Parti démocrate (Mongolie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Parti démocrate.

Le Parti démocrate (Ардчилсан нам - Ardchilsan Nam) est un parti politique mongol libéral et social-démocrate, membre associé de l'Union démocratique internationale.

Il fut fondé en 2000 par la fusion du Parti national démocratique mongol (PNMD) et du Parti social-démocrate mongol (PSDM).

Histoire[modifier | modifier le code]

Lors des élections législatives des 27 juin et , le Parti Démocrate formait, avec deux autres partis, la Coalition démocratique de la patrie, qui remporta 44,7 % des voix et 35 sièges sur 76 au Grand Houral d'État, le Parlement de Mongolie. Une alliance fut alors formée avec le Parti révolutionnaire du peuple mongol et le leader du PD, Tsakhiagiyn Elbegdorj, devint Premier ministre le .

Lors de la présidentielle du , le candidat démocrate, Mendsaikhany Enkhsaikhan, remporte à peine 19,7 %, contre 53,4 % à l'ancien Premier ministre et alors président du Grand Houral, Nambaryn Enkhbayar, candidat du PRPM.

Peu après, le , Elbegdorj doit quitter la direction du gouvernement à la suite de la rupture de la coalition avec le PRPM. Aux législatives suivantes, le , le Parti démocrate ne remporta que 27 sièges, contre 45 aux socialistes. Il fut toutefois, invité à former une nouvelle coalition avec le PRPM, sous la direction de Sanjaagiin Bayar.

En , un nouveau président du parti est élu : Norovyn Altankhuyag. Il succède à Tsakhiagiyn Elbegdorj.

Le , Tsakhiagiyn Elbegdorj remporte l'élection présidentielle avec 51,24 % des voix, contre 47,44 % à Nambaryn Enkhbayar qui se présentait pour un second mandat.

En 2014, Altankhuyag est remplacé par Zandaakhüügiin Enkhbold à la direction du parti.

Lors des élections législatives de juillet 2016, le Parti démocrate est balayé du pouvoir et n'obtient que 9 sièges, contre 65 au PPM[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Terrence Edwards, « Mongolian opposition wins landslide, voters fed up with hard times », Reuters,‎

Liens externes[modifier | modifier le code]