Jonah Hill

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jonah Hill
Description de cette image, également commentée ci-après
Nom de naissance Jonah Hill Feldstein
Naissance (35 ans)
Flag of Los Angeles, California.svg Los Angeles,
Drapeau de la Californie Californie,
Drapeau des États-Unis États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Acteur, Scénariste, Producteur
Films notables En cloque, mode d'emploi
SuperGrave
Le Stratège
21 Jump Street
22 Jump Street
Le Loup de Wall Street
War Dogs
Séries notables Maniac

Jonah Hill est un acteur, producteur, réalisateur et scénariste américain, né le à Los Angeles.

Ayant commencé sa carrière d'acteur grâce à Dustin Hoffman, dont les enfants sont ses amis, ce n'est qu'en devenant un des collaborateurs fidèles de Judd Apatow qu'il se fait connaître du public, notamment dans En cloque, mode d'emploi, SuperGrave, Sans Sarah rien ne va, Funny People et American Trip.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Né au sein d'une famille juive à Los Angeles, en Californie, Jonah fut scolarisé au Brentwood School, puis au Crossroads School, à Santa Monica. Son père fut le comptable des Guns N'Roses[1].

Après ses études secondaires, il quitte la Californie pour étudier l'art dramatique à l'école The New School. Son frère, Jordan, était le manager du groupe Maroon 5 et de Robin Thicke, il est décédé en Décembre 2017 d'une embolie pulmonaire. Il a aussi une petite sœur actrice née en 1993 Beanie Feldstein.

À l'université, il a commencé à écrire ses propres pièces et à jouer dans Black and White dans un bar d'East Village, quartier de New York. Ses pièces se développent et l'aident à se rendre compte que son véritable désir était de faire des films.

Débuts d'acteur (2004-2006)[modifier | modifier le code]

En octobre 2007.

Sa carrière cinématographique débute en 2004. Ami de Rebecca et Jake Hoffman, enfants de Dustin Hoffman, le comédien, séduit par le talent du jeune homme, l'aide à passer une audition dans un petit rôle dans J'adore Huckabees, où Dustin Hoffman a un des rôles principaux. La même année, il fait une apparition dans la série policière primée New York Police Blues.

L'année suivante, après avoir tourné dans un court-métrage réalisé par Jake Hoffman (Pancho's Pizza), son agent lui fait rencontrer Judd Apatow, avec qui Jonah se lie d'amitié.

Apatow lui confie un petit rôle dans son premier long-métrage comme réalisateur, la comédie à succès 40 ans, toujours puceau, où il est le client d'eBay qui veut acheter des chaussures. Il joue ensuite le colocataire de Seth Rogen, Jason Segel et Martin Starr dans la comédie romantique En cloque, mode d'emploi.

Mais c'est l'année suivante qu'il est propulsée tête d'affiche d'un projet du scénariste-producteur Apatow.

Révélation comique (2007-2010)[modifier | modifier le code]

L'acteur au San Diego Comic-Con 2010, pour la promotion de Megamind.

Il est révélé par l'immense succès critique et public de la comédie générationnelle SuperGrave, produite par Apatow et écrite par Seth Rogen. Il y a pour partenaires Michael Cera et Christopher Mintz-Plasse.

Restant fidèle au producteur, réalisateur et scénariste, il participe à plusieurs de ses productions comme Sans Sarah rien ne va, où il est un serveur qui idolâtre une rock star et Funny People, où il est l'ami de Seth Rogen.

Mais sa carrière ne se résume pas qu'à sa collaboration avec Judd Apatow : il participe à d'autres comédies portées par des stars du genre : Evan tout-puissant, avec Steven Carrel, Admis à tout prix, avec Justin Long, Le Garçon à mamie, avec Linda Cardellini, puis les grosses productions Click : télécommandez votre vie, avec Adam Sandler, et La Nuit au musée 2, avec Ben Stiller.

Il est également producteur associé de la satire Brüno, avec Sacha Baron Cohen dans le rôle-titre, participe à quelques séries télévisées et prête sa voix à des personnages de films et séries d'animation comme Les Simpson, Horton, Megamind et Dragons.

