La Fin de Freddy : L'Ultime Cauchemar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
La Fin de Freddy - L'ultime cauchemar
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo original du film.
Titre original Freddy's Dead: The Final Nightmare
Réalisation Rachel Talalay
Scénario Michael De Luca
Acteurs principaux
Sociétés de production New Line Cinema
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre horreur
Durée 105 minutes
Sortie 1991

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Fin de Freddy - L'ultime cauchemar (Freddy's Dead: The Final Nightmare) est un film américain réalisé par Rachel Talalay, sorti en 1991. Le film contient des scènes en 3D.

Il s'agit du sixième volet de la série de films Freddy. Il fait suite à L'Enfant du cauchemar (1989) et constitue encore à ce jour le dernier film de la série pour ce qui est de la continuité narrative ayant commencé en 1984 avec Les Griffes de la nuit. Néanmoins, un nouveau film mettant en scène le personnage central de Freddy Krueger vit le jour en 1994 : Freddy sort de la nuit.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'abominable Freddy Krueger réussit finalement à tuer tous les jeunes de sa ville natale. John Doe, le dernier adolescent de Springwood subit un accident et ne se rappelle plus de rien. Après avoir été retrouvé inanimé sur la route par le psychiatre pour enfants Maggie Burroughs, il est placé dans un hôpital psychiatrique où il se plaint de cauchemars répétés et de sa mémoire défaillante. Convaincu qu'il est le fils caché de l'horrible tueur d'enfants Freddy Krueger, John retourne à Springwood avec Maggie et trois autres adolescents. Bientôt, le groupe se rend compte qu'il ne peut plus quitter la ville et qu'ils sont la nouvelle proie de Freddy Krueger.

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

Dix ans après les événements de L'Enfant du cauchemar, Freddy Krueger est parvenu à tuer tous les enfants et adolescents de Springwood. Il a les preuves de l'existence d'un survivant, un adolescent. Le film s'ouvrant avec l'adolescent dans un avion, mais il tombe à travers le plancher avant qu'il ne puisse quitter Springwood et tente de fuir à pied. Freddy le traque et éjecte le garçon de Springwood en l'expédiant à travers la frontière. Comme Freddy ne peut pas traverser la ligne délimitant la ville, il lui dit d'être un "bon petit chien" et d' "aller chercher !"

L'adolescent se réveille sans se souvenir de qui il est ni d'où il vient, et trouve dans sa poche une coupure de bulletin d'une femme disparue nommée Loretta Krueger. Il marche vers une autre ville et est finalement arrêté par la police puis emmené dans un refuge pour jeunes, se voyant attribuer le nom de John Doe (soit Shon Greenblatt) par Maggie Burroughs (Lisa Zane), qui devient son fournisseur de soins. Ses autres charges sont Carlos (Ricky Dean Logan), qui a été maltraité par sa famille et se retrouve avec une déficience auditive, Tracy (Lezlie Deane), une fille dure et colère qui a été violée dans sa jeunesse par son père, et Spencer (Breckin Meyer), dont le style de vie riche et dominateur l'a conduit à la drogue. Doc (Yaphet Kotto), un thérapeute spécialisé dans la thérapie de rêve, suggère que Maggie essaye d'aider John à découvrir qui il est et qu'ils pourraient l'aider à vaincre ses récurrents cauchemars d'une petite fille et d'une femme assassinées. John commence à avoir des cauchemars étranges de la même petite fille en essayant de libérer sa mémoire. Voyant que la coupure de bulletin est de Springwood, Maggie suggère qu'ils y aillent pour l'aider à retrouver ses souvenirs. Ils prennent la camionnette, mais John a une hallucination de la petite fille lui disant de "revenir en arrière". Ils arrivent à Springwood, où la population adulte a perdu l'esprit et a à la fois la peur et la convoitise des nouveaux arrivants. Dans l'impossibilité de contacter le refuge, Maggie envoie les adolescents en arrière tandis qu'elle et John décident d'enquêter sur l'école.Cependant, une force invisible semble les maintenir dans ces lieux et, en tournant en rond, ils sont incapables de quitter Springwood. Ils finissent par marcher dans une rue abandonnée et entrent par effraction dans une maison, qui change rapidement son extérieur pour révéler que c'est 1428, rue Elm, l'ancienne maison de Freddy.

