Into the Woods (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Into the Woods.
Into the Woods :
Promenons-nous dans les bois
Titre québécois Dans les bois
Titre original Into the Woods
Réalisation Rob Marshall
Scénario James Lapine
Acteurs principaux
Sociétés de production Lucamar Productions
Walt Disney Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie musicale
Durée 124 minutes
Sortie 2014

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Into the Woods : Promenons-nous dans les bois ou Dans les bois au Québec (Into the Woods) est un film musical américain réalisé par Rob Marshall et sorti en 2014.

Il s'agit d'une adaptation de la comédie musicale éponyme de Stephen Sondheim et James Lapine, créée à Broadway en 1986. Le film signe la deuxième collaboration entre l'actrice Emily Blunt et Meryl Streep après Le diable s'habille en Prada (film) mais il signe aussi la seconde collaboration entre Meryl Streep et Christine Baranski après le film musical : Mamma Mia!

Résumé[modifier | modifier le code]

L'histoire d'Into The Woods se situe « dans un pays et en un temps imaginaires1. » Nous savons seulement que l'action démarre dans un village sis à l'orée d'un bois. La comédie musicale met en scène quatre contes de fées : Cendrillon, Jack et le Haricot magique, Le Petit Chaperon rouge et Raiponce. Ces quatre contes se croisent et s'articulent avec les aventures d'un couple de boulangers.

Le prologue2 présente la situation de tous les personnages importants. Le Chaperon rouge se rend chez le couple de boulanger se procurer du pain qu'elle a mission d'apporter à se grand-mère. Cendrillon, servante maltraitée par sa belle-mère et ses deux belle-sœurs, souhaite ardemment assister au bal que doit donner le prince du royaume ; elle cherche une moyen de contourner l'interdiction qui lui est faite de s'y rendre. Elle invoque les oiseaux pour l'aider à réaliser les tâches ménagères imposées par sa belle famille. Elle a également idée d'aller sur la tombe de sa mère pour lui demander de l'aide. Jack, habitant une ferme à la campagne, part vers le village, sur les ordres de sa mère, y vendre leur vache Blanchette, trop vieille pour donner du lait, afin de récolter quelques sous dont ils auraient bien besoin. Quant aux boulangers, ils sont informés par une sorcière d'un fait passé concernant les parents du boulanger. À l'époque où il n'était qu'un enfant en bas âge, sa mère supplia son père de pénétrer dans le jardin de leur voisine, la sorcière, car elle avait grandement envie de manger les légumes qui s'y trouvaient. Le père fut surpris dans son larcin par la sorcière (qui, à ce moment-là de sa vie, n'en était pas une, mais au possédait au contraire une réelle et indéniable beauté). Elle lui somme de restituer tout ce qu'il a pris, à l'exception des raiponces dont elle n'a cure. Mais elle se sert des raiponces comme symbole d'une contrepartie et d'une réparation qu'elle va imposer au couple. La mère attend un second enfant. Lorsqu'il viendra au monde, elle en fera don à la sorcière. Alors ils seront quittes. La mère attendait une fille, que la sorcière appellera Raiponce. Seulement, les choses ne s'arrêtent pas là. Le père du boulanger n'avait pas restitué tout ce qu'il avait volé. Cinq haricots étaient restés dans sa poche. Le boulanger n'eut pas plus tôt franchi le muret du jardin pour revenir chez lui que sa voisine se métamorphosa instantanément en sorcière. La mère de cette dernière, défunte, lui avait signifié que ces haricots ne devaient jamais se retrouver en la possession de quiconque à part elle. Pour se venger, la sorcière jeta la malédiction de l'infertilité sur la descendance du boulanger, c'est-à-dire son fils. Pour lever le sort, le couple (celui auquel s'adresse la sorcière, le fils et sa femme) devra partir dans les bois à la recherche « d'une vache blanche comme le lait, d'une cape rouge comme le sang, [d'une chevelure blonde] comme le maïs et d'un escarpin pur comme l'or »3, et les réunir avant que le minuit du troisième jour ne sonne, qui coïncide avec la lune bleue, phénomène ne se produisant qu'une fois tous les cent ans. La réalisation de cette mission lèvera également le sort jeté sur la sorcière et lui redonnera sa beauté perdue À la fin du prologue, tous les personnages partent dans les bois (« Into The Woods » : entonné par tous les personnages).

