Freddy Krueger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Freddy Krueger
Personnage de fiction apparaissant dans
Les Griffes de la nuit.

Image illustrative de l'article Freddy Krueger

Alias Fred Krueger
Naissance
Drapeau : États-Unis Springwood, États-Unis
Origine Américain
Décès 1968 (ressuscité)

1984 (ressuscité) 1989 (ressuscité) 1990 (ressuscité) 1991 (ressuscité) 1992 (ressuscité)

2002

Sexe Masculin
Espèce Humain / Croque-mitaine
Activité Tueur en série
Arme favorite Gant à griffes d'acier
Adresse Elm Street,
Springwood, Ohio,
Drapeau des États-Unis États-Unis
Taille 1,75 m
Famille Un patient de Westin Hills (père †)
Amanda Krueger (mère †)
Mr. Underwood (beau-père †)
Loretta Krueger (femme †)
Kathryn Krueger (fille)
Ennemi de Maggie Burroughs, Jason Voorhees, Nancy Thompson, Donald Thompson, Jesse Walsh, Jacob, Kristen Parker, Joey Crusel, Alice Johnson, Daniel Jordan

Créé par Wes Craven
Interprété par Robert Englund (1984-2003)
Jackie Earle Haley (2010)
Films Saga de Freddy Krueger
Séries Freddy, le cauchemar de vos nuits
Première apparition Les Griffes de la nuit
Dernière apparition Freddy : Les Griffes de la nuit
Éditeurs New Line Cinema

Freddy Krueger est un personnage de fiction créé par Wes Craven, incarné par Robert Englund en 1984 dans le film Les Griffes de la nuit ainsi que dans les 7 autres films de la saga, puis par Jackie Earle Haley dans Freddy : Les Griffes de la nuit, un remake du film de Wes Craven. Freddy Krueger est un pur produit du cinéma fantastique ainsi qu'une icône du cinéma d'horreur.

Biographie fictive[modifier | modifier le code]

Freddy Krueger est né en 1942, dans un hôpital psychiatrique de Springwood. Il est la résultante de multiples viols qu'a subit sa mère, Amanda Krueger, alors qu'elle était bonne sœur dans l'asile psychiatrique, fermé depuis la découverte de l’événement. Elle fut involontairement enfermée dans une salle avec une multitude de patients, qui la violèrent dès qu'il réalisèrent l'incident dont elle fut victime et la mirent enceinte. Neuf mois plus tard, elle donna naissance à son enfant Fred Krueger.

Le petit Fred n'a pas une enfance heureuse, il vit au sein d'une famille d’accueil hostile et il est le souffre-douleur de ses camarades de classe ainsi que de ses professeurs qui le rejettent. Fred présente déjà des signes précurseurs de sadisme. En effet, il s'adonne au meurtres de petits animaux.

Jeune adulte et élevé par un tuteur ivrogne et violent, Fred Krueger en fait sa première victime en l'assassinant avec une lame de rasoir. Fred ressent a cette époque, des pulsions meurtrières qui le poussent a s'auto-mutiler dans le but d'apprivoiser la douleur.

Une vingtaine d'années plus tard, il se mariera avec Loretta Krueger et aura une fille, Katheryn. C'est durant cette période que Freddy commettra beaucoup de meurtres d'enfants. Il en tuera une vingtaine à Springwood après les avoir kidnappés pour les conduire dans une centrale thermique où il travailla. Sa femme, Loretta Krueger, découvrira les armes des crimes entreposés dans les sous sols de leur propriété, en bravant l'interdit qu'il avait fermement imposé à sa famille. Elle y découvrit le gant griffu de son époux et les nombreux articles de journaux (informant sur les mystérieuses disparitions dont il était responsable) que Fred Krueger collectionnait, cachés au fond de la cave de leur maison. Horrifiée, elle promet à son mari de ne rien dire après qu'il l'eut découvert sa désobéissance. Celui-ci l'étranglera à mort sous les yeux de sa fille, alors âgée de cinq ans.

