Parti travailliste de Sainte-Lucie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Parti travailliste.
image illustrant un parti politique
Cet article est une ébauche concernant un parti politique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le Saint Lucia Labour Party (parti travailliste de Sainte-Lucie) est un parti politique saint-lucien, membre de la COPPPAL.

Historique[modifier | modifier le code]

Le Parti travailliste fut fondé en 1949 par George Charles alors leader du Saint Lucia Workers Cooperative Union, principal syndicat de l'île. En 1951, lors des premières élections au suffrage universel pour désigner l'ensemble des membres du parlement, le SLP remporte cinq des huit sièges et s'impose comme le premier parti de l'île. Il remporte tout aussi largement les élections suivantes de 1954 (cinq sièges sur huit), de 1957 (sept sur huit) et 1961 (neuf sur dix).
En 1961, une fraction menée par John Compton quitte le SLP pour former le National Labour Movement. Ce parti fusionne en 1964 avec le People's Progressive Party pour former le Parti uni des travailleurs. Ce nouveau parti remporte alors les élections de 1964, mettant le SLP dans l'opposition pour la première fois depuis sa fondation.
George Charles prend alors du recul par rapport à la vie politique et le SLP se divise. En 1973, Allan Louisy s'impose comme le nouveau leader du parti et permet à ce dernier de regagner des sièges lors des élections de 1974.
En 1979, lors des premières élections depuis l'indépendance de Sainte-Lucie, le SLP revient au pouvoir, et Allan Louisy le deuxième Prime Minister de l'île. Mais des difficultés avec son vice-premier ministre, George Odlum, partisan du soutien au régime cubain, poussent Louisy a démissionné du gouvernement et de la tête du parti le . Winston Cenac devient alors le nouveau leader du SLP et Prime Minister, mais les tensions avec Odlum et ses partisans continuent et le , Cenac est remplacé par Michael Pilgrim. Lors des élections de mai 1982, le SLP, qui doit affronter la concurrence du Progressive Labour Party fondé par George Odlum et ses partisans, perd les élections au profit du Parti uni des travailleurs.
En 1997, sous la direction de Kenny Anthony, il revient au pouvoir jusqu'en 2006, puis de nouveau de 2011 à 2016, avec un passage dans l'opposition entre 2006 et 2011. Depuis les Élections législatives sainte-luciennes de 2016, il est de nouveau dans l'opposition.

Liens[modifier | modifier le code]