Une fois le prologue terminé, l'action ne se passera pas ailleurs que dans le bois, hormis l'épisode centrale constituant le moment charnière de la narration, et qui séparerait un premier et deuxième acte. Cendrillon, sur la tombe de sa mère, a tellement pleuré qu'un arbre a poussé de ses sanglots. Elle communique avec l'esprit de sa mère, lui exprime son désir d'aller au bal (« Cinderella at the Grave »). Elle est exaucée et se voit soudain et par enchantement revêtue d'une robe pourvue de beaux escarpins.

Le chaperon rouge est épiée par un loup. Ce dernier se présente à elle, tente de la séduire sans y parvenir (« Hello, Little Girl »). La fillette continue sa marche.

Le boulanger, parti sans sa femme remplir la mission, tombe sur la sorcière surgissant tout à coup. Elle lui donne une indication : suivre la petit fille et prendre son chaperon. Une voix féminine mélodieuse qu'on entend chanter tout à coup dans le lointain fait partir la sorcière. Le boulanger va effectivement rencontrer la fillette. Il échoue cependant à récupérer le chaperon face à la résistance obstinée de l'enfant. La boulangère, contre l'avis de son mari, a décidé de le rejoindre. Le couple rencontre ensuite un enfant tirant une vache blanche. Jack leur annonce le prix de la vache : 5 livres. Les boulangers suggèrent à Jack le payer en haricots magiques – ceux-là mêmes qui avaient été subtilisés, et que le boulangers avaient retrouvés dans la veste qui appartenait à son père. Eux-mêmes ne croient pas aux pouvoirs surnaturels de ces légumes ; quant à l'enfant, il ne cache pas sa perplexité, mais accepte à regret la proposition. Après quoi, le boulanger confie à sa femme les scrupules qu'il éprouve à avoir ainsi mystifié le garçon. La discussion s'engage ensuite sur ses doutes à devenir un bon père. La scène s'achève sur la décision du couple de se séparer : la femme va ramener la vache chez eux tandis que le mari va continuer les recherches.

Un prince chevauche. Il entend une un chant féminin quelque part dans le lointain... Intrigué, il s'en approche et arrive devant une tour. C'est Raiponce qui y est prisonnière. Elle se languit d'ennui; elle vocalise pour tuer le temps, ou peut-être pour attirer quelqu'un. Le prince, discret, reste caché. Il voit la sorcière appeler la jeune fille – il prend connaissance de son prénom comme cela. Raiponce lance son immense tresse en bas de la tour, et la sorcière s'y agrippe pour monter la rejoindre. Le prince rebrousse chemin. Dans la tour, la sorcière offre des mûres à Raiponce, son mets favori.

Le chaperon rouge atteint la maison de sa grand-mère, construite dans un tronc d'arbre. Mais la porte d'entrée est ouverte. Le fillette pénètre à l'intérieur, non sans quelque appréhension. Le loup l'attend dans le lit de sa grand-mère, déguisé en cette dernière qu'il a dévorée. Puis il avale le chaperon, qui pousse alors un cri, ce qui alerte le boulanger passant par là au même moment. Il accourt, tue le loup, sauve la fillette et sa grand-mère. Le petite fille réalise que son innocence a profité au loup ; elle sort grandie de cette expérience traumatisante (« I Know Things Now »). En remerciement, l'enfant offre sa cape rouge au boulanger.

Jack est de retour chez lui. Sa mère le semonce d'avoir été dupé en acceptant les haricots. Ces derniers sont jetés dans le jardin.

