Tom Petty

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Petty.
Tom Petty
Description de cette image, également commentée ci-après
Tom Petty en 2012.
Informations générales
Nom de naissance Thomas Earl Petty
Naissance
Gainesville, Floride
Décès (à 66 ans)
Malibu, Californie
Activité principale Chanteur, guitariste, compositeur, acteur
Genre musical Rock
Instruments Chant, guitare électrique
Années actives 1976-2017
Site officiel www.tompetty.com

Thomas Earl Petty, dit Tom Petty, est un chanteur et guitariste américain de rock, né le à Gainesville (Floride) et mort le à Malibu (Californie)[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Tom Petty est le meneur et compositeur du groupe Tom Petty and the Heartbreakers, groupe de rock américain dont la chanson la plus connue est leur succès de la fin des années 1970, Breakdown. Petty et son groupe commencent à jouer en Floride, leur État d'origine, mais au cours des années 1970, ils partent enregistrer à Los Angeles. Leur premier album, en 1976, qui inclut les titres Breakdown et American Girl, reçoit tout d'abord un très bon accueil au Royaume-Uni. À la sortie du deuxième, You're Gonna Get It, en 1978, le premier s'installe dans les classements américains des meilleures ventes. Ensuite, le succès de Damn the Torpedoes, en 1979, les propulse directement du circuit des night-clubs à des salles d'importance nationale. À la fin des années 1980, Tom Petty entame une carrière solo. L'album Full Moon Fever, en 1989, qui inclut le désormais classique I won't back down, se place en tête des ventes cette année-là. À la même période, il collabore avec George Harrison, Bob Dylan, Roy Orbison et Jeff Lynne au sein du groupe The Traveling Wilburys.

En 1996, Tom Petty participe en tant que musicien à l'album American II : Unchained de Johnny Cash, album sur lequel figure Southern accents de Tom Petty dans une version reprise par Johnny Cash. En 2000, ce dernier reprendra le titre I won't back down dans une version acoustique à laquelle Petty ajoute sa voix sur les chœurs et que l'on peut trouver sur l'album American III : Solitary Man. Parmi les autres succès notoires de Petty, entré en 2002 au Rock and Roll Hall of Fame dont le discours d'introduction a été fait par Jakob Dylan de The Wallflowers, on peut citer Don't Do Me Like That, Don't Come Around Here No More, Into the Great Wide Open, Free Falling et Learning to fly.

Le 15 juin 2010 sort l'album Mojo, suivi d'une tournée qui le fait revenir en Europe dont à Paris (pour la première fois depuis 20 ans) pour un concert au Grand Rex le 29 juin 2011.

Tom Petty & The Heartbreakers atteignent pour la première fois le sommet du Billboard 200 grâce à l'album Hypnotic Eye, le 13e du groupe, sorti le 29 juillet 2014 aux sonorités rock rappelant l'album Damn The Torpedoes. L'album s'écoule en première semaine à 131 000 exemplaires aux États-Unis. Il atteint également la première place au Canada et la cinquième place au Danemark et en Allemagne. L'enregistrement s'est étalé sur plusieurs années, les premières sessions remontant à août 2011 à Los Angeles. S'en suit une tournée aux États-Unis et au Canada entre août et octobre 2014.

Le à 20 h 40, il est victime d'un arrêt cardiaque dans sa résidence de Malibu[3]. Il décède à l'hôpital, après une tentative de réanimation, à l'âge de 66 ans[4].

Démêlés pour plagiat[modifier | modifier le code]

En janvier 2015, Tom Petty et Sam Smith entrent en conflit au sujet de sa chanson Stay with me, dont les similitudes avec la chanson de Tom Petty I won’t back Down, sortie en 1989, sont « pures coïncidences » ; à l’initiative des avocats de Sam Smith, un arrangement à l’amiable a été trouvé.

Discographie[modifier | modifier le code]

Tom Petty & The Heartbreakers[modifier | modifier le code]

L'étoile de Tom Petty & the Heartbreakers sur le Walk of Fame à Hollywood.

Compilations[modifier | modifier le code]

En solo[modifier | modifier le code]

Mudcrutch[modifier | modifier le code]

Traveling Wilburys[modifier | modifier le code]

Collaborations[modifier | modifier le code]

Année de parution : Titre de l'album et artiste - Contributions de Tom Petty

Vidéographie[modifier | modifier le code]

  • The Fillmore, 1999
  • Concert for George Artistes Variés 2003 - Concert hommage à George Harrison.
  • Soundstage - Live, 2005
  • Runnin' Down A Dream, 2007

Apparitions ciné et télé[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Dans The Postman (1997) de Kevin Costner, Tom Petty joue le rôle du maire d'une des cités indépendantes que visite le héros, mais aussi - selon certains - son propre rôle[réf. nécessaire] : le Postman reconnaît en effet en lui une célébrité du monde préapocalyptique (sans plus de précision). Tom Petty aurait 63 ans à l'époque décrite dans le film (dont l'action se déroule en 2013), mais son visage n'a cependant pas été vieilli artificiellement pour l'occasion.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :