Liste d'élections en 1791

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chronologies
Années :
1788 1789 1790  1791  1792 1793 1794
Décennies :
1760 1770 1780  1790  1800 1810 1820
Siècles :
XVIIe siècle  XVIIIe siècle  XIXe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Liste d'élections
1788 1789 1790  1791  1792 1793 1794
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Architecture Arts plastiques Droit Littérature Musique classique Photographie Philosophie Santé et médecine Science Terrorisme Théâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

Chronologie des élections

Cet article recense les élections ayant eu lieu en 1791.

Dans les années 1790, seuls trois pays organisent des élections nationales, au sens de consultations populaires : le Royaume de Grande-Bretagne ; les États-Unis d'Amérique ; et la France. À ceux-ci, il faut ajouter le Royaume d'Irlande, État officiellement distinct du Royaume de Grande-Bretagne et doté de son propre parlement.

En 1791, les élections suivantes ont lieu :

Date Pays Élections Notes Résultats
29 août au 5 septembre Drapeau du royaume de France Royaume de France Législatives Premières élections législatives. Élections au suffrage censitaire. Le 4 septembre, avant que l'Assemblée ne se réunisse, la France devient formellement une monarchie constitutionnelle. Parlement sans majorité. La faction dite du « Marais » (centristes, modérés) obtient la majorité relative des sièges à l'Assemblée nationale, mais ne constitue qu'un regroupement très informel, et non un parti politique. À droite, les Feuillants disposent d'un tiers des sièges ; à gauche, les Jacobins (républicains) ont moins d'un cinquième des sièges.
27 avril 1790 au 11 octobre 1791 Drapeau des États-Unis États-Unis Législatives Il n'existe pas encore de partis politiques formels. Élection au suffrage censitaire. Les partisans du gouvernement de George Washington (généralement appelés « fédéralistes ») conservent la majorité absolue des sièges aux deux chambres du Congrès.

Références[modifier | modifier le code]