Freddy sera finalement arrêté peu de temps après. Sur le point d'être condamné au tribunal, il sera relâché à cause d'une signature manquante sur l'un des documents d'inculpation. Après le procès, Amanda Krueger se suicida, mais son corps ne fut jamais retrouvé et sa tombe resta donc vide. C'est à ce moment que naît la célèbre comptine chantée par des jeunes enfants terrorisés par le souvenir de celui qu'ils surnomment désormais Freddy. Un soir, des parents se mobilisent dans le quartier à la poursuite du rôdeur dont ils veulent obtenir justice. Il retrouvent sa trace, cloîtré dans la chaufferie de ses meurtres en série, et y mettent le feu au moyen d'essence après l'avoir immobilisé. Freddy, enfermé dans la chaufferie, sera brûlé vif.

La peur, toujours présente chez les habitants, permet à Freddy d'apparaître à nouveau depuis leurs cauchemars. Il assassine de nouveau par le biais des rêves avec davantage de sadisme. Tina Grey, perturbée par les persécutions d'un homme qu'elle n'identifie que partiellement depuis ses songes, meurt mutilée, éventrée et traînée à travers les recoins de sa chambre. Elle est la première victime de Freddy depuis la mort, soit vingt ans après les faits.

Dans le sixième film, il est dit que les démons du rêve lui proposèrent de vivre éternellement dans les cauchemars. C'est donc ainsi qu'il s'attaquera aux adolescents de la rue Elm (Elm Street) située à Springwood. Il continuera à les terroriser dans leurs cauchemars ressuscitant à chacune de ses morts.

Des années après[1], complètement oublié par toute la population de Springwood, il réussira à ressusciter, à l'aide de la créature diabolique Jason Voorhees de la saga des Friday the 13th. Celui-ci commettra des meurtres dans la ville. De ce fait, tout le monde pensera que Freddy est une nouvelle fois de retour. La peur que cela va susciter donnera de la force à Freddy, qui terrorisera de nouveau la ville.

Description[modifier | modifier le code]

Apparence[modifier | modifier le code]

Robert Englund, interprète de Freddy Krueger sur les 7 opus originaux

Freddy porte un pull à rayures rouges et vert foncé (peut s'apparenter au noir dans le premier volet). Il a le visage gravement brûlé. Il arbore constamment dans chacune de ses apparitions son gant de torture muni de quatre lames à sa main droite. Il porte aussi souvent un chapeau mou de couleur marron. Dans le septième film, il porte également une veste en cuir noir. Son apparence est quelque peu différente dans Les Griffes de la nuit. Les manches de son pull tricoté étant intégralement rouges, tandis que les brûlures dont il a été victime semblent ne se limiter qu'à son visage et son buste. Sa main gauche (non gantée) ne semble pas avoir subie les ravages de son immolation.

Lors des phases de sommeil, les adolescents ne réalisent jamais la transition qui les transportent dans les cauchemars contrôlés par le tueur. Les rêves prennent place dans l'environnement dans lequel ils s'endorment sans qu'ils en ait conscience, avant de les conduire dans la sinistre chaufferie de Springwood.

Personnalité[modifier | modifier le code]

Depuis son immolation, on peut aisément l'apparenter au croque-mitaine en tant que monstre au gant hérissé de lames affûtées, poursuivant ses victimes dans leurs rêves pour les torturer psychologiquement avant de les assassiner. Au fur et à mesure des épisodes de la saga, Freddy revêt les angoisses les plus profondes de ses proies et le lieu des persécutions mène à l'ancienne maison de Nancy Thompson, au 1428 Elm Street.

Maltraité par son père adoptif durant son enfance, et moqué par ses camarades de classe, il finit par prendre goût au meurtres de petits animaux ainsi qu'a la souffrance physique par l'auto-mutilation, ce qui développera le sadisme avec lequel il tue ses victimes. Son masochisme est également tel que, dans certains opus, on le voit tantôt se trancher les doigts, s'éventrer, ou s'arracher le cuir chevelu jusqu'à dévoiler son cerveau. Ses démonstrations d'auto-mutilations sont des mises en scènes visant à perturber les adolescents qu'il piège dans leurs rêves.

Freddy Krueger assassine ses victimes dans le quartier de ses premiers crimes, redoublant toujours davantage de cruauté depuis sa résurrection. Ses meurtres sont souvent doublée d'humour noir, envers ses nombreuses victimes. Généralement, le bruit strident des crissement de ses lames contre des parois en fer annoncent son arrivée. Cependant, le chant de groupe de jeunes fillettes innocentes jouant à la corde à sauter avertissent le/la rêveur(se) de l'apparition imminente du tueur (Certainement des souvenirs des premières victimes de Freddy lorsqu'il vivait dans le quartier d'Elm Street).

Les fillettes apparaissent, tout comme Freddy, exclusivement dans les rêves des proies de Freddy, elles chantent les airs des comptines suivantes :

  • Dans Les Griffes de la nuit :

« Un-deux… Freddy te coupera en deux
Trois-quatre… remonte chez toi quatre à quatre
Cinq-six… n'oublie pas ton crucifix
Sept-huit… surtout ne dors plus la nuit
Neuf-dix… il est caché sous ton lit… »


Dans La Revanche de Freddy :

« Un-deux… Freddy te coupera en deux
Trois-quatre… Il t'attrapera
Cinq-six… Prend ton crucifix
Sept-huit… Dans tes rêves il sévit
Neuf-dix… Ton sommeil est sa malice »


Dans la bande-annonce des Griffes du cauchemar :

« Un-deux… Freddy sauve-qui peut
Trois-quatre… Ton loquet pense à rabattre
Cinq-six… munis toi d'un crucifix
Sept-huit… Ne t'endors pas tout de suite
Neuf-dix… Freddy resserre la vis »


Dans Les Griffes du cauchemar et L'Enfant du cauchemar :

« Un-deux… voilà, Freddy l'affreux
Trois-quatre… attention il va te battre
Cinq-six… munis toi d'un crucifix
Sept-huit… reste éveillé toute la nuit
Neuf-dix… si tu t'endors, c'est fini… »


Dans Freddy sort de la nuit :

« Un-deux… Freddy te coupera en deux
Trois-quatre… reviens quatre à quatre
Cinq-six… prends la croix du Christ
Sept-huit… pour le mettre en fuite
Neuf-dix… il faut que je te punisse… »


Version originale dans Freddy contre Jason :

« One-two… Freddy's coming for you (Un-deux… Freddy vient pour toi)
Three-four… better lock your doors (Trois-quatre… ferme bien ta porte)
Five-six… grab a crucifix (Cinq-six… prends un crucifix)
Seven-eight… gonna stay up late (Sept-huit… reste éveillé plus tard)
Nine-ten… never sleep again (Neuf-dix… ne dort plus jamais) »

Création du personnage[modifier | modifier le code]

Célèbre gant de Freddy Krueger
  • L'idée originale de Wes Craven était de créer un tueur en série qui sévirait là où on ne pourrait l'arrêter : dans les rêves. Pour l'élaborer, le réalisateur s'est inspiré d'un souvenir d'enfance et d'une série d'articles parus dans le Los Angeles Times. Ces articles relataient un fait divers, dans lequel un individu faisait des cauchemars qu'il décrivait comme atroces et mourut après l'un d'entre eux. Au départ, Freddy devait être un vieillard. Wes Craven le voulait à l'image d'un vieil homme inconnu qui lui fit très peur un soir d'enfance. Ce soir-là, le jeune Wes regardait les passants dans la rue du haut de la fenêtre de son immeuble, quand tout à coup un vieil homme portant un chapeau s'arrêta de marcher et fixa Wes dans les yeux, depuis la rue. Le vieil homme, que Wes Craven décrira comme un mendiant, ira même jusqu'à faire mine de vouloir pénétrer dans l'immeuble où le jeune Wes Craven vivait. Ce souvenir marqua Wes Craven, qui s'inspirera de cet homme pour la création de son personnage, et qui coiffera Freddy du même chapeau que cet homme[2]. Cependant l'idée du chapeau apparu tardivement dans la genèse du personnage, Freddy fut au départ conçu arborant un Béret. Initialement, le personnage devait être interprété par l'acteur britannique David Warner avant que son rôle soit accordé à Robert England[3]. Des moulages du masque original réalisés depuis la figure de David Warner ont été dévoilées en 2014[4],[5]. Le personnage de Freddy a été pensé, au départ, ayant un passé pédophile avant que l'idée ne soit abandonnée par Wes Craven[6]. Finalement, comme peu d'acteurs correspondaient à ce que Craven recherchait, l'idée d'un personnage âgé fut abandonnée.
  • Le pull de Freddy est vert et rouge. Wes Craven a choisi ces couleurs car il a lu que c'est la combinaison de couleurs qui agresse le plus les yeux. Cependant, dans les griffes de la nuit, Freddy porte un pull dont les rayures vertes ont un ton plus sombre (semblable au noir) que dans les autres opus de la saga. De plus, ses manches sont entièrement exempt des fameux motifs à rayures. Craven a également opté pour donner au personnage des taches de suie sur les vêtements ainsi que sur la figure de Freddy.
  • Freddy tient son nom d'un camarade de classe dont Wes Craven était le souffre-douleur lorsqu'il était plus jeune.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

  1. Les Griffes de la nuit (A Nightmare on Elm Street, Wes Craven, 1984) avec Robert Englund ;
  2. La Revanche de Freddy (A Nightmare on Elm Street Part 2: Freddy's Revenge, Jack Sholder, 1985) avec Robert Englund ;
  3. Les Griffes du cauchemar (A Nightmare on Elm Street 3: Dream Warriors, Chuck Russell, 1987) avec Robert Englund ;
  4. Le Cauchemar de Freddy (A Nightmare on Elm Street 4: The Dream Master, Renny Harlin, 1988) avec Robert Englund ;
  5. L'Enfant du cauchemar (A Nightmare on Elm Street 5: The Dream Child, Stephen Hopkins, 1990) avec Robert Englund ;
  6. La Fin de Freddy - L'ultime cauchemar (Freddy's Dead: The Final Nightmare, Rachel Talalay, 1991) avec Robert Englund ;
  7. Freddy sort de la nuit (New Nightmare, Wes Craven, 1994) avec Robert Englund ;
  8. Freddy contre Jason (Freddy vs. Jason, Ronny Yu, 2003) avec Robert Englund ;
  9. Freddy - les Griffes de la nuit (A Nightmare on Elm Street, Samuel Bayer, 2010) avec Jackie Earle Haley.

Télévision[modifier | modifier le code]

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

  • Freddy Krueger's Nightmare on Elm Street, un comic en deux tomes, édité par Marvel ;
  • En 1991, comic reprenant la trame de La Fin de Freddy en cinq tomes, édité par Innovation Publishing ;
  • Freddy's Nightmares, série de quatre tomes édité par Trident ;
  • Nightmare on Elm Street (2005) publie trois nouveaux comics édité par Avatar Press ;
  • New Line Cinema's Tale of Horror (2007) ;
  • Freddy vs. Jason vs. Ash (2007) de James Kuhoric et Jason Craig. Cette série opposant Freddy à Jason et à Ash, le personnage du film Evil Dead (1981).

Jeu vidéo[modifier | modifier le code]

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Jeu vidéo[modifier | modifier le code]

  • Grand Theft Auto: San Andreas (2004), Freddy Krueger apparaît en tant que mod et boss secret et aussi en tant que protagoniste mineur, membre et fondateur du Game Over's Organisation dans Nintendo World ;
  • Call of Duty Black Ops: Call of the Dead (2011), Freddy apparaît dans l'extension du mode zombie ;
  • Mortal Kombat (2011), Freddy apparaît sous traits de l'acteur Jackie Earle Haley. Il a cependant, pour des raisons de gameplay, des griffes aux deux mains alors que dans les films, il n'en porte qu'à la main droite. Plus tard, une réédition en boîte du jeu de combat comprenant le personnage mythique est apparue ;
  • Vampire: The Masquerade - Bloodlines (2004), il apparaît brièvement armé d'une hache d'incendie ;
  • Blood (1997), son pull et son chapeau sont accrochés à un portemanteau dans l'un des niveaux ;
  • Urban Rivals (2006), Edwin a le même style vestimentaire que Freddy.

Télévision[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

  • Jason va en enfer (Jason Goes to Hell: The Final Friday, 1993), à la fin du film, on peut voir le gant de Freddy sortir de terre et attraper le masque de Jason pour l'emmener avec lui. Après de nombreux problèmes de scénario, il faudra attendre en 2003 pour voir la confrontation entre les deux icônes de l'horreur. Freddy avait déjà fait une apparition moins explicite dans Jason le mort-vivant, quand une fillette dénommée Nancy se réveille et dit avoir rêvé de lui.
  • Scream (1996), Wes Craven fait référence au personnage qu'il a créé, on peut voir un agent d'entretien porter les mêmes vêtements que Freddy (il s'agit d'ailleurs d'un caméo de Wes Craven).
  • La Fiancée de Chucky (Bride of Chucky, 1999) - du réalisateur de Freddy contre Jason, ses griffes mythiques apparaissent dans une pièce consacrée aux affaires non résolues.
  • Never Sleep Again: The Elm Street Legacy (2010), documentaire sur la franchise.

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

  • Captain Biceps (tome 5 : L'Intrépide), Freddy combat Biceps dans son rêve. Freddy fait crisser ses griffes sur un tableau, faisant référence à La Fin de Freddy - L'ultime cauchemar, et Biceps dit en se bouchant les oreilles : "Ça doit être pratique si tu as le cul qui gratte !". Puis Biceps déclare à Freddy que ce n'est pas lui, son pire cauchemar, "mais plutôt de se retrouver en tutu rose dans la rue (à ce moment-là, Freddy est tout honteux en tutu rose), goûter chez sa mémé quand elle a fait du cake aux olives (sur ce, Freddy commence à prendre peur) ou devenir moniteur dans la crèche de ses neveux". Au moment où Biceps s'apprête à dire son quatrième cauchemar, Freddy se suicide en plantant ses griffes dans son cœur.
  • Lanfeust des Étoiles (tome 8, page 15 : Le Sang des comètes), Freddy cuisinier d'un vaisseau de croisière ;
  • Ric Hochet (54e album : Le Masque de la terreur), un tueur se fait passer pour Jimmy, un personnage de cinéma d'horreur très semblable à Freddy.

Autres[modifier | modifier le code]

  • Le catcheur américain Gregory Helms a donné pour nom à sa prise de finition le Nightmare on Helms Street (titre original de la saga Freddy).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Freddy contre Jason
  2. Interview de Wes Craven, bonus du DVD "Les griffes de la nuit"
  3. « Orignal Actor (Not Robert Englund) As Freddy Krueger - A NIGHTMARE ON ELM STREET » (consulté le 15 septembre 2016)
  4. (en) « The Story of How Robert Englund Almost Didn't Play Freddy Krueger! - iHorror », (consulté le 15 septembre 2016)
  5. (en) Anthony Couto, « Here's David Warner as the Original Freddy Krueger », sur IGN, (consulté le 15 septembre 2016)
  6. « Les Griffes de la Nuit (Wes Craven, 1984) | TALKING WADE », sur talkingwade.com (consulté le 15 septembre 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]