Judi Dench

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Judi Dench
Description de cette image, également commentée ci-après
Judi Dench lors de la 60e cérémonie des British Academy Film Awards, en 2007.
Nom de naissance Judith Olivia Dench
Naissance (88 ans)
York (Angleterre, Royaume-Uni)
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Profession Actrice
Films notables James Bond (7 films, 1995-2012)
Shakespeare in Love
Le Chocolat
Philomena
Le Crime de l'Orient-Express
(voir filmographie)
Séries notables As Time Goes By
Cranford

Judi Dench ([ˈd͡ʒuːdi ˈdɛnt͡ʃ ])[1] est une actrice britannique, née le à York (Yorkshire du Nord).

Considérée au Royaume-Uni comme l'une des plus grandes actrices de théâtre de l'après-guerre, elle a interprété autant de rôles classiques que de personnages modernes. Actrice shakespearienne avant tout, elle est mondialement connue pour avoir interprété M dans sept James Bond, de 1995 à 2012.

Elle remporte l'Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle pour Shakespeare in Love en 1999, ainsi que deux Golden Globes, un Tony Award, dix BAFTA et sept Laurence Olivier Awards.

En 1988, elle est élevée au rang de dame commandeur (DBE) de l'ordre de l'Empire britannique par la reine Élisabeth II. En 2005, elle est nommée à l'ordre des compagnons d'honneur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et études[modifier | modifier le code]

Judi Dench se forme à la Central School of Speech and Drama de Londres.

Carrière théâtrale[modifier | modifier le code]

Elle fait ses débuts sur scène en 1957 à Liverpool dans Hamlet en jouant Ophélie. En 1961, elle rejoint la Royal Shakespeare Company et participe à de nombreuses mises en scène de cette troupe à Stratford-upon-Avon et à Londres au cours des deux décennies suivantes, remportant plusieurs prix.

Cinéma[modifier | modifier le code]

En 1964, elle joue son première rôle au cinéma dans Le Secret du docteur Whitset de Charles Crichton. Cantonnée la plupart du temps à des seconds rôles, l'actrice est remarquée en 1986 pour son interprétation dans Chambre avec vue, aux côtés d'une autre grande figure du théâtre britannique, Maggie Smith, née comme elle en 1934 et qu'elle retrouvera dans Un thé avec Mussolini (1999) de Franco Zeffirelli, Indian Palace (2011) et sa suite Indian Palace : Suite royale (2015) de John Madden.

De par sa formation, elle se tourne naturellement vers les adaptations cinématographiques des pièces de William Shakespeare. Elle est dirigée par l'un des spécialistes du genre, Kenneth Branagh, dans Henry V (1989) et Hamlet (1996). Ironie du sort, c'est néanmoins grâce à un film évoquant la jeunesse du dramaturge, Shakespeare in Love de John Madden, qu'elle remportera l'Oscar du meilleur second rôle féminin en 1999. Deux ans plus tôt, elle avait remporté le BAFTA de la meilleure actrice pour son interprétation de la reine Victoria dans La Dame de Windsor, également dirigé par John Madden.

James Bond[modifier | modifier le code]

Parallèlement à ces rôles « en costumes », Judi Dench se plait aussi à changer de registre. De 1995 à 2012, elle endosse le rôle de M, directrice du Secret Intelligence Service, dans la série des films de James Bond, succédant aux précédents interprètes, tous masculins. Un choix qui pourrait tenir au fait que le MI5 britannique a vu arriver à sa tête une femme pour la première fois en 1992, Stella Rimington (en), qui l'a dirigé jusqu'en 1996.

Années 2000[modifier | modifier le code]

Se faisant une spécialité des personnages de femme âgée à la fois hautaine et malicieuse, Judi Dench enchaîne les tournages. En 2004, elle se laisse aussi tenter par la science-fiction dans Les Chroniques de Riddick, la suite de Pitch Black. En 2006, elle tient le haut de l'affiche dans Madame Henderson présente de Stephen Frears et Les Dames de Cornouailles, où elle retrouve une nouvelle fois Maggie Smith. Puis vient la comédie musicale Nine (2009).

En 2011, elle fait une apparition dans le 4e volet de la saga Pirates des Caraïbes : Pirates des Caraïbes : La Fontaine de Jouvence. En 2012, elle incarne la mère de J. Edgar Hoover dans le film J. Edgar de Clint Eastwood. En 2013, on la retrouve dans le drame Philomena de Steve Coogan.

En 2017, elle interprète à nouveau le rôle de la reine Victoria dans le film Confident royal.

Judi Dench a vivement critiqué les préjugés de l'industrie cinématographique à l'encontre des actrices plus âgées. Elle a déclaré en 2014, « j'en ai assez de me faire dire que je suis trop vieille pour essayer quelque chose. Je devrais pouvoir décider moi-même si je ne peux pas faire les choses et que personne ne me dise que je vais oublier mes lignes ou que je vais trébucher et tomber sur le plateau »[réf. nécessaire] et « L'âge est un chiffre. C'est quelque chose qui vous est imposé… Cela m'épargne toute réserve lorsque les gens se demandent : allez-vous prendre votre retraite? N'est-il pas temps de lever le pied ? »[réf. nécessaire]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Le , Judi Dench épouse l’acteur britannique Michael Williams (1935-2001). Ils ont une fille, Tara Cressida Frances Williams, surnommée Finty, née le , elle-même comédienne et mère d'un garçon, Sam, né le .

