Liste d'élections en 1862

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chronologies
Années :
1859 1860 1861  1862  1863 1864 1865
Décennies :
1830 1840 1850  1860  1870 1880 1890
Siècles :
XVIIIe siècle  XIXe siècle  XXe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Liste d'élections
1859 1860 1861  1862  1863 1864 1865
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Architecture Arts plastiques Chemins de fer Droit Football Littérature Musique populaire Musique classique Parcs de loisirs Photographie Philosophie Santé et médecine Science Sociologie Sport Terrorisme Théâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

Chronologie des élections

Présentation des élections ayant eu lieu en 1862.

Par continent[modifier | modifier le code]

Europe[modifier | modifier le code]

  • 30 septembre : discours du fer et du sang, prononcé par Bismarck devant le Landtag pour désamorcer le conflit constitutionnel en Prusse[1]. Guillaume Ier veut augmenter les effectifs de l’armée et doit obtenir du Landtag la levée des sommes nécessaires. Le Landtag refuse. Il est dissout par Guillaume Ier le 11 mars, mais les progressistes triomphent aux élections du 6 mai, et la nouvelle chambre repousse à nouveau le budget. La majorité de la Diète espère ainsi obtenir des réformes démocratiques et une politique unitaire active. Guillaume, qui hésite entre l’abdication et le coup d’État, finit par appeler Bismarck au pouvoir, que son ministre von Roon lui présente comme seul capable de faire face à la crise. Bismarck utilise la théorie de la lacune constitutionnelle (aucun texte n’oblige le roi à céder devant les députés) pour faire voter de 1862 à 1865 un budget uniquement approuvé par la chambre des seigneurs, sans provoquer aucune agitation[2].
  • 22 octobre : début d’une révolution en Grèce. Un gouvernement provisoire dépose Othon Ier de Grèce[3]. Profitant d’une visite du roi en province, des garnisons se soulèvent à Vonitza et le contraignent à la fuite (24 octobre). Depuis l’instauration du gouvernement minoritaire de Miaoulis en 1860, divers fait témoignant d’une hostilité croissante à la famille royale se sont succédé : insurrection de Nauplie en février et multiplication des complots, dont le dernier a été soutenu par Londres (voir élection au trône de Grèce (1862-1863)).

Amérique du Nord[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Le Rider, L'Allemagne au temps du réalisme, Albin Michel, (ISBN 9782226216496, présentation en ligne)
  2. Maurice Ezran, Bismarck, démon ou génie ?, L'Harmattan, (ISBN 9782738424297, présentation en ligne)
  3. Stanley Leathes, George Walter Prothero et Adolphus William Ward, The Cambridge Modern History : The Renaissance., vol. 1, CUP Archive, (présentation en ligne)