La décennie suivante va lui permettre de s'imposer dans un registre dramatique, avec plusieurs succès critiques et commerciaux.

Confirmation critique et commerciale (2010-2013)[modifier | modifier le code]

L'acteur aux BAFTAS 2012, où il est nommé pour Le Stratège.

En 2010, il élargit sa palette d'acteur en tournant un rôle plus sérieux dans la comédie dramatique indépendante Cyrus, où il incarne le rôle-titre, qui ne veut pas partager sa mère (Marisa Tomei) avec le petit-ami de cette dernière (John C. Reilly).

Mais c'est l'année suivante, qu'il surprend un plus large public, en secondant la star Brad Pitt pour le drame sportif Le Stratège. Sa performance lui vaut plusieurs nominations à des cérémonies de récompense prestigieuses : les Golden Globe, les BAFTA et les Oscar.

En 2012, il est la co-vedette (et également co-scénariste) de la comédie populaire 21 Jump Street avec Channing Tatum. Le film, réalisé par de Phil Lord et Chris Miller, est un succès critique et commercial surprise.

Enfin, en 2013, il donne la réplique à la star Leonardo DiCaprio dans la satire de Martin Scorsese, Le Loup de Wall Street, pour lequel il reçoit sa seconde nomination aux Oscars, toujours dans la catégorie meilleur acteur dans un second rôle.

La même année, il reforme avec Channing Tatum son tandem de flics sous couverture pour 22 Jump Street, toujours sous la direction de Phil Lord et Chris Miller. Puis il fait partie du casting réuni par Seth Rogen et Evan Goldberg pour la comédie fantastique C'est la fin.

Virage dramatique et réalisation (depuis 2013)[modifier | modifier le code]

L'acteur à la Berlinale 2019, pour la présentation de son premier film comme réalisateur, 90's.

Il continue à collaborer avec des cinéastes renommés, mais accepte aussi des projets de films indépendants.

En 2015, il porte le thriller indépendant True Story, où il retrouve James Franco. L'acteur y incarne le journaliste Michael Finkel[2].

L'année 2016 le voit participer à la satire Ave, César !, réalisée par Joel et Ethan Coen, menée par Channing Tatum et Scarlett Johansson. Mais revient aussi au buddy movie, dans un registre cette fois dramatique et violent, pour le thriller War Dogs, réalisé par Todd Phillips, où l'acteur est associé à une autre valeur montante du cinéma américain, Miles Teller.

Deux ans plus tard, il joue dans la comédie dramatique indépendante Don't Worry, He Won't Get Far on Foot, réalisée par Gus Van Sant, où il a pour partenaire Joaquin Phoenix. Puis il seconde Matthew McConaughey pour la satire néo-noire The Beach Bum, écrite et réalisée par Harmony Korine.

L'année suivante, il dévoile son premier film comme réalisateur, le film indépendant semi-autobiographique 90's.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Réalisateur et scénariste[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France, Donald Reignoux[3] et Charles Pestel[4] sont les voix françaises les plus régulières de Jonah Hill. Guillaume Bouchède[4],[5] et Christophe Lemoine[4],[5] l'ont également doublé à quatre reprises.

Au Québec, Olivier Visentin est la voix québécoise régulière de l'acteur[6].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Olivier Boucreux, « Jonah Hill - Fucking Electric ! », Studio Ciné Live n°82,‎ , p. 70
  2. Rupert Goold, Jonah Hill et Felicity Jones, True Story, (lire en ligne)
  3. a b c d et e « Comédiens ayant doublé Jonah Hill en France » sur RS Doublage, consulté le 29 juillet 2013.
  4. a b c d e et f « Comédiens ayant doublé Jonah Hill en France » sur Doublagissimo.
  5. a b c d e f g h i et j Carton du doublage français sur le DVD zone 2.
  6. a b c d et e « Comédiens ayant doublé Jonah Hill au Québec », sur Doublage.qc.ca.
  7. « Fiche du doublage français du film Ave César », sur Alterego75.fr.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]