Julia Klöckner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Julia Klöckner
Illustration.
Julia Klöckner, en avril 2017.
Fonctions
Ministre fédérale allemande de l'Alimentation et de l'Agriculture
En fonction depuis le
(2 mois et 25 jours)
Chancelier Angela Merkel
Gouvernement Merkel IV
Prédécesseur Christian Schmidt
Vice-présidente fédérale de l'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne
En fonction depuis le
(5 ans, 6 mois et 4 jours)
Président Angela Merkel
Députée au Landtag de Rhénanie-Palatinat
En fonction depuis le
(7 ans et 21 jours)
Élection 27 mars 2011
Réélection 13 mars 2016
Législature 16e et 17e
Députée au Bundestag

(8 ans, 8 mois et 5 jours)
Élection 22 septembre 2002
Réélection 18 septembre 2005
27 septembre 2009
Législature 15e, 16e et 17e
Groupe politique CDU/CSU
Prédécesseur Fritz Rudolf
Successeur Antje Lezius
Biographie
Date de naissance (45 ans)
Lieu de naissance Bad Kreuznach (RFA)
Nationalité Allemande
Parti politique CDU
Diplômée de université Johannes
Gutenberg de Mayence
Profession journaliste

Julia Klöckner, née le à Bad Kreuznach, est une femme politique allemande membre de l'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU).

Députée fédérale de Rhénanie-Palatinat au Bundestag depuis 2002, elle a été nommée en 2009 secrétaire d'État parlementaire du ministère fédéral de l'Agriculture, puis investie peu après chef de file de la CDU pour les élections législatives régionales de 2011 en Rhénanie-Palatinat. En 2010, elle est élue à la présidence de la fédération CDU de Rhénanie-Palatinat.

Formation et carrière[modifier | modifier le code]

Elle passe son Abitur en 1992 à Bad Kreuznach et entreprend aussitôt des études supérieures de sciences politiques, théologie catholique et de pédagogie à l'université Johannes Gutenberg de Mayence. Elle commence à travailler deux ans plus tard comme institutrice de religion dans une école primaire de Wiesbaden, achevant ses études en 1998 par l'obtention de son diplôme d'État de professeur du secondaire, spécialisé en théologie et éducation civique, et d'une maîtrise.

En 1999, elle entre comme stagiaire à la radio publique Südwestrundfunk et devient pigiste peu après. Elle y travaille jusqu'en 2001, tout en étant embauchée par le magazine Weinwelt au poste de rédactrice dès l'année 2000. En 2001, elle est nommée rédactrice en chef de Sommelier-Magazin, démissionnant un plus tard de son emploi à Weinwelt. Elle a renoncé à ses activités professionnelles en 2009.

Elle a par ailleurs été élue reine locale du vin (Naheweinkönigin) en 1994, puis reine du vin allemand (Deutsche Weinkönigin) un an plus tard[1].

Vie politique[modifier | modifier le code]

Parcours militant[modifier | modifier le code]

Adhérente de la Junge Union (JU), organisation de jeunesse de la CDU/CSU, et de la CDU à partir de 1997, elle est élue cinq ans plus tard au comité directeur régional de la JU de Rhénanie-Palatinat et au comité directeur fédéral de la Frauen Union (FU), mouvement de femmes de la CDU/CSU. En 2003, elle entre au comité directeur régional de la CDU de Rhénanie-Palatinat, dont elle a été désignée vice-présidente en 2006.

Le , Julia Klöckner est élue présidente régionale du parti avec 96,9 % des voix[2], en remplacement de Christian Baldauf, qui devient l'un de ses deux vice-présidents. Lors du 23e congrès fédéral du parti, moins de deux mois plus tard, elle est élue membre de la présidence fédérale en recueillant 94,43 % des voix, soit le score le plus élevé du congrès. Elle est élue, le , vice-présidente fédérale par 92,92 % des suffrages.

Carrière fédérale[modifier | modifier le code]

Julia Klöckner en 2006.

Elle est élue députée fédérale de Rhénanie-Palatinat au Bundestag au scrutin de liste lors des élections fédérales de 2002, et occupe un temps la vice-présidence du Junge Gruppe, qui réunit les plus jeunes députés fédéraux du groupe CDU/CSU. Réélue aux élections fédérales anticipées de 2005 dans la circonscription de Bad Kreuznach avec 43 % des voix, elle est ensuite désignée déléguée du groupe parlementaire pour la protection des consommateurs et la sécurité des aliments, puis devient membre de la direction du groupe en 2006. Un an plus tard, elle est élue vice-présidente du groupe de travail sur l'alimentation, l'agriculture et la protection des consommateurs au sein du groupe CDU/CSU.

Elle est de nouveau élue aux élections fédérales du 27 septembre 2009, avec 47 % des suffrages, puis nommée un mois plus tard secrétaire d'État parlementaire du ministère fédéral de l'Agriculture d'Allemagne auprès de la ministre, Ilse Aigner. Elle est remplacée le par Peter Bleser.

En Rhénanie-Palatinat[modifier | modifier le code]

Julia Klöckner en campagne à Ludwigshafen, le .

Le , Christian Baldauf, président de la CDU de Rhénanie-Palatinat depuis 2006, propose que Julia Klöckner soit chef de file (Spitzenkandidatin) aux élections législatives régionales du , renonçant ainsi à se porter candidat lui-même. Ce choix est ratifié par 400 voix sur 402, soit 99,5 % des suffrages[3], au cours d'un congrès régional organisé le . Elle devra donc affronter le ministre-président social-démocrate Kurt Beck, au pouvoir depuis 1994 et candidat à un cinquième mandat lors de ce même scrutin.

Au cours de son discours d'investiture à la présidence régionale de la CDU, le , elle annonce, en cas de victoire, vouloir créer « un ministère dédié spécialement à l'évolution démographique, à la solidarité inter-générationnelle et à l'intégration » et prendre de « rigoureuses mesures d'austérité » pour réduire la « dette publique record » du Land. Accusant Beck d'un « incroyable gaspillage », elle fait savoir qu'elle fera du rétablissement des finances publiques « une priorité absolue » de sa campagne électorale[4]. À trois mois du scrutin, elle ne recueille, dans les sondages, que 30 à 35 % de préférence pour diriger le gouvernement, soit environ vingt points de moins que son concurrent social-démocrate. Elle fait savoir, le 20 décembre, que son parti reconnaît avoir perçu quatre cent mille euros de subventions publiques indues lors de la campagne de 2006, qu'il remboursera sans délai à la présidence du Bundestag[5].

Lors du scrutin, elle remporte 35,2 % des suffrages, soit un demi-point de moins que le SPD, qui pourra toutefois compter sur les écologistes, qui recueillent 15 % des voix. Elle est élue le 30 mars à la présidence du groupe CDU, devenant ainsi chef de l'opposition au Landtag[6].

Lors des élections régionales de 2016, elle est battue par la ministre-présidente sortante SPD Malu Dreyer[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]