Rêve géorgien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Rêve géorgien
(ka) ქართული ოცნება
Image illustrative de l’article Rêve géorgien
Logotype officiel.
Présentation
Président Guiorgui Kvirikachvili
Fondation
Siège Tbilissi
Fondateur Bidzina Ivanichvili
Positionnement Centre gauche
Idéologie Attrape-tout[1]
Populisme
Pro-européen
Affiliation européenne Parti socialiste européen (observateur)
Affiliation internationale Alliance progressiste[2]
Couleurs Bleu et ambre
Site web 41.ge
Représentation
Parlement
115 / 150
Bidzina Ivanichvili, fondateur du Rêve géorgien, en juillet 2013

Rêve géorgien - Géorgie démocratique (géorgien : ქართული ოცნება–დემოკრატიული საქართველო) est un parti politique géorgien fondé le [3] et qui a donné naissance à une coalition politique du même nom le [4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le parti « Rêve géorgien » est un parti politique favorable à une économie libérale et à un rapprochement avec l'Occident, l'OTAN et l'Union européenne : il déclare être partisan de relations apaisées avec la Russie[5]. Il se réclame du centre-gauche et est affilié à l'Alliance progressiste[6].

Son fondateur, l'homme d'affaires Bidzina Ivanichvili, a ensuite créé une coalition politique qui comprenait :

Trois Premiers ministres sont successivement sortis de ses rangs, Bidzina Ivanichvili (2012-2013) — en cohabitation avec le président Mikheil Saakachvili —, puis Irakli Garibachvili (2013-2015) et Guiorgui Kvirikachvili (2015) : ces deux derniers étaient dotés de l'essentiel du pouvoir exécutif à la suite d'un amendement constitutionnel[7].

Le , Notre Géorgie - Démocrates libres s'est séparé de la coalition et a rejoint l'opposition.

Le , le Forum national, L'industrie sauvera la Géorgie, le Parti conservateur et le Parti républicain se présentaient, à leur tour, séparément aux élections législatives.

Représentation parlementaire[modifier | modifier le code]

Graffiti du Rêve géorgien, campagne électorale, août 2016, Tbilissi

Le , lors des élections législatives, la coalition Rêve géorgien obtient 54,97% des voix au scrutin proportionnel plurinominal (44 sièges sur 77) et 41 sièges sur 73 au scrutin uninominal à deux tours, ce qui lui donne la majorité au Parlement[8], [9],[10].

Le , lors des élections législatives, le parti « Rêve géorgien » se présente seul et obtient 48,67% des suffrages exprimés au scrutin proportionnel plurinominal (ce qui lui assure 44 sièges au Parlement) et 23 sièges au scrutin uninominal dès le1er tour, totalisant déjà 67 sièges sur 150[11]. Au second tour le 30 octobre le parti remporte 48 des 50 siège restant en ballotage. Ce résultat d'ensemble confère au « Rêve géorgien » une confortable majorité à L'Assemblée (115 élus pour 150 sièges).


Présidence de la République[modifier | modifier le code]

Le , lors de l'élection présidentielle, le candidat de la coalition Rêve géorgien, Giorgi Margvelachvili, obtient 62 % des suffrages exprimés, dans le cadre de fonctions plus représentatives qu'exécutives[12],[13].

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Élection Votes % Sièges Position
2012 1 184 612 55,0
85 / 150
1er
2016 856 638 48,7
115 / 150
1er

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]