la victoire du républicain Donald Trump, qui promet entre autres une rupture dans la politique étrangère et commerciale du pays. Aux Philippines, l'élection présidentielle en mai aboutit à l'élection de Rodrigo Duterte, à la fois critiqué et applaudi pour ses propos en faveur d'exécutions extra-judiciaires de criminels et délinquants présumés. L'élection présidentielle autrichienne, en mai, attire l'attention des médias européens en raison de la percée du candidat d'extrême-droite Norbert Hofer, finalement battu de peu par l'écologiste Alexander Van der Bellen. En République centrafricaine, l'élection présidentielle en février vient clore les bouleversements politiques engendrés par la guerre civile. En Gambie, l'élection présidentielle en décembre aboutit à la défaite inattendue du dictateur Yahya Jammeh, au pouvoir depuis vingt-deux ans, mais engendre une crise lorsque ce dernier refuse de quitter le pouvoir.

La Somalie, de son côté, connaît d'octobre à décembre ses premières élections législatives depuis 1984. Entachées d'accusations de corruption et d'intimidations, elles se déroulent dans un contexte d'insécurité en raison de la menace que pose le groupe terroriste islamiste Al-Shabbaab. En avril, la Syrie organise des élections législatives en pleine guerre civile, et dont les résultats confortent officiellement le régime autoritaire du parti Baas.

Plusieurs référendums marquants sont également organisés en 2016. En Colombie, les citoyens rejettent de peu, au mois d'octobre, l'accord de paix conclu avec les FARC. En juin, les citoyens britanniques votent en faveur du leave lors du Référendum sur l'appartenance du Royaume-Uni à l'Union européenne », faisant du Royaume-Uni le premier État (et le seul à ce jour) à avoir décidé de quitter l'Union européenne. En octobre, plus de la moitié des Hongrois boycottent le référendum par lequel le gouvernement national-conservateur de Viktor Orbán souhaitait valider sa politique de refus d'accueil de réfugiés dans le pays ; le faible taux de participation rend légalement non contraignant le résultat favorable au gouvernement. En Thaïlande, la junte impose au mois d'août un référendum qui accroît ses propres pouvoirs. En Côte d'Ivoire, les citoyens approuvent au mois d'octobre la mise en place d'une Troisième République. En mars, les Sénégalais approuvent des réformes constitutionnelles qui réduisent le mandat du président de la République, créent un statut de chef de l'opposition et affirment l'intangibilité du caractère laïc, démocratique et décentralisé de l'État.

Par mois[modifier | modifier le code]

Janvier[modifier | modifier le code]

Date Pays Élections Notes Résultats
7 janvier Drapeau des Kiribati Kiribati Législatives 2d tour. Le parti « Piliers de la vérité » (BTK), au pouvoir, conserve une majorité absolue des sièges, malgré la fusion des partis d'opposition après le scrutin. Une élection présidentielle aura lieu en mars.
16 janvier Drapeau de la République de Chine Taïwan Présidentielle et législatives Alternance. La présidentielle est remportée par Tsai Ing-wen (Parti démocrate progressiste, centre-gauche, social-libéral). Son parti obtient également la majorité absolue au parlement.
22 janvier Drapeau du Vanuatu Vanuatu Législatives Anticipées. Le Parlement a été dissous en novembre 2015 par le président de la République, Baldwin Lonsdale, à la suite de la condamnation de quinze députés pour corruption, et du refus du premier ministre Sato Kilman de former un gouvernement d'unité nationale. Alternance. Le Parlement, bien que scindé en de nombreux partis politiques, s'accorde pour élire Charlot Salwai (parti RMC, centre-droit, francophone) au poste de Premier ministre, à la tête d'un large gouvernement de coalition.
24 janvier Drapeau du Portugal Portugal Présidentielle Marcelo Rebelo de Sousa (Parti social-démocrate) est élu dès le premier tour. La droite conserve ainsi la présidence.

Février[modifier | modifier le code]

Date Pays Élections Notes Résultats
14 février Drapeau de la République centrafricaine République centrafricaine Présidentielle et législatives 2d tour pour la présidentielle et 1er tour pour les législatives (après l'annulation du scrutin de décembre 2015). Victoire de Faustin Archange Touadéra (sans étiquette) face à Anicet-Georges Dologuélé (URCA, centre-gauche), avec plus de 60 % des voix.
18 février Drapeau de l'Ouganda Ouganda Législatives et présidentielle Les observateurs de l'Union européenne dénoncent les violences à l'encontre de l'opposition, et le manque de transparence de la commission électorale. L'élection est marquée par l'arrestation de candidats d'opposition, et de multiples accusations de fraude[2]. Yoweri Museveni (Mouvement de résistance nationale, droite), au pouvoir depuis 1986, est réélu président de la République avec plus de 61 % des suffrages.
21 février Drapeau de la Bolivie Bolivie Référendum La proposition vise à permettre au Président Evo Morales de briguer un nouveau mandat à la tête de l'État en 2019[3]. La proposition est rejetée par 51,5 % des votants.
21 février Drapeau des Comores Comores Présidentielle Élection primaire sur l'île de Grande Comore, désignant les trois candidats à l'élection du 10 avril, la présidence étant tournante entre les trois principales îles du pays. Mohamed Ali Soilihi arrive en tête avec 17,61 % des suffrages, suivi de Mouigni Baraka (15,09 %) et de Azali Assoumani (14,96 %). Le Président sera choisi parmi ces trois candidats le 10 avril.
21 février Drapeau du Niger Niger Élections générales (législatives et présidentielle) 1er tour pour la présidentielle ; tour unique pour les législatives. Parlement sans majorité. Le Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (centre-gauche), au pouvoir, accroît sa majorité relative des sièges.
25 février Drapeau de la Jamaïque Jamaïque Législatives Alternance. Le Parti travailliste (centre-droit) remporte une majorité absolue des sièges. Andrew Holness (travailliste) devient premier ministre, succédant à Portia Simpson-Miller (Parti national du peuple, centre-gauche).
26 février Drapeau de l'Iran Iran Législatives et Assemblée des experts Seuls les candidats approuvés par le Conseil des gardiens de la Constitution sont autorisés à se présenter. Le Conseil rejette systématiquement un grand nombre de candidats réformistes[4]. Un second tour aura lieu en avril dans certaines circonscriptions. Parlement sans majorité. Les candidats réformistes et modérés, favorables au président Hassan Rouhani, auraient ensemble une majorité des sièges, devançant les ultraconservateurs, qui subissent un net recul.
26 février Drapeau de l'Irlande Irlande Législatives Parlement sans majorité. Le parti Fine Gael (centre-droit), au pouvoir, termine en tête et conserve une majorité relative mais nettement réduite des sièges. Son allié le Parti travailliste (centre-gauche) perd la plupart de ses sièges. Son adversaire historique de centre-droit, le Fianna Fáil, termine deuxième, de peu. En mai, le Parlement réélit finalement Enda Kenny (Fine Gael) au poste de premier ministre ; il prend la tête d'un gouvernement minoritaire.
28 février Drapeau de la Suisse Suisse Référendums Trois initiatives et un référendum sont soumises à la votation. L'initiative populaire « Pour le couple et la famille - Non à la pénalisation du mariage » est rejetée à 50,8 %. L'initiative populaire « Pour le renvoi effectif des étrangers criminels » est rejetée à 58,9 %. L'initiative populaire « Pas de spéculation sur les denrées alimentaires » est rejetée à 59,9 %. Le référendum intitulé «Non au 2e tube au Gothard» portant sur la construction d'un second tube au tunnel routier du Saint-Gothard est approuvée à 57 %.

Mars[modifier | modifier le code]

Date Pays Élections Notes Résultats
3 au 24 mars Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande Référendum Second volet du référendum sur le drapeau national. Les Néo-Zélandais votent à 56,6 % pour conserver leur drapeau existant, qui inclut l'Union Jack britannique.
4 mars Drapeau des Samoa Samoa Législatives Le Parti pour la protection des droits de l'homme (conservateur chrétien), au pouvoir depuis 1988, accroît sa majorité absolue des sièges. Tuilaepa Sailele Malielegaoi demeure premier ministre. Le seul parti d'opposition, Tautua Samoa, disparaît presque entièrement du Parlement.
5 mars Drapeau de la Slovaquie Slovaquie Législatives Les élections se déroulent dans le contexte de la crise migratoire en Europe. Le gouvernement nationaliste social-démocrate fait campagne sur la promesse de n'accepter aucun réfugié. Parlement sans majorité. Le parti Direction - Social-démocratie perd sa majorité absolue des sièges, tout en conservant une majorité relative. Robert Fico demeure premier ministre, à la tête d'une coalition avec trois partis centristes ou nationalistes.
6 et 20 mars Drapeau du Bénin Bénin Présidentielle Alternance. Patrice Talon (sans étiquette) est élu au second tour, devant Lionel Zinsou (FCBE), candidat du gouvernement sortant.
9 mars Drapeau des Kiribati Kiribati Présidentielle Alternance. Taaneti Mamau (parti Tobwaan Kiribati) est élu avec 60 % des voix, devant deux candidats du BTK, au pouvoir depuis douze ans. Le nouveau président ne dispose toutefois pas d'une majorité parlementaire, le BTK ayant remporté les élections législatives en janvier.
13 mars Flag of Baden-Württemberg.svg Bade-Wurtemberg Régionales Le Landtag de Bade-Wurtemberg se compose de 120 députés, élus pour cinq ans selon un scrutin proportionnel personnalisé. Ces élections déterminent la 16e législature de celui-ci. Le parti de Winfried Kretschmann remporte les élections avec 30,3 % des voix. Conduit par Jörg Meuthen, le parti eurosceptique de l'Afd engrange 15,1 % des voix et acquiert 23 sièges.
13 mars Flag of Rhineland-Palatinate.svg Rhénanie-Palatinat Régionales Le Landtag de Rhénanie-Palatinat est constitué de 101 députés élus pour un mandat de 5 ans. Les sociaux-démocrates de Malu Dreyer obtiennent 36,2 % des voix, suivis par l'Union chrétienne-démocrate de Julia Klöckner (31,8 %). Le parti d'extrême-droite de l'Afd reçoit 12,57 % des voix.
13 mars Flag of Saxony-Anhalt (state).svg Saxe-Anhalt Régionales Le Landtag de Saxe-Anhalt est composé de 91 députés. L'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne remporte les élections avec 29,8 % des voix et 30 sièges acquis. L'Alternative pour l'Allemagne obtient 24,21 % des voix et acquiert 24 sièges.
20 mars Drapeau du Cap-Vert Cap-Vert Législatives Alternance. Le Mouvement pour la démocratie (centre-droit, libéral) remporte une majorité absolue des sièges, après quinze ans dans l'opposition. Il devance le Parti africain pour l'indépendance (social-démocrate), au pouvoir. Ulisses Correia e Silva est nommé premier ministre.
20 mars Drapeau de la République du Congo République du Congo Présidentielle 1er tour. L'élection fait suite à l'adoption d'une nouvelle Constitution qui permet au président Denis Sassou Nguesso, au pouvoir depuis le coup d'État de 1997, de briguer un nouveau mandat. Denis Sassou-Nguesso (Parti congolais du travail) est réélu au premier tour avec 60 % des voix. Jean-Marie Mokoko, arrivé troisième, conteste les résultats et appelle à une « insurrection civile » et démocratique[5].
20 mars Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan Législatives Le Kazakhstan n'est généralement pas considéré comme une démocratie. La plupart des partis politiques sont affiliés au pouvoir, et ne constituent qu'une opposition de façade. Le parti Nour-Otan (au pouvoir) conserve une très large majorité des sièges. Les deux seuls autres partis à obtenir des sièges -Ak Jol (libéral) et le Parti communiste populaire- sont pro-gouvernement.
20 mars Drapeau du Laos Laos Législatives Le Laos est un État à parti unique. Seuls les candidats membres du Parti révolutionnaire populaire, ou bien sans étiquette mais approuvés par le parti, sont autorisés à se présenter. Le Parti populaire révolutionnaire conserve la quasi-totalité des sièges, cinq sièges revenant néanmoins à des élus sans étiquette. Thongloun Sisoulith est nommé premier ministre.
20 mars Drapeau du Niger Niger Présidentielle 2d tour. Le candidat de l'opposition, Hama Amadou, est en détention depuis novembre 2015, accusé de trafic d'enfants. L'opposition annonce par avance qu'elle ne reconnaîtra pas les résultats[6]. Le président sortant, Mahamadou Issoufou (Parti pour la démocratie et le socialisme, centre-gauche) est réélu avec 92,5 % des voix.
20 mars Drapeau du Sénégal Sénégal Référendum La principale proposition soumise aux citoyens est de réduire le mandat du président de la République à cinq ans, au lieu de sept. Parmi les quatorze autres propositions figurent la création d'un statut de chef de l'opposition, la représentation au Parlement des Sénégalais expatriés, ou encore l'affirmation de l'intangibilité du caractère laïc, démocratique et décentralisé de l'État. Les citoyens votent pour ou contre l'ensemble des quinze propositions. Les propositions sont approuvées par 62,9 % des votants.
31 mars Drapeau de la République centrafricaine République centrafricaine Législatives 2d tour Parlement sans majorité. La plupart des députés sont élus sans étiquette.

