Orlando Bloom

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bloom.
Orlando Bloom
Description de cette image, également commentée ci-après
Orlando Bloom en 2014.
Nom de naissance Orlando Jonathan Blanchard Bloom
Naissance (41 ans)
Canterbury, Royaume-Uni
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Profession Acteur
Films notables Le Seigneur des anneaux
Le Hobbit
Pirates des Caraïbes
Troie
Kingdom of Heaven

Orlando Bloom (né le à Canterbury, dans le Kent, en Angleterre) est un acteur britannique.

Révélé au début des années 2000 pour ses rôles dans deux grandes franchises à succès du cinéma hollywoodien - Le Seigneur des anneaux (2001-2003) et Pirates des Caraïbes (2003-2007) - ses blockbusters suivants seront moins bien reçus par la critique[1] - Troie (2004), Kingdom of Heaven (2005), Les Trois Mousquetaires (2011) - tout comme ses projets plus classiques - Rencontres à Elizabethtown (2005), Main Street (2010), et la coproduction internationale Zulu (2013).

Il accepte donc de revenir aux franchises qui l'ont révélé : en incarnant de nouveau l'elfe Legolas dans Le Hobbit (2013-2014), puis en retrouvant Will Turner pour Dead Men Tell No Tales, cinquième opus sorti en 2017.

En 2009, Orlando a été désigné ambassadeur de l'UNICEF [2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Né à Canterbury, dans le Kent, en Angleterre, Orlando est le fils de Sonia Constance Josephine (née Copeland), originaire de Calcutta et fille de Betty Constance Josephine (née Walker) et de Francis John Copeland (qui était un médecin, ainsi qu'un chirurgien). Il a une sœur aînée, Samantha Bloom (née en 1975), et est le cousin du photographe, Sebastian Copeland[3]. Sa famille maternelle a vécu en Australie, au Japon, en Inde et en Tasmanie. Enfant, Orlando croyait que son père biologique était Harry Saul Bloom, un journaliste/romancier juif originaire de l'Afrique du Sud et époux de sa mère ; or, lorsqu'il avait 13 ans (neuf ans après le décès d'Harry Bloom), il a découvert que son père biologique était Colin Stone, l'ex-petit ami de sa mère et un ami de la famille[4]. À la suite du décès d'Harry Bloom en 1981, Colin Stone est devenu le tuteur légal d'Orlando. Orlando a été prénommé ainsi en hommage à Orlando Gibbons[5],[6].

Il a étudié à l'école, St. Peter's Methodist Primary School, ainsi qu'à la The King's School et la St Edmund's School ; Orlando est dyslexique[7]. Sa mère l'a poussé à suivre des cours d'art dramatique. En 1993, à l'âge de 16 ans, il s'est installé à Londres pendant deux ans, afin de suivre des cours de photographie, de comédie et de sculpture au Fine Arts College. Par la suite, il a intégré le National Youth Theatre où il a obtenu une bourse pour la British American Drama Academy. Orlando a lancé sa carrière en jouant des petits rôles à la télévision ; par exemple, Casualty et Inspecteur Barnaby. Il a ensuite tourné dans son premier film en 1997, Oscar Wilde. Après le film, il a intégré l'école, Guildhall School of Music and Drama.

Carrière[modifier | modifier le code]

Ascension rapide et révélation (1997-2007)[modifier | modifier le code]

Orlando Bloom au Festival de Venise, le 4 septembre 2005

Orlando a fait ses débuts au cinéma en 1997, à l'âge de 20 ans, avec le film, Oscar Wilde. Seulement deux jours après être ressorti diplômé de l'école Guildhall School of Music and Drama, en 1999, il a obtenu le rôle de Legolas dans la trilogie, Le Seigneur des anneaux (2001-2003)[8]. Il avait tout d'abord auditionné pour le rôle de Faramir qui n’apparaît que dans le deuxième film, or le réalisateur a préféré lui donner le rôle de Legolas. Alors qu'il tournait la trilogie, Orlando est également apparu dans le film de guerre La Chute du faucon noir, où le réalisateur Ridley Scott dirige une poignée de futurs acteurs majeurs du cinéma hollywoodien. Mais c'est la trilogie de Peter Jackson qui permet à l'acteur de s'imposer comme une révélation : Seigneur des anneaux, lui permet de récolter de nombreux prix : Teen Choice Awards, Screen Actors Guild Awards, Prix du cinéma européen, ou encore Empire Awards.

