John Dramani Mahama

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
John Dramani Mahama
John Dramani Mahama en août 2014.
John Dramani Mahama en août 2014.
Fonctions
Président de la République du Ghana

(4 ans, 5 mois et 14 jours)
Élection 7 décembre 2012
Vice-président Kwesi Amissah-Arthur
Prédécesseur John Atta Mills
Successeur Nana Akufo-Addo
Vice-président de la République du Ghana

(3 ans, 6 mois et 17 jours)
Président John Atta Mills
Prédécesseur Aliu Mahama
Successeur Kwesi Amissah-Arthur
Biographie
Nom de naissance John Dramani Mahama
Date de naissance (58 ans)
Lieu de naissance Damongo (Ghana)
Nationalité ghanéenne
Parti politique Congrès démocratique national (NDC)
Conjoint Lordina Mahama
Enfants 7
Diplômé de Université du Ghana
Profession Consultant en communication
Religion Chrétien évangélique
Assemblées de Dieu

John Dramani Mahama John Dramani Mahama
Vice-présidents de la République du Ghana
Présidents de la République du Ghana

John Dramani Mahama, né le à Damongo, est un homme d'État ghanéen, membre du Congrès démocratique national (NDC). Il fut président de la République du Ghana du 24 juillet 2012 au 7 janvier 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Député depuis 1997, ministre de la Communication du président Jerry Rawlings (1998-2001), il est élu vice-président de la République le aux côtés de John Atta Mills. Il prend ses fonctions le .

Le 24 juillet 2012, il remplace le président John Atta Mills, mort à l'âge de 68 ans à la suite d'une courte et brutale maladie, et prête serment devant la présidente de la Cour suprême, Georgina Wood[1]. Selon les termes de la Constitution ghanéenne, John Mahama est à la tête du pays jusqu'au mois de décembre 2012, date de l'élection présidentielle[2]. Il est réélu président de la République le 7 décembre 2012 et investi dans ses fonctions le 7 janvier 2013 malgré l'opposition qui conteste son accession au pouvoir[3].

Le 29 août 2013, la Cour suprême ghanéenne conforte John Dramani Mahama dans ses fonctions présidentielles à la suite de son élection contestée des 7 et 8 décembre 2012. Le recours devant la Cour suprême par Nana Akufo-Addo, chef de l’opposition, constitue un réel défi pour ce pays qui souhaite incarner un modèle démocratique en Afrique subsaharienne[4]. Il perd finalement l'élection de décembbre 2016, se retire et assiste à la cérémonie d'investiture de son successeur, Nana Akufo-Addo[5].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lomé Mensah, « Ghana: La présidente de la Cour Suprême en poste », AfriqueMidi.com,‎ (lire en ligne)
  2. « Ghana : mort soudaine du président Atta Mills, le vice-président lui succède », Le Point,‎ (lire en ligne)
  3. « Ghana: jour d'investiture pour John Dramani Mahama malgré le recours de l'opposition », RFI,‎ (lire en ligne)
  4. Jérôme Perrot, « Ghana, le défi démocratique », Le Journal International,‎ (lire en ligne)
  5. Rédaction du Monde et AFP, « Le nouveau président ghanéen investi », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  6. Gnona Afangebdji, « Ordre national du Bénin: John Dramani Mahama fait Grand Croix », Construire le Benin,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]