À la soirée du bal, Cendrillon danse avec le prince du royaume. Farouche et apeurée, elle quitte inopinément le château. Dans les bois, elle tombe sur la femme du boulanger qui conduit Blanchette. Cendrillon coupe court à l'entrevue des deux femmes et se trouve une cachette lorsqu'elle entend l'approche des chevaux de la suite princière. Le prince questionne la boulangère : aurait-elle aperçu une jeune fille ? Elle lui répond par la négative. L'escorte princière repart. Cendrillon sort de sa cachette. La boulangère questionne Cendrillon sur les événements qui viennent de se produire. Puis elle avise les escarpins dorés. Cendrillon refuse de donner un de ses souliers, et s'enfuit. Sur ces entrefaites, surgit la sorcière. Il est minuit ! Plus que deux jours avant la lune bleue.

Au matin, la maman de Jack se réveille. Le haricot balancé dans le jardin a poussé jusqu'au ciel.

Jack réveille le boulanger endormi contre un arbre. Dans une description haute en couleur, assimilable à une hypotypose4 Jack dévoile tout ce que le monde céleste des géants, auquel il a accédé grâce au haricot poussé dans son jardin, recèle de choses curieuses et passionnantes (« Giants in the Sky »). Sa description achevée, il demande si le boulanger a revendu Blanchette, comme ce dernier le lui avait promis. Jack s'est en effet emparé de 5 louis dans le monde des géants, ce qui lui aurait permis de racheter Blanchette. Mais le boulanger lui rétorque que Blanchette doit rester en sa possession. Il provoque alors la colère de Jack qui décide de s'enfuir. Aussitôt après, la boulangère retrouve son mari. La vache s'est échappée ! Une dispute éclate, qu'interrompt la sorcière, furieuse de leur inefficacité. Le couple se réconcilie quand la sorcière disparaît. De nouveau il se sépare.

Le prince du royaume, et le second prince, le soupirant de Raiponce, cheminant ensemble, se narrent leur aventures respectives. La boulangère se trouve alors à quelques pas. Elle écoute leur conversation. Entendant le prince évoquer la chevelure de Raiponce, elle décide de partir à sa recherche car elle y a trouvé l'occasion de se procurer la tresse blonde qu'il lui faut. La discussion entre les deux princes se poursuit en lamentations (« Agonie »).

La boulangère est arrivée au pied de la tour. Elle prend la voix d'un homme afin que Raiponce, croyant reconnaître le prince qui lui rend visite en secret, lui lance sa chevelure. C'est alors qu'elle lui en arrache un bout et s'en va avec.

Nous sommes à présent au deuxième soir des festivités. Comme la veille, Cendrillon s'échappe. Comme la veille, dans sa fuite, elle tombe sur la boulangère, qui se jette sur elle pour lui arracher un soulier, sans y réussir. Le prince interroge la boulangère, qui, cette fois, avoue avoir vu Cendrillon.

Le boulanger, lui, cherche Blanchette. Passe alors le carrosse transportant les belles-sœurs et la belle-mère de Cendrillon. Sans succès, il se jette sur elles pour leur arracher une tresse (ignorant que sa femme s'en est déjà procuré une). Finalement, il retrouve la vache, et sa femme le rejoint. Face aux difficultés, ils se soutiennent et sente combien ils ont besoin l'un de l'autre (« It Takes Two »). Jack survient juste après, fier de montrer au couple l'œuf géant volé dans le monde des géants. Là-dessus, Blanchette s'effondre et meurt. Il est minuit. Il ne reste plus qu'un jour.

Le prince amoureux de Raiponce est retourné la voir. La sorcière découvre leur liaison. Furieuse, elle provoque un accident au prince alors qu'il repartait à cheval. Dans la tour avec Raiponce, la sorcière se répand en remontrance et en imploration : sa fille – adoptive - doit se montrer compréhensive et lui demeurer fidèle (« Stay With Me »). La sorcière coupe sa tresse à Raiponce pour la punir en rendant impossible tout commerce avec des personnes de l'extérieur.

Jack et le Petit Chaperon rouge se rencontrent. Encore traumatisée par ce qu'elle a vécu, elle brandit, craintive et menaçante, un couteau lorsque Jack l'aborde. Une fois calmée, Jack lui montre l'œuf géant. Sa description du monde des géants laisse la fillette incrédule. Pour le croire, elle veut que Jack lui rapporte la harpe géante que ce denier prétend avoir vue chez les géants. Jack relève le défi. Il dérobe la harpe. Un géant le poursuit. Jack, parvenu en bas du haricot magique, s'empare d'une hache et l'abat. La chute de celui-ci entraîne celle du géant, qui meurt.

Troisième soirée du bal au château du prince. Cette fois, le prince a prévenu la fuite de Cendrillon. Il a enduit de pois les marche du palais. Cendrillon s'y colle un pied. Bloquée, elle hésite : rester ou partir pieds nu (« On the Step of the Palace »). Elle part. Elle rencontre la boulangère, qui lui demande instamment le soulier que Cendrillon tient dans sa main. Cette fois-ci elle le lui cède. Cendrillon s'enfuit. Le prince et sa cohorte croisent la boulangère. Un homme de la suite du prince arrache l'escarpin des mains de Cendrillon. Mais le prince affirme qu'une seule chaussure suffit à retrouver Cendrillon.

Le prince a donc en sa possession le soulier laissé par Cendrillon. Le village annonce à ses habitants que le prince est la recherche sa bien-aimée. Il compte chausser le soulier abandonné s à toutes les jeunes filles du village pour savoir à qui il appartient. La belle-mère de Cendrillon insiste pour que ses deux filles enfilent le soulier. Elle coupe l'orteil de l'une et le talon de l'autre. Mais la douleur est trop fort et les trahit toutes les deux devant le prince. Vient le tour de Cendrillon d'essayer le soulier. Le Prince a retrouvé la fille qu'il cherchait. Des oiseaux fondent sur les deux belle-sœurs et leur crèvent les yeux.

Raiponce a été exilée dans un marais. Par hasard, Elle retrouve son prince, à moitié évanoui sur son cheval qui chevauche au trot. Son accident l'a rendu aveugle, mais les larmes de Raiponce coulent sur ses yeux et leur redonnent la vue.

Le troisième minuit a sonné. Le couple a réuni tout ce que leur a demandé la sorcière. Seul problème : Blanchette est mort. Elle a été remplacée par une vache dont le blanc saupoudrage est censé donner le change à la sorcière, qui ne se laisse pas duper. Par bonheur, la sorcière peut faire ressusciter Blanchette, à la plus grande joie de Jack qui a rejoint le couple à ce moment-là. (Le garçon, peu de temps auparavant, dormait, la harpe volée près de lui. Sa mère l'a réveillé et lui a appris qu'un géant avait été retrouvé mort dans son jardin.) La sorcière retrouve sa beauté, et le sort jeté au couple est levé.

Les noces du prince du royaume avec Cendrillon et de l'autre prince avec Raiponce sont célébrées au château. La foule est venue nombreuse les acclamer. On aperçoit notamment les deux boulangers avec leur enfant. Mais la cérémonie est interrompue par un tremblement de terre. Chacun est sommé de rentrer chez lui.

Mais une fois dans les bois, on constate que les chemins ont disparu. Le couple de boulanger voit le petit chaperon rouge seule. Sa mère et sa grand-mère ont disparu. Le couple va l'aider à retrouver sa grand-mère. Puis ils croisent la belle famille de Cendrillon qu'accompagne l'Intendant de la famille royale. Le château effondré, ils ne savent où aller. Une géante se présente à eux. Elle veut savoir où se trouve l'enfant qui a tué son mari. La mère de Jack et la sorcière (qui n'en est plus une) arrivent à ce moment-là. Toute le monde tente de calmer la géante. Elle les prévient qu'elle reviendra le soir si elle ne le retrouve pas d'ici là. Le groupe se sépare.

Raiponce et la sorcière se retrouvent. Elle veut l'emmener avec elle, ce que Raiponce refuse. Le prince est auprès d'elle. Et c'est avec lui qu'elle veut être. Sa mère est furieuse, s'en prendre à lui, mais ses pouvoirs ont disparu. Le couple laisse la sorcière. Raiponce lui lance qu'elle ne veut plus jamais la revoir de toute sa vie. Sa mère mère est attristée de l'ingratitude de sa fille (« Witch's Lament »).

Le couple cherche Jack. Ils confient leur bébé au petit chaperon rouge. Ils se séparent (de 500 pas) chacun de son côté pour plus d'efficacité. La boulangère rencontre le prince du royaume. Il la séduit, elle est attirée par lui mais résiste (« Any moment »). De son côté, le boulanger rencontre Cendrillon. La tombe de sa mère a été détruite. Cendrillon croyait à un tremblement de terre ; le boulanger lui apprend que ce tremblement a été causé par les pas d'une géante. Enfin, il reconnaît en elle la princesse (elle n'est en effet plus revêtu de ses atours princiers). Le boulanger, voyant sa détresse, lui propose de rester avec eux. Le prince parti, la boulangère est partagée entre l'euphorie et la honte de égarement sentimental. Toute troublée, elle tente de se ressaisir et de clarifier ses sentiments (« Moments in the Woods »). Tandis qu'elle marche près d'une falaise, les pas de la géante provoquent sa chute et elle meurt.

Le boulanger, Cendrillon et le Petit Chaperon rouge attendent le retour de la boulangère. La sorcière se présente à eux. Elle tient Jack qu'elle a retrouvé et veut le livrer à la géante. C'est alors que celui-ci annonce au boulanger la nouvelle de la mort de sa femme. Une scène de dispute éclate entre tous les personnages. Ils se renvoient tous la responsabilité de ce qui arrive, avant de se mettre d'accord pour incriminer la sorcière (« Your fault »). Mais elle se récrie, pointe chez chacun ses fautes et ses médiocrités, s'énerve jusqu'à la fureur, lance les haricots et subit à nouveau le châtiment de sa mère – les haricots doivent demeurer en sa possession : elle disparaît aspirée par le sol (« Last Midnight »). Le boulanger cède au découragement ; il est désemparé par la disparition de sa femme et décidé d'abandonner son enfant aux mains de Cendrillon. Le fantôme de son père lui apparaît. Il enjoint son fils à retourner auprès de son enfant afin d'éviter de refaire les mêmes erreur que lui. De retour, celui-ci propose un plan pour vaincre la géante. Jack sera l'appât, ils attaqueront avec des frondes et les oiseaux, avec qui Cendrillon communique, leur apporteront leur aide.

Cendrillon et le prince se revoie par hasard. Ils rompent leur relation parce que le prince n'est pas capable de rester fidèle.

Le chaperon rouge confie à Cendrillon son malaise à tuer la géante (début de la chanson « (« No One Is Alone »).

Le boulanger annonce à Jack que sa mère a été tuée par l'Intendant qui l'a poussée alors qu'elle se battait avec la géante. Le boulanger et Cendrillon consolent Jack et le petit chaperon rouge (reprise de la chanson « No One Is Alone »).

La géante est revenue. Jack l'attire. La fronde et les oiseaux la terrassent et la tuent. Les personnages décident de rester ensemble. Le fantôme de la boulangère apparaît à son mari (reprise de la chanson « No One Is Alone »). Le boulanger a son enfant dans les bras, commence à raconter toute les aventures qui leur sont arrivés. (Final : « Children Will Listen »)« Into The Woods » : entonné par tous les personnages).

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Sortie et accueil[modifier | modifier le code]

La première semaine le film récolte 31 millions d'USD aux États-Unis[2]. Le , le film dépasse les 140 millions de $ de recettes à l'international après quatre semaines d'exploitation[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Distributeur au Québec, http://www.cinoche.com/films/dans-les-bois/index.html
  2. a et b (en) Chelsea Lewis, « Disney's 'Into The Woods' crosses $140 million at worldwide box office », sur The Celebrity Cafe, (consulté le 14 avril 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :