Élections législatives slovaques de 2016

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Élections législatives slovaques de 2016
Corps électoral et résultats
Inscrits 4 426 760
Votants 2 648 184
59,82 %
Robert Fico crop.jpg SMER-SD – Robert Fico
Voix 737 481
28,28 %
 −16,1
Sièges obtenus 49  −34
Richard Sulík -2011-.jpg SaS – Richard Sulík
Voix 315 558
12,1 %
 +6,2
Sièges obtenus 21  +14
Igor Matovič.jpg OĽaNO-NOVA – Igor Matovič
Voix 287 611
11,03 %
 +2,5
Sièges obtenus 19  +7
Andrej Danko.jpg Parti national slovaque – Andrej Danko
Voix 225 386
8,64 %
 +4
Sièges obtenus 15  +15
Marian Kotleba.jpg Parti populaire « Notre Slovaquie » – Marian Kotleba
Voix 209 779
8,04 %
 +8
Sièges obtenus 14  +14
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Sme rodina – Boris Kollár
Voix 172 860
6,63 %
 +6,6
Sièges obtenus 11  +11
Béla Bugár.jpg Most-Híd – Béla Bugár
Voix 169 593
6,5 %
 −0,4
Sièges obtenus 11  −3
Radoslav prochazka zupny pohar na bicykli detom 2013 crop.jpg SIEŤ – Radoslav Procházka
Voix 146 205
5,61 %
 +5,6
Sièges obtenus 10  +8
Gouvernement
Sortant Élu
Fico II
SMER-SD
Fico III
SMER-SD-SNS-Most-Híd-SIEŤ
Législature élue
VIIe

Les élections législatives slovaques de 2016 se tiennent le pour élire les 150 députés du Conseil national de la République slovaque[1].

Mode de scrutin[modifier | modifier le code]

Les élections se tiennent suivant un scrutin proportionnel plurinominal au sein d'une circonscription unique. Les électeurs peuvent exprimer une préférence entre des candidats d'une même liste. Pour participer à la répartition des sièges, les partis doivent obtenir au moins 5 % des suffrages exprimés[2].

Contexte[modifier | modifier le code]

Lors des élections précédentes, les sociaux-démocrates de Direction - Social-démocratie remportent une majorité absolue de sièges, permettant à Robert Fico de redevenir Premier ministre après deux ans passé dans l'opposition, à la tête d'un gouvernement uniquement composé de membres de son parti[3].

En 2014, Robert Fico essuie un échec lors de l'élection présidentielle, puisque bien que premier au soir du premier tour[4], il est battu par le candidat indépendant Andrej Kiska à l'occasion du second tour[5].

Crise migratoire[modifier | modifier le code]

Partis en présence[modifier | modifier le code]

Le ministère de l'Intérieur a publié la liste des 23 partis et coalitions candidats aux élections[6].

Principaux partis selon les sondages.
Parti Chef de file Idéologie[7] Résultats en 2012
Direction - Social-démocratie (SMER-SD) Robert Fico Social-démocratie
Nationalisme de gauche
44, 4 %
83 sièges
SIEŤ Radoslav Procházka Conservatisme social
Centrisme
-
Mouvement chrétien-démocrate (KDH) Ján Figeľ Démocratie chrétienne
Conservatisme social
8,8 %
16 sièges
Most-Híd Béla Bugár Défense de la minorité hongroise
Libéral-conservatisme
6,9 %
13 sièges
Les Gens ordinaires et personnalités indépendantes-NOVA (OĽaNO-NOVA) Igor Matovič Conservatisme
Démocratie chrétienne
8,6 %
16 sièges
Parti national slovaque (SNS) Andrej Danko National-conservatisme
Nationalisme économique
4,6 %
aucun siège
Parti de la coalition hongroise (SMK) József Berényi Défense de la minorité hongroise
Libéral-conservatisme
4,3 %
aucun siège
Liberté et solidarité (SAS) Richard Sulík Libéralisme
Euroscepticisme
5,9 %
11 sièges
Union démocrate et chrétienne slovaque - Parti démocrate (SDKÚ-DS) Pavol Frešo Démocratie chrétienne
Libéral-conservatisme
5,8 %
11 sièges
Parti populaire « Notre Slovaquie » (ĽSNS) Marian Kotleba Néofascisme
Autoritarisme
-

Résultats[modifier | modifier le code]

Voix et sièges[modifier | modifier le code]

Résultats définitifs[8].
Inscrits 4 426 760
Abstentions 1 778 576 40,18 %
Votants 2 648 184 59,82 %
Bulletins enregistrés 2 648 184
Bulletins blancs ou nuls 40 434 1,53 %
Suffrages exprimés 2 607 750 98,47 % 150 sièges à pourvoir
Liste Tête de liste Suffrages Pourcentage Sièges acquis Var.
Direction - Social-démocratie Robert Fico 737 481 28,28 %
49 / 150
Liberté et solidarité Richard Sulík 315 558 12,1 %
21 / 150
Les Gens ordinaires et personnalités indépendantes-NOVA Igor Matovič 287 611 11,03 %
19 / 150
Parti national slovaque Andrej Danko 225 386 8,64 %
15 / 150
Parti populaire « Notre Slovaquie » Marian Kotleba 209 779 8,04 %
14 / 150
Sme rodina Boris Kollár 172 860 6,63 %
11 / 150
Most-Híd Béla Bugár 169 593 6,5 %
11 / 150
SIEŤ Radoslav Procházka 146 205 5,61 %
10 / 150
Mouvement chrétien-démocrate Ján Figeľ 128 908 4,94 %
0 / 150
Parti de la coalition hongroise József Berényi 105 495 4,05 %
0 / 150
Autres listes Néant 108 874 4,18 %
0 / 150

Analyse[modifier | modifier le code]

Cette élection voit une forte abstention (40,18 %) et le résultat est un camouflet pour le chef du gouvernement slovaque Robert Fico. Son parti, le SMER-SD, affiche une très forte baisse, passant de 44,5 % des voix en 2012 à 28,3 %. Il ne conserve que 49 de ses 83 députés, dans un Parlement qui en compte 150. Ce scrutin voit aussi la percée du parti d'extrême-droite Parti populaire « Notre Slovaquie »[9].

Conséquences[modifier | modifier le code]

Fico parvient toutefois à former une coalition majoritaire hétéroclite en seulement dix jours, rassemblant le Parti national slovaque (SNS) de droite, Most-Híd et SIEŤ de centre droit[10]. Le , les quatre formations annoncent la répartition des ministères, sept revenant à Smer-SD et les six derniers aux trois autres partis[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L’europe dans tous ses états - Slovaquie : populisme anti-musulmans avant les élections » [vidéo], sur France 24, (consulté le 1er mars 2016).
  2. (en) Inter-Parliamentary Union, « IPU Parline database: Sslovakia (Národná rada ), Electoral system », sur ipu.org (consulté le 1er mars 2016).
  3. « Slovaquie: le leader de la gauche Robert Fico désigné Premier ministre », sur L'Obs, (consulté le 1er mars 2016).
  4. « Slovaquie : le premier ministre Fico en tête du premier tour », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne).
  5. « Slovaquie : le millionnaire Andrej Kiska remporte la présidentielle », sur RTL.fr, (consulté le 1er mars 2016).
  6. (sk) « Zoznam politických subjektov, ktoré podali kandidátnu listinu, Ministerstvo vnútra SR - Verejná správa », sur minv.sk (consulté le 1er mars 2016).
  7. (en) Wolfram Nordsieck, « Parties and Elections in Europe », sur parties-and-elections.eu (consulté le 1er mars 2016).
  8. (en) « The Election to the National Council of the Slovak Republic 2016 - Final Results », sur volbysr.sk (consulté le 24 mars 2016).
  9. « Slovaquie : la gauche sans majorité alors que l’extrême droite progresse », sur Le Monde, (consulté le 7 mars 2016).
  10. (en) « Smer, SNS, Most-Híd and Sieť agree on priorities », The Slovak Spectator, le .
  11. (en) « Ministries have been allocated, ministers' names still not officially announced », The Slovak Spectator, le .