Maggie et John vont à l'école secondaire, où ils apprennent que l'état de psychose de la ville a été causé par la mort de tous les enfants de Springwood. Ils trouvent un mémoire des enfants victimes de Freddy, ainsi que l'endroit d'où est venue la coupure de bulletin. Ils apprennent aussi que Freddy a eu un enfant qui a été enlevé quand il a été arrêté. Ils vont à l'orphelinat où la matrone joue avec des enfants imaginaires. Elle prétend reconnaître John et Maggie. Impossible d'obtenir de nouveaux indices si ce n'est que la première lettre du prénom de l'enfant de Freddy était un K, ils partent. Pendant ce temps, Carlos s'endort et rencontre Freddy qui magnifie son appareil auditif, puis utilise ses griffes sur un tableau noir pour lui faire exploser la tête. Tracy rassemble Maggie et John, et ils reviennent, mais pas avant que Spencer ait joué à un jeu vidéo où des images de son père et Freddy sont les antagonistes. En s'endormant, son corps entre dans le jeu vidéo. Tracy et John entrent dans le cauchemar pour le sauver, mais il est trop tard quand Freddy, en jouant au jeu, démolit Spencer et le jette dans une fosse. Tracy est capable de se réveiller, mais John est allé trop loin et il essaie de s'échapper, mais dans son rêve il saute en parachute et Freddy apparaît. Freddy dit à John qu'il était là pour lui ramener sa fille. Il détruit le parachute et John est empalé par des pointes de lit. Dans son dernier souffle, il relate ce qu'il a appris à Maggie. Freddy se sert des souvenirs de John et entre dans l'esprit de Maggie, désormais en mesure de se rendre là où elle va, donc de quitter Springwood.

À l'abri, personne ne se souvient de Spencer, ni de John, ni de Carlos. Mais Doc est en mesure de se le rappeler car il est encore libre de toute influence de Freddy. Maggie se souvient de ce que John a dit et trouve les papiers d'adoption à la maison de sa mère. Elle a un autre rêve dans lequel elle est témoin du meurtre de sa mère par Freddy. Freddy lui-même révèle son nom : elle se nomme Katherine Krueger et, témoin de ce meurtre, elle a dit aux autorités qu'il avait tué sa mère Loretta, ce qui a entraîné son arrestation et sa propre mise en adoption. Freddy révèle le véritable but de sa folie meurtrière : se venger de ceux qui l'ont tué comme de ceux qui lui ont pris sa fille en tuant leurs enfants. Mais maintenant qu'ils sont tous morts, il peut recommencer, parce que "chaque ville a une rue Elm !" Puis il la réveille. Pendant ce temps, Tracy est attaquée dans un cauchemar par son père qui devient Freddy et elle parvient à se réveiller en brûlant ses poignets au-dessus de la cuisinière. Ils vont à Doc, qui a également rencontré Freddy. Freddy lui a énuméré tous les moyens qui ont été mis en œuvre pour le tuer : le brûler la première fois, l'enterrer la seconde, l'exorciser la troisième, l'engloutir la quatrième... mais les démons du rêve lui ont donné tout pouvoir. Conclusion : "Dans les rêves ... je suis toujours..." Doc coupe un morceau de chandail de Freddy et retourne au monde réel, découvrant qu'il pourrait l'emmener aussi. L'indication est toute trouvée pour le tuer, et il n'y a pas une minute à perdre. Maggie entre dans un état de rêve et met une paire de lunettes 3-D pour ne pas se faire berner dans cette dimension. Elle fait un pas dans le passé de Freddy, révélant son enfance, qu'il présentait des signes de psychose, tuant des petits animaux et étant raillé par les enfants. Puis son adolescence où il apprend à contrôler sa douleur et tue son beau-père violent. Puis elle voit Freddy (maintenant un adulte), son père et assassin de sa mère quand elle avait environ quatre ans, avant qu'il découvre les démons responsables de l'octroi de son invincibilité. Freddy indique qu'il a l'intention de la tuer pour avoir des choses à "raconter". Furieux de ce qu'il a fait, Maggie le frappe et parvient à s'accrocher à lui en le faisant sortir du monde des rêves, mais il n'est pas avec elle quand elle se réveille.

Cependant, ils savent qu'il est bien là et, après l'avoir cherché, retrouvent Freddy qui sanglote dans la salle de stockage. Il lui dit que ce n'était pas sa faute et qu'il l'aimait. Elle le repousse et frappe son gant de sa main. Freddy réussit à enfermer Maggie dans la cage de stockage, et un corps à corps s'ensuit entre père et fille. Freddy tente de la tuer, mais elle se dérobe avec agilité. Ils ont une confrontation sur la possession du gant, que Freddy semble gagne en dépit d'être blessé. Maggie utilise plusieurs armes improvisées contre Freddy et le désarme. Freddy l'encourage à porter le gant et de le laisser lui apprendre comment l'utiliser, mais elle l'utilise pour le poignarder dans l'abdomen. Tracy lance à Maggie une bombe artisanale qu'elle introduit dans son ventre avant de s'échapper. Freddy tente de se l'enlever sans y parvenir. "Les jeunes !" sont ses derniers mots. La bombe le pulvérise dans une explosion spectaculaire où toutes ses dimensions prennent fin. Déchiqueté dans le monde réel, les démons sont incapables de ressusciter Freddy et disparaissent en quelques secondes. C'est la fin de Freddy. Il n'y a plus que le générique de fin pour émettre un doute à ce sujet.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Parmi les nombreux caméos qui parsèment le film, citons le célèbre chanteur Alice Cooper en tant que père abusif de Freddy ; Johnny Depp, qui jouait déjà un rôle dans le premier film de la série, en tant qu'adolescent dans une publicité ; Roseanne Barr et Tom Arnold (à l'époque mariés), en tant que couple sans enfants, ou encore le producteur Robert Shaye (qui produisit tous les épisodes de la série) en tant que vendeur de billets d'autobus.
  • Le cinéaste Peter Jackson avait à l'origine été embauché pour écrire le scénario. Ce dernier rédigea un premier jet qui ne fut jamais utilisé. Robert Shaye, ici producteur du film, a par la suite été producteur exécutif du Seigneur des anneaux de Jackson.
  • Notons une parodie du Magicien d'Oz lors du début du film, la maison de l'adolescent vole, et Freddy, sur un balai, et déguisé en sorcière, apparaît à la fenêtre.
  • Ce film est le dernier de la saga originale, car Freddy meurt. La saga complète se termine dans l'épisode suivant où Freddy revient, mais pas le vrai Freddy des six premiers opus. Le cross-over fait toutefois référence à la saga originale.
  • Ce sixième opus possède le plus gros budget de la franchise avec près de 11 millions de dollars, ex-aequo avec le quatrième opus.
  • Aux États-Unis, La fin de Freddy est l'épisode qui reçut commercialement le plus gros plébiscite à sa sortie, permettant au long métrage d'être rentabilisé dès le premier week-end avec près de 12 millions de dollars (seul Freddy contre Jason fera mieux plus tard). Toutefois, les critiques négatives qui suivirent, firent tomber le box office total à 34 millions de dollars, le plaçant ainsi en quatrième position.

Bande originale[modifier | modifier le code]

  • I'm Awake Now, interprété par The Goo Goo Dolls
  • Everything Remains The Same, interprété par Junk Monkeys
  • You Know What I Mean, interprété par The Goo Goo Dolls
  • Remember The Night, interprété par Johnny Law
  • Treat 'Em Right, interprété par Chubb Rock
  • Why Was I Born? (Freddy's Dead), interprété par Iggy Pop
  • Hold Me Down, interprété par Johnny Law
  • Two Days In February, interprété par les Goo Goo Dolls
  • Give Me A Beat, interprété par Young Lords
  • Nothing Left To Say, interprété par Fates Warning
  • In-A-Gadda-Da-Vida, interprété par Iron Butterfly

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays Box-office Nbre de sem. Classement TLT[1] Date
Box-office Drapeau des États-Unis États-Unis / Drapeau du Canada Canada 34 872 033 $ ? sem. ?e Total
Box-office Drapeau de la France France 548 541 entrées ? sem. Total

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Nomination au prix de la plus mauvaise chanson (Iggy Pop, pour Why Was I Born (Freddy's Dead)), lors des Razzie Awards 1992.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Tous les temps - All Time

Liens externes[modifier | modifier le code]