Avril[modifier | modifier le code]

Date Pays Élections Notes Résultats
6 avril Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Référendum Les citoyens sont invités à se prononcer pour ou contre l'accord d'association entre l'Ukraine et l'Union européenne, déjà ratifié par les parlements des vingt-sept autres États membres de l'Union. Victoire du « non » à 61,6 %, avec un taux de participation de seulement 32 %.
8 avril Drapeau de Djibouti Djibouti Présidentielle 1er tour Ismaïl Omar Guelleh (Union pour la majorité présidentielle, centre-gauche) est réélu dès le premier tour avec 86,7 % des voix, devant cinq autres candidats.
10 avril Drapeau des Comores Comores Présidentielle 2d tour. Élections des gouverneurs des îles le même jour. Azali Assoumani (Convention pour le renouveau) est élu avec 40,90 % des voix. Les deux autres candidats, Mohamed Ali Soilihi (Union pour le développement) et Mouigni Baraka (Rassemblement démocratique), ont respectivement reçu 39,87 % et 19,15 % des voix.
10 avril Drapeau du Pérou Pérou Législatives et présidentielle 1er tour de la présidentielle ; tour unique des législatives. Alternance. Le parti Force populaire (droite néo-libérale) obtient une majorité absolue des sièges au Congrès de la République.
10 avril Drapeau du Tchad Tchad Présidentielle Idriss Déby (Mouvement patriotique du Salut), président sortant est réélu dès le 1er tour pour un 5e mandat avec 61,56 % des voix, devant Saleh Kebzabo (Union nationale pour la démocratie et le renouveau) qui remporte 12,80 % des voix.
13 avril Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud Législatives Parlement sans majorité. Le Parti Minju (social-libéral) devance d'un seul siège le Parti Saenuri (conservateur, au pouvoir). Ce dernier perd sa majorité absolue des sièges.
13 avril Drapeau de la Syrie Syrie Législatives Le pays est en guerre civile. Les élections ne se déroulent que dans la minorité du territoire contrôlée par le gouvernement de Damas. D'autres parties du territoire sont contrôlées par les rebelles de la Coalition nationale des forces de l'opposition, ou bien par l'organisation terroriste État islamique.
L'État syrien basé à Damas n'est pas une démocratie. Bien que le pays ne soit plus, en principe, un État à parti unique depuis 2012, les divers partis politiques demeurent plus ou moins affiliés au parti Baas.
Le parti Baas (autoritaire, dédié au pouvoir personnel de Bachar el-Assad) conserve une majorité absolue des sièges, la plupart des autres revenant à ses alliés.
17 avril Drapeau de l'Italie Italie Référendum (en) La question porte sur la continuation ou non de forages pétroliers. La proposition d'arrêter les forages est approuvée par 85,8 % des votants. En raison du faible taux de participation (31,2 %), le résultat n'est toutefois pas validé.
24 avril Drapeau de l'Autriche Autriche Présidentielle 1er tour L'extrême-droite triomphe, Norbert Hofer (Parti de la liberté d'Autriche) est en tête du 1er tour, avec 35,05 % des voix, devant le candidat écologiste Alexander Van der Bellen (Les Verts - L'alternative verte), 21,34 %. À noter, l'effondrement des partis traditionnels : Parti social-démocrate d'Autriche (centre-gauche) et Parti populaire autrichien (centre-droit), avec respectivement 11,28 % et 11,12 % des voix.
24 avril Drapeau de la Guinée équatoriale Guinée équatoriale Présidentielle La Guinée équatoriale n'est généralement pas considérée comme une démocratie. Au moyen d'élections frauduleuses, le président Teodoro Obiang se maintient au pouvoir depuis un coup d'État en 1979. Teodoro Obiang (Parti démocratique) est réélu avec 93,7 % des voix.
24 avril Drapeau de la Serbie Serbie Législatives Le Parti progressiste serbe (droite) du premier ministre sortant, Aleksandar Vučić remporte les élections, avec 48,23 % des voix, devant la coalition Parti socialiste de Serbie-Serbie unie avec 10,98 %. Aleksandar Vučić conserve sa majorité absolue avec 131 des 250 sièges.
27 avril Drapeau de Guernesey Guernesey Législatives (en) Il n'existe pas de partis politiques. Quatre ministres perdent leurs sièges, mais la plupart des députés sortants sont réélus.
29 avril Drapeau de l'Iran Iran Législatives 2d tour Alternance. Les réformateurs et les conservateurs modérés disposent ensemble d'une majorité absolue des sièges, devant les conservateurs 'durs', majoritaires au Parlement sortant.

Mai[modifier | modifier le code]

Date Pays Élections Notes Résultats
5 mai Drapeau de l'Écosse Écosse Législatives Parlement sans majorité. Le Parti national écossais (pro-indépendantiste, centre-gauche) remporte ces élections mais perd sa majorité absolue. Le Parti conservateur écossais (centre-droit) devient l'opposition officielle, devançant le Parti travailliste écossais (centre-gauche). Nicola Sturgeon reste Premier ministre d'Écosse avec le soutien des Verts.
5 mai Drapeau du Pays de Galles Pays de Galles Législatives Assemblée sans majorité. Le Parti travailliste (centre-gauche) conserve sa majorité relative des sièges, manquant de peu la majorité absolue. Le travailliste Carwyn Jones demeure premier ministre du pays de Galles, à la tête d'un gouvernement de coalition minoritaire, avec l'unique députée des Libéraux-démocrates (centristes, progressistes, sociaux-libéraux).
5 mai Drapeau de l'Irlande du Nord Irlande du Nord Législatives Assemblée sans majorité. Le Parti unioniste démocrate (conservateur, unioniste) conserve sa majorité relative des sièges, permettant à Arlene Foster de rester Première ministre. En application des accords de Belfast de 1998, l'Irlande du Nord a nécessairement un gouvernement d'union nationale.
9 mai Drapeau des Philippines Philippines Législatives (en), Sénatoriales (en) et Présidentielle Alternance. Rodrigo Duterte (Parti démocrate-Pouvoir populaire, centre-gauche) est déclaré élu président. Sa campagne avait été critiquée pour ses propos en faveur d'exécutions extra-judiciaires de criminels et délinquants présumés.
Les législatives produisent un parlement sans majorité : le Parti libéral (social-libéral, conservateur, centriste) conserve une majorité relative des sièges à la Chambre des représentants.
15 mai Drapeau de la République dominicaine République dominicaine Législatives et présidentielle Danilo Medina (Parti de la libération : social-libéral, populiste) est réélu président au premier tour avec 61,8 % des voix. Son parti conserve la majorité absolue des sièges aux deux chambres du Congrès.
22 mai Drapeau de l'Autriche Autriche Présidentielle Second tour Alexander Van der Bellen (Les Verts - L'Alternative verte : écologiste, progressiste) est élu avec 50,3 % des voix face à Norbert Hofer (Parti de la liberté : extrême-droite). Cependant, la Cour constitutionnelle invalide le second tour le 1er juillet 2016. Un nouveau second tour est initialement programmé pour le 2 octobre 2016, puis de nouveau reporté au 4 décembre.
22 mai Drapeau de la République socialiste du Viêt Nam Viêt Nam Législatives Seuls les candidats approuvés par le Front de la Patrie du Viêt Nam sont autorisés à se présenter[7]. Le Parti communiste conserve la quasi-totalité des sièges. Nguyễn Xuân Phúc est nommé premier ministre.
22 mai Drapeau de Chypre Chypre Législatives Parlement sans majorité. Le parti Rassemblement démocrate (libéral-conservateur) conserve une majorité relative des sièges, devant le Parti progressiste des travailleurs (communiste).
22 mai Drapeau du Tadjikistan Tadjikistan Référendum (en) Trois amendements constitutionnels sont soumis à l'approbation des citoyens : l'abrogation de la limitation du nombre de mandats présidentiels (en vue de permettre au président Emomalii Rahmon de se représenter) ; l'abaissement à trente ans de l'âge minimal des candidats à la présidentielle ; et l'inscription dans la constitution de l'interdiction des partis politiques à caractère religieux (consolidant ainsi l'interdiction du Parti de la renaissance islamique, classé comme terroriste). Les amendements sont approuvés par 94,5 % des votants.

Juin[modifier | modifier le code]

Date Pays Élections Notes Résultats
5 juin Drapeau du Pérou Pérou Présidentielle 2e tour. Alternance. Pedro Pablo Kuczynski (parti Péruviens pour le changement : centre-droit, conservateur, libéral sur le plan économique) est élu avec 50,1 % des voix, face à Keiko Fujimori (parti Force populaire : droite néolibérale et populiste).
5 juin Drapeau de la Suisse Suisse Référendums Cinq objets sont soumis à la votation. L'initiative populaire « Pour un revenu de base inconditionnel » est rejetée par 76,9 % des votants.

L'initiative populaire « Pour un financement équitable des transports » est rejetée par 70,8 % des votants.

L'initiative populaire « En faveur du service public » est rejetée par 67,6 % des votants.

Le référendum portant sur la modification de la loi sur la procréation médicalement assistée (LPMA) est approuvé par 62,4 % des votants.
Le référendum portant sur la modification de la loi sur l'asile (LAsi) est approuvé par 66,8 % des votants.

6 juin Drapeau de Sainte-Lucie Sainte-Lucie Législatives Alternance. Le Parti uni des travailleurs (conservateur) remporte la majorité absolue des sièges, face au Parti travailliste (centre-gauche). Allen Chastanet (PUT) est nommé premier ministre.
23 juin Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Référendum Les citoyens britanniques sont amenés à se prononcer sur le maintien ou non de leur pays dans l'Union européenne, à la suite d'accords assouplissant l'application de certaines règles européennes au Royaume-Uni. Victoire des eurosceptiques, avec 51,9 % des voix en faveur de la sortie du Royaume-Uni de l'Union Européenne. Le premier ministre David Cameron, favorable au maintien du pays dans l'UE, annonce sa démission qui sera effective en octobre. À l'inverse de l'Angleterre et du pays de Galles, l'Écosse a voté pour le maintien dans l'UE à 62 %, tout comme l'Irlande du Nord à 55,8 %. En conséquence, le gouvernement écossais envisage la tenue d'un nouveau référendum pour une indépendance de l'Écosse.
25 juin Drapeau de l'Islande Islande Présidentielle Guðni Thorlacius Jóhannesson (indépendant) est élu avec plus de 38 % des suffrages. Il devient le 6e Président d'Islande depuis l'indépendance. Il entre en fonction le 1er août et succède à l'indépendant Ólafur Ragnar Grímsson, président depuis 20 ans, qui a effectué 5 mandats.
26 juin Drapeau de l'Espagne Espagne Générales Anticipées, le précédent scrutin parlementaire n'ayant pu dégager une majorité claire au Congrès des députés. Le Parti populaire (droite) arrive en tête, avec davantage de sièges, mais de nouveau sans majorité absolue. Il devance le PSOE (gauche), la coalition de gauche radicale Unidos Podemos et Citoyens (centre-droit).
29 juin Drapeau de la Mongolie Mongolie Législatives Alternance. Le Parti du peuple (gauche), principal parti d'opposition, remporte une très large majorité des sièges, tandis que le Parti démocrate (libéral-conservateur), au pouvoir, perd plus des deux tiers de ses sièges.

Juillet[modifier | modifier le code]

Date Pays Élections Notes Résultats
2 juillet Drapeau de l'Australie Australie Législatives La Coalition (alliance de partis libéraux-conservateurs) manque de peu de perdre sa majorité absolue des sièges à la Chambre des représentants, et conserve très exactement la moitié des sièges plus un à la chambre. Malcolm Turnbull demeure premier ministre. Il n'y a pas de majorité au Sénat, où la Coalition conserve une majorité relative.
9 juillet Drapeau de Nauru Nauru Législatives Le gouvernement au pouvoir depuis 2013 est accusé de dérives autoritaires (limogeage de juges, restrictions sur la liberté de la presse et d'expression). Cinq des sept députés d'opposition sont exclus du Parlement à partir de mai 2014, pour avoir critiqué le gouvernement auprès de médias étrangers. Le gouvernement du président Baron Waqa (sans étiquette) conserve sa majorité absolue au Parlement.
10 juillet Drapeau de l'Abkhazie Abkhazie Référendum Le référendum porte sur la tenue ou non d'une élection présidentielle anticipée dans le pays. Il est porté par l'opposition au président actuel Raul Khadjimba, dont le mandat est contesté. L'opposition appelle toutefois au boycott de ce référendum dont elle a l'initiative, estimant que le gouvernement « n'a pas créé les conditions nécessaires pour la libre expression de la volonté du peuple ». Le gouvernement, pour sa part, juge le référendum inutile. Le « non » l'emporte avec 50,4 % des suffrages exprimés. Avec un taux de participation de seulement 1,2 %, le plus bas de l'histoire du pays, le résultat est de toute manière annulé. La prochaine élection présidentielle devrait donc avoir lieu en 2019[8].
10 juillet Drapeau du Japon Japon Chambre des conseillers Renouvellement de la moitié de la chambre haute. Le Parti libéral-démocrate (droite) et son allié le parti Kōmeitō (centre-droit, conservatisme bouddhiste) conservent la majorité absolue des sièges.
17 juillet Drapeau de Sao Tomé-et-Principe Sao Tomé-et-Principe Présidentielle[9] Premier tour. Le candidat Evaristo Carvalho arrive en tête, suivi du président sortant Manuel Pinto da Costa qui refusera de participer au second tour, dénonçant des fraudes.

Août[modifier | modifier le code]

Date Pays Élections Notes Résultats
7 août Drapeau de la Thaïlande Thaïlande Référendum[10] Le référendum est introduit par le « Conseil national pour la paix et le maintien de l'ordre », la junte au pouvoir. Il propose de faire du Sénat une chambre entièrement nommée par la junte, et non plus partiellement élue. Le Sénat aurait un droit de véto sur la Chambre des représentants pendant cinq ans, et le premier ministre pourrait désormais être issu du Sénat, et non plus uniquement de la chambre élue. La proposition de modification de la constitution est approuvée à 62 % des suffrages exprimés.
7 août Drapeau de Sao Tomé-et-Principe Sao Tomé-et-Principe Présidentielle Deuxième tour. Le président sortant Manuel Pinto da Costa (sans étiquette), qui est arrivé loin derrière Evaristo Carvalho au premier tour, refuse le résultat qu'il estime frauduleux et se retire du second tour. Evaristo Carvalho (Action démocratique indépendante, centriste), seul candidat en lice, est élu.
11 août Drapeau de la Zambie Zambie Présidentielle, Législatives et Référendum constitutionnel Le référendum, à l'initiative du gouvernement, propose notamment l'ajout de nouveaux droits humains à la Constitution : droits économiques, sociaux, culturels et environnementaux. Le président sortant Edgar Lungu (Front patriotique : socialiste) remporte l'élection présidentielle avec 50,3 % des voix devant Hakainde Hichilema (PUDN : libéral). Le Front patriotique, qui disposait d'une majorité relative des sièges à l'Assemblée nationale, y remporte cette fois la majorité absolue.
Bien que le "oui" remporte le référendum à 71,1 %, le taux de participation de seulement 44,4 % ne valide pas le résultat.
27 août Drapeau du Gabon Gabon Présidentielle Le président sortant Ali Bongo (Parti démocratique : conservateur) est déclaré réélu avec 49,8 % des voix, contre 48,2 % pour Jean Ping (Front uni de l'opposition pour l'alternance). L'opposition estime que les résultats sont frauduleux ; des manifestations éclatent. Les locaux de l'Assemblée nationale sont incendiés.
29 août Drapeau de l'Estonie Estonie Présidentielle Élection indirecte par les membres du Parlement. Deux tiers des voix (68) sont nécessaires pour être élu. Premier tour. Aucun des trois candidats n'ayant reçu les voix nécessaires, un second tour est organisé le lendemain.
30 août Drapeau de l'Estonie Estonie Présidentielle Élection indirecte par les membres du Parlement. Deuxième et troisième tour. Malgré les changements de candidats, les deux tiers ne sont pas atteints. Un corps électoral composé des 101 membres du Parlement et des 234 représentants des gouvernementaux locaux sera convoqué le 24 septembre pour un quatrième tour.

Septembre[modifier | modifier le code]

Date Pays Élections Notes Résultats
4 septembre Flag of Mecklenburg-Western Pomerania.svg Mecklembourg-Poméranie-Occidentale (Allemagne) Régionales Les sociaux-démocrates remportent le scrutin avec 30,68 % des suffrages malgré une chute de 5 %, ils devancent les eurosceptiques de l'Afd (20,85 %) et l'Union chrétienne-démocrate (19,06 %). Le parti de la chancelière est donc 3e alors qu'il dirigeait encore le land 18 ans auparavant mais ils devraient probablement rester dans la coalition d'Erwin Sellering (en place depuis 2008) avec le SPD.
4 septembre Drapeau de Hong Kong Hong Kong Législatives Lors des élections législatives, seuls 35 des 70 membres du Conseil législatif de Hong Kong sont élus, les autres étant nommés par les groupes socio-professionnels. Le camp pro-Pékin remporte l'élection avec 40,17 % des voix et conserve la majorité, devant le camp pro-démocratie (36,02 %) et le camp indépendantiste (19 %).
8 au 10 septembre Drapeau des Seychelles Seychelles Législatives[11] Alternance. La coalition « Alliance démocratique », alliance centriste de quatre partis d'opposition menés par le Parti national, remporte une majorité absolue des sièges. Le Parti populaire (social-démocrate), au pouvoir depuis 1977, est battu. S'ouvre ainsi une période de cohabitation entre le président James Michel (Parti populaire) et un nouveau conseil des ministres qui sera composé de membres de l'Alliance.
11 septembre Drapeau de la Biélorussie Biélorussie Législatives Parfois qualifiée de « dernière dictature d'Europe », la Biélorussie n'est généralement pas considérée comme une démocratie. Contrairement au scrutin précédent, l'opposition participe néanmoins à cette élection. Les candidats favorables au gouvernement, le plus souvent sans étiquette, conservent une majorité écrasante. L'opposition remporte deux sièges.
11 septembre Drapeau de la Croatie Croatie Législatives Élections anticipées car les députés ont voté le 16 juin la dissolution du parlement à la suite de la chute du gouvernement de Tihomir Orešković. Parlement sans majorité. L'Union démocratique (centre-droit à droite) conserve la majorité relative des sièges.
18 septembre Flag of Berlin.svg Berlin (Allemagne) Régionales Les sociaux-démocrates remportent le scrutin avec 21,55 %, des suffrages malgré une chute de 7 %. Ils devancent l'Union chrétienne-démocrate (17,62 %, en baisse de 6 points), avec qui ils gouvernaient.
18 septembre Drapeau de la Russie Russie Législatives Le parti Russie unie (droite) conserve une large majorité absolue des sièges. Dmitri Medvedev demeure premier ministre.
20 septembre Drapeau de la Jordanie Jordanie Législatives La plupart des élus sont des candidats favorables au gouvernement. Les islamistes du Front islamique d'action (opposition), qui avaient boycotté les élections précédentes, remportent une poignée de sièges.
22 septembre Drapeau de l'île de Man Île de Man Législatives (en)
24 septembre Drapeau de l'Estonie Estonie Présidentielle Quatrième et cinquième tour. Élection indirecte par un corps électoral composé des 101 membres du Parlement et des 234 représentants des gouvernementaux locaux. Pour la première fois, aucun candidat n'a reçu la majorité des voix après les 5 tours. Une élection exceptionnelle est prévue entre le 8 et le 13 octobre.
25 septembre Pays basque Pays basque (Espagne) Législatives Le Parti national basque (centre-droit nationaliste) conserve la majorité relative des sièges.
25 septembre Galice Galice (Espagne) Législatives Le Parti populaire de Galice (droite) conserve la majorité absolue.
25 septembre Drapeau de la République serbe de Bosnie République serbe de Bosnie (Bosnie-Herzégovine) Référendum Il est proposé de faire du 9 janvier un jour férié national La population approuve à 99,81 % le référendum.
25 septembre Drapeau de la Suisse Suisse Référendums Deux initiatives et un référundum sont soumis à la votation. L'initiative populaire « Pour une économie durable et fondée sur une gestion efficiente des ressources (économie verte) » est rejetée par 63,6 % des votants.

L'initiative populaire « AVSplus: pour une AVS forte » portant sur la modification du système de retraite est rejetée par 59,4 % des votants.

Le référendum portant sur la modification de la loi sur le renseignement est approuvé par 65,5 % des votants.

26 septembre Drapeau de l'Azerbaïdjan Azerbaïdjan Référendum[12] Les citoyens sont invités à approuver ou rejeter vingt-neuf propositions d'amendements constitutionnels initiées par le gouvernement, en votant séparément pour ou contre chacune d'entre elles. Elles incluent accroître la durée du mandat présidentiel de cinq à sept ans. L'opposition proteste contre le référendum, affirmant ne pas avoir pu s'exprimer durant la campagne[13]. L'ensemble des propositions sont approuvées, chacune avec plus de 80 % de suffrages favorables.

Octobre[modifier | modifier le code]

Date Pays Élections Notes Résultats
2 octobre Drapeau du Cap-Vert Cap-Vert Présidentielle[14] Le président sortant Jorge Carlos Fonseca (Mouvement pour la démocratie : centre-droit) est réélu avec plus de 73 % des voix, face à deux autres candidats.
2 octobre Drapeau de la Colombie Colombie Référendum[15] Suite au cessez-le-feu, la population est appelée à entériner l'accord de paix conclu avec les FARC. À la surprise générale, l'accord est rejeté par 50,2 % des votants, avec un taux de participation de seulement 40 %. Le président Juan Manuel Santos promet de nouvelles discussions avec les FARC pour ajuster et sauver l'accord de paix ; le 7 octobre, il reçoit le prix Nobel de la Paix.
2 octobre Drapeau de la Hongrie Hongrie Référendum Le gouvernement national-conservateur du premier ministre Viktor Orbán demande l'approbation des citoyens pour refuser l'accueil de réfugiés dans le pays. La question posée sera : « Voulez-vous que l'Union européenne ait le droit d'imposer l'installation de citoyens non-hongrois sur le territoire de la Hongrie sans l'accord du parlement ? »[16]. Le « non », résultat souhaité par le gouvernement, l'emporte à 98,3 %. Les opposants au référendum l'ayant largement boycotté, le taux de participation n'est toutefois que de 39,8 %, ce qui rend le résultat légalement non contraignant. Début novembre, le gouvernement échoue à faire adopter cette même motion par le Parlement[17].
3 octobre Drapeau de l'Estonie Estonie Présidentielle Sixième tour exceptionnel, c'est en effet la première fois qu'aucun président n'est élu après les 5 premiers tours. Élection indirecte par les membres du Parlement. Kersti Kaljulaid (libéral-conservatrice sans étiquette de parti) est élue par 81 voix sur 101 et devient la première femme élue à la magistrature suprême d'Estonie, ainsi, à 46 ans, que le plus jeune chef d'État du pays.
5 octobre Drapeau de Curaçao Curaçao Législatives Parlement sans majorité. Alternance. Le Mouvement Antilles nouvelles arrive en tête avec 16,23 % et quatre sièges sur 21. Hensley Koeiman (MAN) devient premier ministre.
7 octobre Drapeau du Maroc Maroc Législatives Le seuil de voix nécessaires pour l'obtention d'un siège a été rabaissé de 6 % à 3 % . Parlement sans majorité. Le Parti de la justice et du développement (droite, islamiste), au pouvoir, conserve sa majorité relative des sièges. Abdelilah Benkirane demeure chef du gouvernement.
7-8 octobre Drapeau de la République tchèque République tchèque Sénatoriales [18] et régionales (en) 1er tour des sénatoriales qui éliront un tiers des membres du Sénat. Régionales: le parti ANO 2011 (centre-droit, populiste) arrive en tête dans 9 régions sur 13, avec au total 176 sièges (21,1 % des voix); suivi par le Parti social-démocrate, arrivé en tête dans 2 régions, avec au total 125 sièges (15,3 % des voix); et par le Parti communiste avec au total 86 sièges (10,6 % des voix).
8 octobre Drapeau de la Géorgie Géorgie Législatives 1er tour. -
9 octobre Drapeau de la Lituanie Lituanie Législatives 1er tour (sièges au scrutin majoritaire) et tour unique (sièges à la proportionnelle). -
14-15 octobre Drapeau de la République tchèque République tchèque Sénatoriales[18] 2d tour. Sont élus seulement un tiers des membres du Sénat. Sénat sans majorité. Les deux partis principaux, ČSSD (social-démocrate) et ODS (droite) perdent respectivement 8 et 5 sièges, le ČSSD conservant la majorité relative. Le KDU-ČSL (centre-droit, chrétien-démocrate) gagne 4 sièges et devient le deuxième parti le plus représenté au Sénat avec au total 14 sièges, devant l'ODS (9 sièges).
16 octobre Drapeau du Monténégro Monténégro Législatives Parlement sans majorité. Le Parti démocratique socialiste (social-démocrate), au pouvoir, conserve sa majorité relative des sièges. Duško Marković (PDS) devient premier ministre.
23 octobre Drapeau de la Lituanie Lituanie Législatives 2d tour pour les circonscriptions où aucun candidat n'a atteint la majorité des voix lors du 1er tour. Les partis d'opposition Union lituanienne agraire et des verts et Union de la patrie - Chrétiens-démocrates lituaniens (droite) arrivent en tête devant le Parti social-démocrate lituanien (gauche) du Premier ministre sortant Algirdas Butkevičius.
29 octobre Drapeau de l'Islande Islande Législatives Anticipées après la démission du premier ministre due aux révélations des Panama Papers. Parlement sans majorité. Chute du parti du progrès (centre-droit) du Premier ministre Sigurður Ingi Jóhannsson, mais pas de son allié du Parti de l'indépendance (droite), qui reste le premier parti du pays.
30 octobre Drapeau de la Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire Référendum Les électeurs doivent approuver ou non une nouvelle constitution qui créera le poste de vice-président, un Sénat, et supprimera également plusieurs critères d'éligibilité pour le poste de président. La nouvelle constitution est approuvée par 93,4 % des votants, enclenchant le passage à la Troisième République.
30 octobre Drapeau de la Géorgie Géorgie Législatives 2d tour. La coalition Rêve géorgien (centre-gauche), au pouvoir, accroît sa majorité absolue des sièges. Guiorgui Kvirikachvili demeure premier ministre.
30 octobre Drapeau de la Moldavie Moldavie Présidentielle 1er tour. Première élection directe depuis 1996, la révision de 2000 l'ayant supprimée étant déclarée inconstitutionnelle. Les candidats pro-russe Igor Dodon et pro-UE Maia Sandu arrivent en tête avec 48 % et 38,7 % des voix.
31 octobre Drapeau du Liban Liban Présidentielle 46e tour. Élection indirecte par les membres de la Chambre des députés. Après 46 tours, Michel Aoun du Courant patriotique libre (centre-droit, principalement chrétien) est élu avec 64,9 % des voix.