Depuis 2010, Judi Dench entretient une relation avec le conservateur David Mills, activiste anglais pour la défense de l’environnement et propriétaire d’une réserve naturelle, le British Wildlife Centre. Lors d'un entretien au Times en 2014, elle explique qu'elle ne s'attendait jamais à retrouver l'amour après la mort de son mari : « Je n'étais même pas prête à le recevoir. C'était très, très graduel et grandi […] C'est juste merveilleux. »[source insuffisante]

Souffrant d'une maladie dégénérative de l'œil, elle perd peu à peu la vue et s'est résolue à ne plus conduire. Mais elle parvient à assurer son métier grâce à l’aide d’un assistant sur le tournage et à des scripts à la typographie élargie qui lui permettent de pouvoir lire[2].

Théâtre[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme actrice[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

  • 1966 : Talking to a Stranger : Terry
  • 1966 : Days to Come : Elizebeth Moris
  • 1978 : La Comédie des erreurs : Adriana
  • 1978 : Langrishe Go Down : Imogen Langrishe
  • 1979 : Macbeth de Philip Casson : Lady Macbeth
  • 1979 : On Giant's Shoulders : Hazel Wiles
  • 1980 : The Cherry Orchard : Madame Ranevskaya
  • 1980 : À la poursuite de l'amour (Love in a Cold Climate) : Tante Sadie (Lady Alconleigh)
  • 1981 : Going Gently : Sœur Scarli
  • 1981 : A Fine Romance : Laura Dalton
  • 1983 : Saigon: Year of the Cat : Barbara Dean
  • 1985 : Mr and Mrs Edgehill : Dorrie Edgehill
  • 1985 : The Browning Version : Millie Crocker-Harris
  • 1986 : Ghosts : Mrs Alving
  • 1989 : Behaving Badly : Bridget Mayor
  • 1990 : Can You Hear Me Thinking? : Anne
  • 1991 : Absolute Hell : Christine Foskett
  • 1991 : James Bond Jr : Barbara Mawdsley (voix de M)
  • 1992 - 2002, 2005 : As Time Goes By (en) : Jean Pargetter / Jean Hardcastle
  • 1992 : The Torch : Aba
  • 1994 : Middlemarch : George Eliot (voix)
  • 2000 : The Last of the Blonde Bombshells : Elizabeth
  • 2001 : Angelina Ballerina : Miss Lilly (voix)
  • 2002 : Richard Rodgers: Some Enchanted Evening : interprète de Sixteen Going on Seventeen
  • 2007-2009 : Cranford : Matilda « Matty » Jenkyns
  • 2015 : Un amour de tortue (Roald Dahl's Esio Trot) : Madame Silver
  • 2016 : The Hollow Crown : Cecily, Duchesse d'York (saison 2, épisode 3, Richard III)
  • 2020 : Staged : elle-même

Comme réalisatrice[modifier | modifier le code]

  • 1989 : Look Back in Anger (téléfilm)

Distinctions[modifier | modifier le code]

Décorations et honneurs[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Laurence Olivier Awards 1980 de la meilleure actrice dans la reprise d'une pièce pour Junon et le Paon
  • Laurence Olivier Awards 1983 : Meilleure actrice dans une nouvelle pièce pour Pack of Lies
  • Laurence Olivier Awards 1996 :
    • Meilleure actrice dans une comédie musicale pour A Little Night Music
    • Meilleure actrice pour Absolute Hell
  • Laurence Olivier Awards 2004 : prix honorifique pour l'ensemble de sa carrière

Nominations[modifier | modifier le code]

  • Laurence Olivier Awards 1982 :
  • Laurence Olivier Awards 1992 : Meilleure metteur en scène d'une comédie musicale pour The Boys from Syracuse
  • Laurence Olivier Awards 1993 : Meilleure actrice pour The Gift of the Gorgon

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En VF, Judi Dench est doublée par diverses comédiennes. Liliane Gaudet (*1930 - 2003), Annie Bertin et Nadine Alari (*1927 - 2016) ont été les voix de "M", pendant que Évelyn Séléna et Tania Torrens la doublaient en parallèle. Depuis la mort de Nadine Alari, Frédérique Cantrel et Annie Sinigalia qui l'avait doublée en France une fois auparavant, l'ont doublée deux fois supplémentaires et Évelyn Séléna une fois. De plus, Myriam Thyrion l'a doublée deux fois en Belgique également depuis, notamment en 2021 pour Belfast qui lui a valu une nomination aux Oscars.

En VQ, Dench est doublée principalement par Françoise Faucher puis par Élisabeth Chouvalidzé.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Prononciation en anglais britannique retranscrite selon la norme API.
  2. Emmanuelle Jung, « Judi perd la vue », sur medisite.fr,
  3. (en) London Gazetteno 51171, 31 décembre 1987, p. 7.
  4. (en) London Gazette no 57665, 11 juin 2005, p. 4.
  5. (en) « Honorary Degrees - Harvard University », sur Harvard University (consulté le ).
  6. a b c d et e « Comédiennes ayant doublé Judi Dench au Québec » sur Doublage.qc.ca, consulté le 23 décembre 2015.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :