Emmanuelle Seigner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Seigner.
Emmanuelle Seigner
Description de cette image, également commentée ci-après
Emmanuelle Seigner au festival de Cannes 2013
Naissance (52 ans)
Paris 16e, France
Nationalité Drapeau : France Française
Profession Actrice
Chanteuse
Films notables La Vénus à la fourrure
Place Vendôme
Le Scaphandre et le Papillon
Séries notables Insoupçonnable

Emmanuelle Seigner, née le à Paris, est une comédienne et chanteuse française.

Formation[modifier | modifier le code]

« À quatorze ans, à peine sortie d’une scolarité chez les bonnes sœurs, Emmanuelle fréquente les studios des photographes de mode ». Elle devient mannequin mais abandonne cette profession suite à sa rencontre inopinée avec Jean-Luc Godard, au bar d’un hôtel, pour se lancer dans le cinéma[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Elle est révélée au public par le film Détective, de Jean-Luc Godard, puis par le thriller parisien de Roman Polanski, Frantic.

Elle dévoile une autre facette de son jeu avec Lunes de fiel, histoire d'un écrivain américain vivant à Paris tombant follement amoureux d'une jeune Parisienne. Elle est par la suite longtemps absente du grand écran mais revient dans La Neuvième Porte. Ensuite, Emmanuelle Seigner se fait plus discrète, avec Place Vendôme et Backstage.

En 2007, elle revient sur le devant de la scène grâce à un album rock'n'roll, aux teintes sixties, écrit et composé par le groupe Ultra Orange[1] avec lequel elle entame une tournée à travers l'Europe. Deux succès cinématographiques couronnent cette incursion musicale : La Môme d'Olivier Dahan, où elle campe une prostituée très parisienne et haute en couleur, puis Le Scaphandre et le Papillon, où elle joue l'ex-femme de Jean-Dominique Bauby, ancien rédacteur en chef du magazine Elle, atteint du syndrome d'enfermement. Elle est une ambassadrice de la marque polonaise Dr Irena Eris.

Elle joue le rôle d'une écrivaine manipulée au côté d'Eva Green, dans D'après une histoire vraie de Roman Polanski, présenté hors compétition au 70e Festival de Cannes, le 27 mai 2017.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Emmanuelle Seigner et son époux Roman Polanski à la 36e cérémonie des César en 2011
2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Elle est la fille de Jean-Louis Seigner, photographe, et d'Aline Ponelle, journaliste[2]. Elle est la sœur aînée de Mathilde Seigner, comédienne, et de Marie-Amélie Seigner, chanteuse. Par leur père, elles sont les petites-filles du comédien Louis Seigner (1903-1991) et les nièces de la comédienne Françoise Seigner (1928-2008), tous deux doyens et sociétaires de la Comédie-Française.

Elle épouse Roman Polanski le dans le 8e arrondissement de Paris. Ils ont deux enfants, Morgane (née en 1993) et Elvis (né en 1998).

Engagement[modifier | modifier le code]

Engagement politique[modifier | modifier le code]

En 2012, Emmanuelle Seigner soutient la candidature de Nicolas Sarkozy à sa réélection au poste de président de la République[3]. Elle est ainsi présente au meeting du candidat à Villepinte, en mars de la même année[4],[3].

Engagement associatif[modifier | modifier le code]

Emmanuelle Seigner est marraine de l’Association européenne contre les leucodystrophies[5].

L'Académie des Oscars[modifier | modifier le code]

Le 8 juillet 2018, elle refuse l'invitation de l'Académie des Oscars. Dans une lettre ouverte publiée dans le JDD, l'épouse du controversé cinéaste — condamné pour viol d'une mineure en 1977 — a dénoncé l'« insupportable hypocrisie » de l'Académie américaine, qui lui proposait de rejoindre ses rangs après avoir radié son mari.

« L'Académie américaine des arts et des sciences du cinéma me propose de la rejoindre, en compagnie d'autres actrices, au nom d'une féminisation par ailleurs nécessaire. Qui peut croire que je ne me sente pas concernée par l'égalité des femmes et des hommes ? »

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]


Télévision[modifier | modifier le code]

Court-métrage[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Emmanuelle Seigner en concert à Londres en 2010

Albums solo[modifier | modifier le code]

  • 2005 : Backstage, B.O. du film éponyme. Emmanuelle Seigner alias Lauren Waks chante toutes les chansons de l'album.
  • 2010 : Dingue.
  • 2014 : Distant Lover

Autres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Emmanuelle Seigner: Madame rocke… », sur rollingstone.fr, .
  2. Jean-Louis Beaucarnot, Frédéric Dumoulin, Dictionnaire étonnant des célébrités, First éditions, , p. 89.
  3. a et b Des intellectuels et des artistes à la rescousse de Sarkozy
  4. Morano : «Avec Hollande, ce serait Retour vers le passé» sur lefigaro.fr du 11 mars 2012
  5. Fiche biographique sur gala.fr

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :