Liste d'élections en 1791

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chronologies
Années :
1788 1789 1790  1791  1792 1793 1794
Décennies :
1760 1770 1780  1790  1800 1810 1820
Siècles :
XVIIe siècle  XVIIIe siècle  XIXe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Liste d'élections
1788 1789 1790  1791  1792 1793 1794
Chronologies géographiques
Afrique, Amérique (Canada (Nouveau-Brunswick et Québec) et États-Unis) et Europe (France et Italie)
Chronologies thématiques
Architecture Arts plastiques Droit Littérature Musique classique Photographie Santé et médecine Science Terrorisme Théâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Musulman · Persan · Républicain

Chronologie des élections

Cet article recense les élections ayant eu lieu en 1791.

Dans les années 1790, seuls trois pays organisent des élections nationales, au sens de consultations populaires : le Royaume de Grande-Bretagne ; les États-Unis d'Amérique ; et la France. À ceux-ci, il faut ajouter le Royaume d'Irlande, État officiellement distinct du Royaume de Grande-Bretagne et doté de son propre parlement.

En 1791, les élections suivantes ont lieu :

Date Pays Élections Notes Résultats
29 août au 5 septembre Drapeau du royaume de France Royaume de France Législatives Premières élections législatives. Élections au suffrage censitaire. Le 4 septembre, avant que l'Assemblée ne se réunisse, la France devient formellement une monarchie constitutionnelle. Parlement sans majorité. La faction dite du « Marais » (centristes, modérés) obtient la majorité relative des sièges à l'Assemblée nationale, mais ne constitue qu'un regroupement très informel, et non un parti politique. À droite, les Feuillants disposent d'un tiers des sièges ; à gauche, les Jacobins (républicains) ont moins d'un cinquième des sièges.
27 avril 1790 au 11 octobre 1791 Drapeau des États-Unis États-Unis Législatives Il n'existe pas encore de partis politiques formels. Élection au suffrage censitaire. Les partisans du gouvernement de George Washington (généralement appelés « fédéralistes ») conservent la majorité absolue des sièges aux deux chambres du Congrès.

Références[modifier | modifier le code]