Change.org

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant Internet image illustrant une entreprise
Cet article est une ébauche concernant Internet et une entreprise.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

change.org
Logo de l'organisation

Région Monde
Création
Siège Drapeau des États-Unis États-Unis
Effectifs 100 (février 2012)
Fondateur Ben Rattray
Directeur de la technologie Mark Dimas
Site web change.org

Change.org est une plateforme d'hébergement de pétitions en ligne. Le site web est administré par l'entreprise américaine Change.org Inc., fondée dans le Delaware en 2007.

Présentation[modifier | modifier le code]

Les organisations, y compris des ONG telles que Amnesty International ou l'Humane Society (en), paient le site pour héberger leurs pétitions[1]. La mission déclarée de change.org est de « donner à toute personne le pouvoir de créer le changement qu’elle souhaite voir »[2]. Le site revendique des millions de signataires chaque mois pour des milliers de problèmes soulevés, dans les domaines de la justice, des droits de l'homme, de l'éducation, de l'environnement, des animaux, de la santé et de l'alimentation durable.

Utilisation[modifier | modifier le code]

En France[modifier | modifier le code]

Change.org a hébergé une pétition contre le Projet de loi sur les nouvelles protections pour les entreprises et les salariés (dite loi El Khomri ou loi Travail), lancée par un collectif de militants associatifs et syndicaux dont Caroline de Haas[3], et ayant recueilli plus d'un million de signatures[4], record d'une pétition sur le site en France[5].

Elle devance la pétition "Mettons fin au gâchis alimentaire en Europe !" qui a recueilli 768 877 signatures ou la pétition contre la Directive européenne sur le secret des affaires lancée par la journaliste Élise Lucet qui a recueilli plus de 512 000 signatures[5] et la pétition demandant une grâce présidentielle pour Jacqueline Sauvage, condamnée pour le meurtre de son mari violent qui avait recueilli près de 436 000 signatures[5]

En février 2016, 50 pétitions françaises ont passé les 100 000 signatures[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]