De retour de la Nouvelle-Zélande, il est choisi pour rejoindre une autre très populaire franchise hollywoodienne : il incarne en effet Will Turner dans les trois premiers opus de la saga Pirates des Caraïbes, menée par Johnny Depp, sortis entre 2003 et 2007. Il y a pour partenaire féminine la jeune Keira Knightley, qui accède simultanément à un succès international.

Parallèlement, il donne la réplique à Brad Pitt, pour le péplum Troie, sorti en 2004.

Mais l'année suivante marque un net ralentissement dans son ascension : en 2005, la fresque historique Kingdom of Heaven, pour laquelle le réalisateur Ridley Scott lui fait confiance cette fois pour le premier rôle, déçoit au box-office. Quant à sa collaboration avec le cinéaste Cameron Crowe, la comédie dramatique Rencontres à Elizabethtown, pour laquelle il incarne un jeune homme de retour dans sa ville natale, elle est très mal reçue par la critique.

Difficile confirmation et retour aux seconds rôles (2009- )[modifier | modifier le code]

Orlando Bloom au Festival de Cannes 2013, le 26 mai 2013.

Après la sortie du troisième Pirates des Caraïbes, en 2007, il faut donc attendre presque 2 ans pour le revoir sur grand écran. Il se contente en effet d'apparaître dans l'un des segments du film à sketches, New York, I Love You, sorti en 2009. On retrouve notamment un casting impressionnant avec Natalie Portman, Hayden Christensen ou encore Bradley Cooper.

L'année d'après, il revient discrètement avec un petit rôle dans le drame Sympathy for Delicious, première et unique réalisation de l'acteur Mark Ruffalo, puis apparaît aux côtés du britannique Colin Firth dans la comédie dramatique Main Street.

C'est seulement en 2011 qu'il tente à nouveau de s'imposer en tant que tête d'affiche : d'abord en jouant le rôle-titre du thriller indépendant The Good Doctor, qui convainc plutôt la critique, mais échoue commercialement ; puis en menant le blockbuster en costumes Les Trois Mousquetaires, de Paul W.S. Anderson, où il joue Duc de Buckingham. Le film est très mal reçu par la critique, et déçoit au box-office.

En 2013, il s'éloigne donc d'Hollywood pour le thriller Zulu, production française tournée en Afrique du Sud, où il donne la réplique à Forrest Whitaker, mais qui passe inaperçue une fois sa présentation hors compétition, plutôt positive au Festival de Cannes 2013. Cette année marque surtout le retour de l'acteur dans le rôle de Legolas dans la préquelle du Seigneur des anneaux, Le Hobbit[9]. Il confirme durant la promotion qu'il n'a toujours pas lu les œuvres de Tolkien[10].

En 2014, ce retour au premier plan coïncide avec l'inauguration le 3 avril de l'étoile de l'acteur sur le célèbre boulevard hollywoodien The Walk of Fame officialisant sa participation à l'imaginaire hollywoodien[11],[12].

En 2015, le succès de ce retour aux sources le conduit à accepter de renouer avec l'autre franchise qui l'a rendu célèbre, Pirates des Caraïbes, après avoir décliné le quatrième opus sorti en 2011. Il retrouvera donc Johnny Depp, pour Dead Men Tell No Tales, dont la sortie est prévue pour 2017. La même année, l'acteur confirme ce maintien à des seconds rôles en participant à un film indépendant à très petit budget, la comédie dramatique Digging for Fire.

En septembre 2015 il reçoit un hommage lors du 41e Festival du cinéma américain de Deauville[13], au même titre que Ian McKellen, Terrence Malick, Keanu Reeves et Patricia Clarkson.

Entre-temps, il sera à l'affiche du thriller Unlocked, avec Noomi Rapace dans le rôle principal.

Vie privée[modifier | modifier le code]

En 2003, il commence à fréquenter l'actrice américaine, Kate Bosworth, jusqu'à leur rupture en [14].

En , il se met en couple avec la mannequin australienne Miranda Kerr[15]. Ils se fiancent en [16], et se marient le [17]. Le , Miranda donne naissance à un garçon prénommé Flynn Christopher Blanchard Copeland Bloom, à Los Angeles[18]. Le , ils annoncent être séparés depuis plusieurs mois et être en procédure de divorce[19].

En février 2016, il entame une relation avec la chanteuse Katy Perry, rencontrée quelques semaines plus tôt[20]. Ils se séparent en mars 2017[21]. En 2018, Orlando Bloom et Katy Perry sont de nouveau ensemble. En avril, le couple rencontre le pape François au Vatican à Rome[22].

Théâtre[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France, Denis Laustriat est la voix française régulière d'Orlando Bloom.

En France
et aussi

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.rottentomatoes.com/celebrity/orlando_bloom/
  2. http://www.unicef.org/french/people/people_51539.html
  3. (en) « Green Evening in Berlin with Sebastian Copeland and Orlando Bloom », sur cinemaforpeace-foundation.com (consulté le 8 juin 2015)
  4. (en) « Orlando Bloom's sister denies feud », sur news.com.au,
  5. (en) « Orlando Bloom » [archive du ], sur people.com (consulté le 8 juin 2015)
  6. (en) « Orlando Bloom profile », sur hellomagazine.com
  7. « The Orlando Bloom Files : Learning Disability », sur theorlandobloomfiles,
  8. « Orlando Bloom, 10 anecdotes pointues », sur parisiansshoegals.com,
  9. Kate Ward, « Orlando Bloom joins 'Hobbit,' has not aged, according to Peter Jackson », sur insidemovies.ew.com,
  10. Mikael Yung, « Orlando Bloom, le Legolas du Seigneur des anneaux et du Hobbit, n'a pas lu les romans de Tolkien », sur lexpress.fr,
  11. « Orlando Bloom "étoilé" à Hollywood ! », sur cinetelerevue.be,
  12. « Orlando Bloom, immortalisé sur Hollywood Boulevard », sur elle.fr,
  13. http://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=18645150.html
  14. (en) « Love At First Sight For Bloom », sur contactmusic.com,
  15. (en) « Orlando Bloom Meets Miranda Kerr's Parents », sur people.com,
  16. (en)« Orlando Bloom and Miranda Kerr Are Engaged! », sur people.com,
  17. (en)« Orlando Bloom and Miranda Kerr Secretly Marry! », sur people.com,
  18. (en)« Miranda Kerr: I Had a Baby Boy with Orlando Bloom! », sur people.com
  19. « Orlando Bloom et Miranda Kerr, c'est fini! », sur gala.fr,
  20. « Katy Perry et Orlando Bloom sont officiellement en couple », sur rtl.fr, 12 février 2016.
  21. Audrey Kucinskas, « Entre Katy Perry et Orlando Bloom, c'était "juste pour le fun" », sur lexpress.fr, (consulté le 3 mars 2017)
  22. (en) A. B. C. News, « Katy Perry reunites in Rome with her 'darling' Orlando Bloom », sur ABC News, (consulté le 7 mai 2018)
  23. a et b « Comédiens ayant doublé Orlando Bloom en France » sur RS Doublage
  24. a et b Carton du doublage français sur le DVD zone 2.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]