Novembre[modifier | modifier le code]

Date Pays Élections Notes Résultats
1er novembre Drapeau des Palaos Palaos Législatives et présidentielle Il n'y a pas de partis politiques aux Palaos ; les candidats se présentent sans étiquette. Le président Tommy Remengesau est réélu avec 51,3 % des voix face à Surangel Whipps Jr. (48,7 %). Tous les élus au Congrès siègent sans étiquette. Une majorité des députés et sénateurs sortants conservent leur siège.
6 novembre Drapeau de la Bulgarie Bulgarie Présidentielle et Référendum 1er tour de la présidentielle. Les Bulgares sont amenés à se prononcer par référendum sur le vote obligatoire, l'élection de leurs parlementaires au scrutin majoritaire à deux tours et sur une modification du montant du financement des partis. Les candidats pro-russe Roumen Radev et pro-UE Tsetska Tsacheva arrivent en tête avec 25 % et 22 % des voix. Chacune des trois propositions soumises à référendum est approuvée par plus de 60 % des votants, mais aucune n'ayant atteint le quorum requis celle-ci sont légalement non contraignantes.
6 novembre Drapeau du Nicaragua Nicaragua Législatives et présidentielle Le président Daniel Ortega est réélu avec 72,5 % des voix, tandis que son parti Front sandiniste de libération nationale (socialisme, gauche chrétienne) conserve la majorité absolue des sièges à l'Assemblée nationale.
8 novembre Drapeau des États-Unis États-Unis Présidentielle, législatives et sénatoriales Barack Obama ne peut se représenter après deux mandats du fait du vingt deuxième amendement. L'élection d'un nouveau président et de son vice-président a lieu sur un même "ticket". Il est également procédé au renouvellement de l'intégralité de la Chambre des représentants, d'un tiers du Sénat, de 12 des 50 gouverneurs et de 86 des 99 chambres parlementaires des États. Les électeurs votent également pour plusieurs élections municipales et pour des référendums dans les comtés et États, organisés simultanément. Sont notamment soumis au vote des référendums sur la légalisation du cannabis dans les États de Californie, Nevada, Arizona, Maine et du Massachusetts. Alternance à la présidence. Donald Trump (Parti républicain : droite), qui remporte 306 grands électeurs et 47,5 % du suffrage populaire, est élu président de la République face à Hillary Clinton (Parti démocrate : centre-gauche ; 232 grands électeurs et 47,7 % des suffrages). Le Parti républicain conserve la majorité absolue des sièges dans les deux chambres du Congrès fédéral.
13 novembre Drapeau de la Bulgarie Bulgarie Présidentielle 2d tour. Alternance. Roumen Radev (Indépendant, soutenu par le Parti socialiste : parti de centre-gauche, pro-russe, mais s'affirmant lui même pro-Bulgarie) est élu avec 58 % des voix, face à Tsetska Tsacheva (GERB : centre-droit, pro-européen), candidate de la majorité sortante. Le Premier ministre Boïko Borissov (GERB) annonce sa démission dans la foulée.
13 novembre Drapeau de la Moldavie Moldavie Présidentielle 2d tour. Première élection directe depuis 1996. Alternance. Igor Dodon (Parti des socialistes : gauche eurosceptique et pro-russe) est élu avec 52,4 % des voix face à Maia Sandu (Parti action et solidarité : centre-droit social-libéral et pro-européen).
20 novembre Drapeau d'Haïti Haïti Présidentielle, législatives et sénatoriales. 1er tour de la présidentielle - après l'annulation du 2d tour de l'élection de 2015 - et des sénatoriales, 2d tour des législatives. Prévus pour le 9 octobre, les scrutins sont reportés après le passage de l'ouragan Matthew. Parlement sans majorité. Le Parti haïtien Tèt Kale (libéral, centre-droit) dispose d'une majorité relative des sièges. Jovenel Moïse (PHTK) est élu président de la République dès le premier tour, avec 55,7 % des voix, devant notamment Jude Célestin (LAPEH ; 19,5 %).
20 novembre Drapeau de Saint-Marin Saint-Marin Législatives (en) Parlement sans majorité. L'alliance « Saint-Marin d'abord », qui regroupe notamment le Parti démocrate-chrétien (centre-droit), le Parti socialiste (centre-gauche) et le Parti des socialistes et des démocrates (centre-gauche), subit un net recul et perd sa majorité absolue des sièges mais conserve la majorité relative.
24 novembre Drapeau de Grenade Grenade Référendum (en) Premier référendum de l'histoire du pays. La population est amenée à se prononcer séparément sur sept amendements constitutionnels, qui devront réunir une super majorité des deux tiers des votants pour être déclarés valides. Aucun des sept amendements soumis a référendum ne recueille une majorité simple des voix exprimées.
26 novembre Drapeau du Koweït Koweït Législatives Il n'y a pas de partis politiques formels. L'opposition accepte de participer à cette élection, après avoir boycotté la précédente. Le scrutin se déroule dans un contexte de crise budgétaire, et d'opposition publique aux politiques d'austérité du gouvernement. Les candidats de l'opposition (notamment islamiste : Frères musulmans, salafistes…) obtiennent vingt-quatre sièges sur cinquante. Le premier ministre cheikh Jaber al-Moubarak al-Ahmad al-Sabah démissionne, et le roi le nomme de nouveau premier ministre pour une sixième fois le 1 décembre.
27 novembre Drapeau de la Suisse Suisse Référendums Une seule votation a lieu, les Suisses doivent se prononcer sur l'initiative populaire «Pour la sortie programmée de l’énergie nucléaire». L'initiative populaire est rejetée par 54,2 % des votants.

Décembre[modifier | modifier le code]

Une déléguée citoyenne vote à Jowhar le 23 novembre, durant les élections législatives somaliennes qui s'étendent sur plusieurs semaines.
Date Pays Élections Notes Résultats
1er décembre Drapeau de la Gambie Gambie Présidentielle La Gambie n'est généralement pas considérée comme une démocratie. Des personnalités, partisans et journalistes d'opposition sont arrêtés en amont du scrutin. Alternance. Le candidat d'opposition, Adama Barrow (Parti démocratique unifié, soutenu par une coalition de partis d'opposition) est élu avec 45,5 % des voix, battant le président sortant Yahya Jammeh (APRC ; 36,7 %). Ce résultat inattendu marque la fin de vingt-deux années au pouvoir de ce dernier.
4 décembre Drapeau de l'Autriche Autriche Présidentielle Deuxième second tour, la Cour constitutionnelle autrichienne ayant invalidé le second tour de scrutin du 22 mai 2016. Initialement prévu le 2 octobre, il est décidé le 12 septembre de le reporter à nouveau pour cause de colle défaillante sur les bulletin postaux, dont la sûreté du vote n'était plus assurée. Alternance. Alexander Van der Bellen (sans étiquette mais soutenu par Les Verts, parti écologiste) est élu avec 53,8 % des voix, face à Norbert Hofer (Parti de la liberté : extrême-droite, national-conservateur).
4 décembre Drapeau de l'Italie Italie Référendum Ce référendum propose de modifier la Constitution italienne afin de transformer le Sénat de la République en un « Sénat des Régions », composé de 100 sénateurs, élus par les conseils régionaux, et composé principalement par des conseillers régionaux et des maires. Les Italiens rejettent à 60 % les modifications constitutionnelles proposées. Le président du Conseil Matteo Renzi annonce sa démission.
4 décembre Drapeau de l'Ouzbékistan Ouzbékistan Présidentielle Élection anticipée, à la suite de la mort du président Islam Karimov. L'Ouzbékistan n'est généralement pas considéré comme une démocratie. Il n'existe pas de réel parti d'opposition, et toute opposition au régime est réprimée. Pour ce scrutin, tous les candidats soutiennent le gouvernement[19]. Chavkat Mirziyoyev (Parti libéral-démocrate : centre-droit, populiste), président par intérim, est élu avec 88,6 % des voix face à trois autres candidats.
7 décembre Drapeau du Ghana Ghana Législatives et présidentielle Le président John Dramani Mahama est candidat à sa réélection. Alternance à la présidentielle. Le candidat d'opposition Nana Akufo-Addo (Nouveau Parti patriotique, centre-droit, libéral-conservateur) est élu avec 54 % des voix contre le président sortant John Dramani Mahama (Congrès démocratique national, centre-gauche, social-démocrate) qui en reccueille 43 %. La barre des 50 % ayant été atteinte, l'élection ne nécessitera pas de second tour.
Législatives : Alternance également. Le NPP remporte une majorité absolue des sièges.
11 décembre Drapeau du Kirghizistan Kirghizistan Référendum (en)[20] Référendum constitutionnel visant à élargir les pouvoirs du Parlement et du Premier ministre, ainsi qu'à une réforme du système judiciaire. Les amendements proposés sont approuvés à plus de 80 % des voix.
11 décembre Drapeau de la Macédoine République de Macédoine Législatives Auparavant prévues le 5 juin. Parlement sans majorité. Alternance. Le VMRO-DPMNE (droite) du premier ministre Emil Dimitriev arrive légèrement en tête, mais recule. L'Union sociale-démocrate (SDSM, centre-gauche) parvient à former une majorité parlementaire avec des partis représentant la minorité albanaise - notamment le parti Union démocratique pour l'intégration (hétéroclite). Ce n'est toutefois qu'en mai 2017 que le président Gjorge Ivanov accepte de nommer Zoran Zaev (SDSM) au poste de premier ministre[21].
11 décembre Drapeau de la Roumanie Roumanie Législatives Auparavant prévues en novembre. Parlement sans majorité. Le Parti social-démocrate (centre gauche) arrive largement en tête (plus de 40 % des voix), et conserve sa majorité relative des sièges.
11 décembre Drapeau de la Transnistrie Transnistrie Présidentielle (en) Vadim Krasnoselsky du Renouveau est élu avec 62,3 % des voix.
15 décembre Drapeau des îles Turks-et-Caïcos Îles Turks-et-Caïcos Générales (en) Alternance. Le Mouvement démocratique du peuple (social-libéral) remporte 10 sièges sur 15 avec 47 % des voix. Le Premier ministre Rufus Ewing démissionne, son Parti national progressiste (conservateur) n'ayant remporté que 35 % des voix et 5 sièges. Sharlene Cartwright-Robinson devrait devenir la première femme Premier ministre du pays.
18 décembre Drapeau de la Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire Législatives Le RHDP (droite houphouëtiste) conserve sa majorité absolue avec 167 sièges sur 255 (50,27 % des voix), en baisse de 36 sièges par rapport au scrutin précédent, qui avait été largement boycotté par l'opposition.
23 octobre au 27 décembre Drapeau de la Somalie Somalie Législatives Premières élections législatives depuis 1984. Le Parlement fédéral de Somalie (en), institué par la constitution de 2012, est jusque là constitué de membres nommés. Ces élections ne se déroulent pas au suffrage universel, pour des raisons de sécurité car le groupe terroriste Al-Shabbaab demeure actif dans le pays, et menace de tuer toute personne qui participerait au scrutin. Le Parlement est élu par un ensemble restreint de quelques 14 000 électeurs[22].
Les élections législatives débutent le 23 octobre, et se poursuivent durant plusieurs semaines[23]. Les députés entrent en fonction le 27 décembre, bien que quelques-uns n'aient pas encore été élus[24].
Ces élections sont entachées d'accusations de corruption et d'intimidations de la part de certains candidats[25].
Les résultats n'ont pas été communiqués à ce jour.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) "Global elections calendar", National Democratic Institute
  2. (en) "Uganda's Museveni set to extend 30-year rule", Al Jazeera, 20 février 2016
  3. (en) "Bolivia Sets Date For Referendum On Evo Morales Re-election", TeleSUR, 15 octobre 2015
  4. (en) "Iran's next parliamentary elections ‘could be on a par with Turkey’", The Guardian, 15 juin 2015
  5. « Congo : un opposant à Denis Sassou-Nguesso appelle à la révolte populaire », Le Monde, 24 mars 2016
  6. (en) "Niger holds presidential run-off despite boycott", France 24, 20 mars 2016
  7. « Viet Nam : Assemblée nationale : système électoral », Union inter-parlementaire
  8. (en) "Abkhazia's referendum on early presidential election declared invalid", United Press International, 11 juillet 2011
  9. (pt) « São Tomé e Príncipe: Pinto da Costa candidato às eleições de 17 de Julho - São Tomé e Príncipe - RFI », sur rfi.fr, (consulté le 18 mai 2016)
  10. « Thaïlande: une loi interdit de faire campagne avant le référendum - Asie-Pacifique - RFI », sur rfi.fr, (consulté le 24 mai 2016)
  11. M3 Web - http://m3web.bg, « Seychelles parliamentary elections set for September 8-10 » (consulté le 24 août 2016)
  12. (en) « Azerbaijan calls September referendum on greater presidential powers », sur EurActiv.com (consulté le 24 août 2016)
  13. (en) "AZERBAIJAN APPROVES LONGER TERMS AND NEW POWERS FOR PRESIDENT", Newsweek, 27 septembre 2016
  14. (pt) « Presidenciais marcadas para 2 de Outubro em Cabo Verde - Cabo Verde - RFI », (consulté le 28 juin 2016)
  15. (es) Casa Editorial El Tiempo, « 'Todo está acordado, el texto definitivo es inmodificable': Santos - Proceso de paz - El Tiempo » (consulté le 28 août 2016)
  16. (en) "Hungary to have October referendum on EU migrant plan", BBC News, 5 juillet 2016
  17. (en) "Migrant crisis: Hungary MPs reject Orban anti-refugee bill", BBC News, 8 novembre 2016
  18. a et b « Zeman vyhlásil nový termín voleb, původní byl v rozporu se zákonem », sur iDNES.cz, (consulté le 24 mai 2016)
  19. (en) "Mirziyaev Declared Winner Of Uzbekistan's Presidential Election", Radio Free Europe, 5 décembre 2016
  20. (en) Catherine Putz, « Kyrgyzstan Can’t Find Constitution, Referendum To Change It Moves Forward », The Diplomat,‎ (lire en ligne)
  21. « Après trois mois d’obstruction, le pouvoir macédonien cède face à l’opposition », Le Monde, 17 mai 2017
  22. (en) "UN fears 'manipulation' as Somalia delays elections", Al Jazeera, 27 septembre 2016
  23. (en) "Somalia Staggers Towards Better Elections", All Africa, 21 décembre 2016
  24. « Somalie: les parlementaires élus prennent leur fonction », RFI Afrique, 27 décembre 2016
  25. « Somalie: le processus électoral entaché d'une nouvelle anomalie », RFI Afrique, 25 décembre 2016

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]