Liste d'élections en 1834

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chronologies
Années :
1831 1832 1833  1834  1835 1836 1837
Décennies :
1800 1810 1820  1830  1840 1850 1860
Siècles :
XVIIIe siècle  XIXe siècle  XXe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Liste d'élections
1831 1832 1833  1834  1835 1836 1837
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Architecture Arts plastiques Chemins de fer Droit Littérature Musique populaire Musique classique Parcs de loisirs Photographie Philosophie Santé et médecine Science Sociologie Sport Terrorisme Théâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

Chronologie des élections

Cet article recense les élections ayant eu lieu en 1834.

Au début des années 1830, le Royaume-Uni, les États-Unis, la France, la Norvège et la Belgique procèdent à des élections nationales régulières, toutes au suffrage censitaire masculin.

En 1834, l'Espagne et le Portugal renouent chacun avec un régime de monarchie libérale et constitutionnelle après une période d'absolutisme, et organisent également des élections. Ainsi, les élections suivantes ont lieu :

Date Pays Élections Notes Résultats
21 juin Drapeau de la France France Législatives Élections anticipées. Le roi Louis-Philippe a dissous la Chambre des députés dans l'espoir que les élections consolideront la majorité orléaniste à la Chambre. C'est la période de la monarchie de Juillet. Le Parti de la résistance (centre-droit libéral-conservateur, orléaniste, issu principalement du mouvement des Doctrinaires) accroît sa majorité absolue des sièges. Le roi nomme le maréchal Étienne Gérard président du Conseil des ministres. Les deux autres principaux partis à la Chambre sont le Parti du mouvement (centre-gauche orléaniste, progressiste), et le Tiers parti (centriste). Les Légitimistes (droite contre-révolutionnaire, anti-orléaniste) perdent l'essentiel de leurs sièges.
30 juin Drapeau de l'Espagne Espagne Législatives La mort du roi Ferdinand VII en septembre 1833 a mis fin à la « Décennie abominable » de monarchie absolue et répressive. Sa veuve, la régente Marie-Christine, rétablit par statut royal un régime libéral et permet la tenue d'élections. À partir d'avril 1834, la France, le Royaume-Uni et le Portugal soutiennent ce régime libéral attaqué par les absolutistes dans le cadre de la Première Guerre carliste. Le Parti modéré (centre-droit libéral) remporte la majorité absolue des sièges face au Parti progressiste (centre-gauche libéral et laïc). Francisco Martínez de la Rosa (modéré) demeure Premier ministre, titre qu'il est le premier à porter depuis janvier.
13 et 27 juillet Drapeau du Portugal Portugal Législatives La guerre civile a contraint le roi Michel Ier à l'exil et restauré un régime de monarchie constitutionnelle et libérale, avec Marie II pour monarque. Parlement sans majorité. Les Chartistes (droite libéral-conservatrice, favorable à la Charte constitutionnelle rétablie) sont la principale faction. La fonction de Premier ministre, créée en septembre, est attribuée à Pedro de Sousa Holstein (chartiste).
7 juillet 1834 au 5 nov. 1835 Drapeau des États-Unis États-Unis Législatives Voir l'article : Liste d'élections en 1835.