Gore Verbinski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gore Verbinski
Description de cette image, également commentée ci-après
Gore Verbinski le 2 janvier 2004.
Nom de naissance Gregor Verbinski
Naissance (53 ans)
Oak Ridge
Drapeau des États-Unis États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Réalisateur
Films notables Pirates des Caraïbes 1, 2 & 3
Le Cercle
Rango
Lone Ranger, naissance d'un héros

Gregor « Gore » Verbinski, né le , est un réalisateur et producteur américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts et révélation (années 1990)[modifier | modifier le code]

Après avoir décroché une licence de cinéma et de télévision, Gore Verbinski commence sa carrière en réalisant des spots publicitaires et des vidéos musicales pour la compagnie Limelight Pictures, puis pour des marques telles que Nike ou Coca-Cola. En outre, il est le créateur de la grenouille de Budweiser.

Le premier film de Gore Verbinski, en 1997, est une comédie familiale, la première produite par les studios Dreamworks, La Souris (Mouse Hunt), l'histoire de deux propriétaires d'une maison dont la vie est gâchée par une souris espiègle. Le film, projet modeste, connait un joli succès au box-office.

En 2001, il passe la seconde quand son projet de thriller Le Mexicain, intéresse Julia Roberts, qui souhaiterait tourner avec Brad Pitt. Ce road-movie réunissant deux stars hollywoodiennes lance le réalisateur, malgré des critiques mitigées. L'année d'après, il parvient à livrer un projet de commande, le remake du film d'horreur japonais Ring : Le Cercle, avec cette fois un succès commercial, mais aussi critique. Il lance alors la mode des remakes américains de films d'horreur asiatiques. Une suite est commandée, mais Verbinski n'ayant signé que pour un seul film, il est remplacé par le metteur en scène du long-métrage original, Hideo Nakata.

Il a d'ores et déjà été sollicité par le producteur Jerry Bruckheimer et les studios Disney pour prendre les rênes d'un projet : une adaptation de l'attraction de Disneyland Paris, Pirates of the Carribeans.

Trilogie Pirates et succès planétaire (années 2000)[modifier | modifier le code]

Verbinski accepte, intéressé par la possibilité de faire un film à l'ancienne, tout en y injectant des éléments issus du fantastique. Intitulé La Malédiction du Black Pearl, le projet est réalisé durant l'année 2002, et sort l'année suivante, récoltant 654 millions de dollars. Ce succès commercial, mais également critique, surprend tout le monde. Tandis que l'acteur confirmé Johnny Depp y trouve un rôle majeur de sa carrière, les valeurs montantes Orlando Bloom et Keira Knightley deviennent des stars. Toute l'équipe accepte de poursuivre l'aventure pour une trilogie, dont les deux opus à venir vont être tournés à la suite.

Alors que les scripts sont écrits, Verbinski réalise une comédie dramatique, The Weather Man, qui sort en octobre 2005, et échouant auprès de la critique et du public. Peu importe, Verbinski a entamé en mars les tournages des suites de son succès Pirates. Le Secret du coffre maudit est un évènement de l'été 2006, et franchit le milliard de dollars au box-office international : le plus gros succès commercial de la carrière du réalisateur. Et en juillet 2007 est dévoilé le dernier chapitre : Jusqu'au bout du monde, qui, doté d'un budget de 300 millions de dollars, est alors le film le plus coûteux jamais produit. Le film rapporte plus de 900 millions de dollars au box-office, hors produits dérivés.

Les studios Disney réclament un quatrième chapitre, alors que Verbinski s'affaire sur une autre adaptation, celle du jeu vidéo Bioshock, pour les studios Universal. Quand ce projet créativement risqué et ambitieux lui est retiré au profit d'un autre réalisateur, il se lance dans une production plus personnelle, plutôt qu'un Pirates 4. (Michael Bay confiera les rênes de cette suite à Rob Marshall). Verbinski parviendra quant à lui à débaucher Johnny Depp pour le premier rôle de son prochain projet, qui n'empiétera pas sur le tournage de Pirates des Caraïbes : La Fontaine de jouvence.

Parodies de westerns et échec (années 2010)[modifier | modifier le code]

En 2011, il surprend avec le film d'animation Rango, une parodie de western dans un monde composé d'animaux anthropomorphes. Johnny Depp a donc accepté de doubler le rôle-titre. Ce projet original impressionne et est très bien reçu par la critique mondiale : il remporte même l'Oscar du meilleur film d'animation en 2012 lors de la 84e cérémonie des Oscars.

En 2013, il revient à la tête d'une nouvelle production Walt Disney Pictures et Jerry Bruckheimer. Il a en effet été chargé d'adapter la série télévisée des années 1960 Lone Ranger, avec de nouveau Johnny Depp en tête d'affiche, mais également deux valeurs montantes, Armie Hammer et Ruth Wilson. Le même tandem de scénaristes - Ted Elliott & Terry Rossio - et le même compositeur - Hans Zimmer - que ceux de la saga de Jack Sparrow, sont aussi de la partie. Cependant, le blockbuster Lone Ranger, Naissance d'un Héros, est considéré comme un flop sur le plan financier, car il ne rapporte que 260 502 115 $ au box-office mondial pour un budget initial colossal de 215 000 000 $ et 150 millions de budget marketing.

Il faudra attendre cette fois début 2017 pour que Verbinski revienne au cinéma : pour ce dixième long-métrage, il opte pour un retour à l'un de ses premiers amours, le thriller psychologique d'horreur : produit par la 20th Century Fox, scénarisé par Justin Haythe, et doté d'un budget de 40 millions de dollars, A Cure for Life a pour acteurs principaux Dane DeHaan, Mia Goth et Jason Isaacs. Le 5 septembre 2017, il rentre en négociation avec la 20th Century Fox pour mettre en scène l'adaptation Marvel de Gambit.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

  • 1996 : The Ritual

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Producteur[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

La France mesure le nombre d'entrées.

En gras le chiffre le plus élevé de chaque catégorie.

Film Budget Monde Monde Drapeau des États-Unis États-Unis Drapeau de la France France
La Souris 38 000 000 $ 122 417 389 $ 61 917 389 $ 811 978 entrées
Le Mexicain 57 000 000 $ 147 845 033 $ 66 845 033 $ 720 928 entrées
Le Cercle 48 000 000 $ 249 348 933 $ 129 128 133 $ 960 575 entrées
Pirates des Caraïbes: La Malédiction du Black Pearl 140 000 000 $ 654 264 015 $ 305 413 918 $ 3 864 251 entrées
The Weather Man 22 000 000 $ 19 039 770 $ 12 482 775 $ 3 687 entrées
Pirates des Caraïbes: Le Secret du Coffre maudit 225 000 000 $ 1 066 179 725 $ 423 315 812 $ 6 657 405 entrées
Pirates des Caraïbes: Jusqu'au bout du Monde 300 000 000 $ 963 420 425 $ 309 420 425 $ 5 763 630 entrées
Rango 135 000 000 $ 245 724 603 $ 123 477 607 $ 1 259 125 entrées
Lone Ranger, naissance d'un héros 225 000 000 $ 260 502 115 $ 89 302 115 $ 1 124 733 entrées
A Cure for Life 40 000 000 $ 26 559 557 $ 8 106 986 $ 221 736 entrées[1]
Total 1 230 000 000 $ 3 754 952 336 $ 1 529 410 193 $ 21 166 312 entrées

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]