Parlement de Croatie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Sabor)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sabor (homonymie).
Sabor
Hrvatski sabor

8e législature

Description de l'image Hrvatski sabor logo.jpg.
Type
Type Parlement monocaméral
Présidence
Président Božo Petrov (MOST)
Élection
Structure
Membres 151
Description de cette image, également commentée ci-après

Composition actuelle.

Groupes politiques
Élection
Système électoral Proportionnelle selon la méthode d'Hondt
Dernière élection

Zgrada Hrvatskog sabora
Drapeau de la Croatie Zagreb (Croatie)

Description de cette image, également commentée ci-après

Photographie du lieu de réunion.

Divers
Site web www.sabor.hr/

Le Sabor (nom complet en croate : Hrvatski sabor) est le Parlement de la République de Croatie. Fondée, en 1990, comme une institution bicamérale, elle devient, en 2001, une assemblée monocamérale aux pouvoirs renforcés.

Depuis le , son président est Božo Petrov du Pont des listes indépendantes (MOST).

Fonctions[modifier | modifier le code]

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Le Sabor siège en deux sessions ordinaires, du 15 janvier au 15 juillet et du 15 septembre au 15 décembre.

Historique[modifier | modifier le code]

Les origines[modifier | modifier le code]

L’origine du Sabor est fort ancienne puisqu'on retrouve un embryon du Sabor au Haut Moyen Âge, dès 753. En 925, le Sabor, qui à cette époque-là, était composé de nobles et de représentants du clergé, approuve l'avènement de Tomislav Ier, premier roi des Croates. Puis, à l'extinction de la dynastie en 1102, le royaume est dirigé par un ban (ou vice-roi) et réuni à la couronne hongroise d'Étienne Ier de Hongrie : le roi de Hongrie, Coloman de Hongrie, est alors élu roi de Croatie et de Dalmatie à Biograd, lors du Sabor (Diète) de Biograd.

Ainsi le Sabor croate figure, aux côtés du Althing islandais, formé aux environs de 930, parmi les plus anciens parlements d'Europe, puisque la Sicile s'en dota vers 1130 et l'Angleterre vers 1300, ce dernier étant habituellement considéré comme l'archétype du parlement moderne.

De l'indépendance à la réforme de 2001[modifier | modifier le code]

En 1990, la Croatie devient indépendante de la Yougoslavie, et adopte un régime semi-présidentiel, dominé par le père de l'indépendance et premier président de la République, Franjo Tuđman. La Diète de la République croate (Sabor Republike Hrvatske) constitue alors un Parlement bicaméral, formée de la Chambre des représentants (Zastupnički dom) et de la Chambre des comitats (Županijski dom).

En 1997, le Parlement prend le nom de Diète nationale croate (Hrvatski državni sabor). À l'occasion de la réforme constitutionnelle du , votée à la suite du décès de Tuđman, il devient la Diète croate (Hrvatski sabor) et est transformé en Parlement monocaméral aux pouvoirs renforcés, dans le cadre d'un régime parlementaire.

Présidents du parlement croate[modifier | modifier le code]

Présidents du Parlement de Croatie depuis 1990
Nom Dates du mandat Parti Législatures
Žarko Domljan 30 mai 1990 7 septembre 1992 HDZ 1re (1990-1992)
Stjepan Mesić 7 septembre 1992 24 mai 1994 HDZ 2e (1992-1995)
Nedjeljko Mihanović 24 mai 1994 28 novembre 1995 HDZ
Vlatko Pavletić 28 novembre 1995 2 février 2000 HDZ 3e (1995-1999)
Zlatko Tomčić 2 février 2000 22 décembre 2003 HSS 4e (2000-2003)
Vladimir Šeks 22 décembre 2003 11 janvier 2008 HDZ 5e (2003-2007)
Luka Bebić 11 janvier 2008 22 décembre 2011 HDZ 6e (2008-2011)
Boris Šprem 22 décembre 2011 30 septembre 2012 SDP 7e (2011-2015)
Josip Leko 10 octobre 2012 28 décembre 2015 SDP
Željko Reiner 28 décembre 2015 14 octobre 2016 HDZ 8e (2015-2016)
Božo Petrov 14 octobre 2016 en fonction MOST 9e (depuis 2016)

Système électoral et composition[modifier | modifier le code]

Depuis la réforme constitutionnelle du , la Diète se compose de cent cinquante-et-un députés, élus pour une législature de quatre ans au suffrage universel direct, au scrutin proportionnel suivant la méthode d'Hondt.

Le territoire de la Croatie est divisé en dix circonscriptions, disposant chacune de quatorze sièges à pourvoir, tandis que les minorités nationales disposent de huit représentants, pour lesquels l'ensemble du pays forme une seule circonscription. Les trois élus restants sont choisis par les expatriés. Avant la réforme, ils disposaient de douze élus au maximum, le nombre exact dépendant de leur taux de participation.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]