Jaber al-Moubarak al-Ahmad al-Sabah

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jaber al-Sabah
جابر مبارك الحمد الصباح
Illustration.
Cheikh Jaber en décembre 2010.
Fonctions
Premier ministre du Koweït

(7 ans, 11 mois et 15 jours)
Monarque Sabah IV
Prédécesseur Nasser al-Mohammed al-Sabah
Successeur Sabah al-Khaled al-Sabah
Biographie
Date de naissance (81 ans)
Lieu de naissance Koweït (État du Koweït)
Nationalité koweïtienne
Diplômé de Université de Koweït

Jaber al-Moubarak al-Ahmad al-Sabah
Premiers ministres du Koweïtv

Cheikh Jaber al-Moubarak al-Ahmad al-Sabah (né le à Koweït) est un prince de la maison Al Sabah et un homme politique koweïtien. Il est Premier ministre du au .

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait partie du clan Al Sabah, la famille qui règne sur le Koweït depuis le XVIIIe siècle. Il est petit-fils d'Hamad, lui-même quatrième fils de Moubarak al-Sabah, émir de 1896 à 1915.

De 1968 à 1979, cheikh Jaber occupe diverses fonctions au palais de l"émir avant d'être nommé gouverneur d'Hawalli en 1979 puis d'Al Ahmadi en 1985. Il est ministre des Affaires sociales et du travail de 1986 à 1988 puis de l'Information de 1988 à 1990.

En 1991, il est nommé conseiller auprès de l"émir Jaber, fonction qu'il occupe jusqu'au , quand il est nommé vice-Premier ministre et ministre de la Défense. il est également ministre de l'Intérieur en 2006 et 2007.

Le , il est nommé Premier ministre et reconduit le [1]. Suivant les conseils des institutions financières internationales, il lance un programme de réformes économiques, comprenant en particulier le démantèlement du système de subventions. En , il libéralise les prix du gazole et du kérosène, qui triplent alors. Il est finalement contraint de geler pendant près d’un an son programme de levée graduelle des subventions et concède des dérogations à diverses entreprises[2].

Il continue de diriger le gouvernement jusqu'à sa démission le . Il est remplacé le par Sabah al-Khaled al-Sabah[3].

Distinctions[modifier | modifier le code]

En 2009, il est la première personnalité du monde arabe à recevoir le grand cordon de l'ordre du Soleil levant, la plus haute décoration japonaise remise à des étrangers. Cette distinction lui est décernée en reconnaissance de sa contribution à la promotion de la compréhension mutuelle ainsi que des liens politiques, diplomatiques et environnementaux entre le Koweït et le Japon[4].

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :