Basket-ball en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Street basketball Paris.jpg
Finale du championnat 1928

Le basket-ball en France.

Organisation[modifier | modifier le code]

Le basket-ball est géré en France par la Fédération française de basket-ball (FFBB) fondée en 1932 suite à sa séparation de la Fédération française d'athlétisme et de basketball.

Depuis 1987, une autre entité, la Ligue nationale de basket-ball (initialement dénommée Comité des Clubs de Haut Niveau), est chargée du secteur professionnel masculin (les deux premières divisions : Pro A et Pro B). Elle se charge aussi de l'organisation de la Leaders Cup (ex-Semaine des As) et du All-Star Game LNB.

La fédération conserve la gestion des divisions inférieures (NM1, NM2, NM3 en déléguant les niveaux non-nationaux aux comités régionaux et départementaux. Chez les féminines, l'organisation appartient là aussi à la FFBB (LFB, NF1, NF2, NF3). S'ajoutent à cela les coupe de France masculine et féminine, ainsi que le tournoi de la fédération.

L'équipe de France de basket-ball et l'équipe de France de basket-ball féminin représentent la France dans les compétitions internationales.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier match de basket-ball en France s'est déroulé le 27 décembre 1893 au sein de l'université chrétienne de la rue de Trévise, à Paris. 1921 est l'année qui marquera le début de compétitions de basket-ball organisées au niveau national. Deux compétitions ont lieu cette année-là : le Stade français est champion d’un championnat à 10 équipes se déroulant début 1921, battant en finale l’École Polytechnique 17 à 13. L'Évreux Athletic Club est lui vainqueur du tournoi de l’Alcazar, qui s’est déroulé le 1er janvier 1922, regroupant le Stade français, EN Arras et Gallia Club de Soissons. De nombreux spécialistes du basket-ball français pensent qu’il est plus logique d’attribuer le titre de champion de France 1921 au Stade français. La première véritable édition du championnat de France a lieu l'année suivante et est remporté par l'ICAM Lille.

Le basket-ball connait une certaine effervescence en France dans les années 1920. Le département basket de la fédération d'athlétisme reçoit une invitation de la part de la fédération italienne de basket-ball nouvellement créée pour disputer un premier match international : ainsi, le 4 avril 1926, les deux nations s'affrontent lors d'une rencontre à Milan, l'équipe d'Italie s'imposant 23 à 17. Ce match est la première opposition entre deux sélections nationales.

Basket-ball féminin[modifier | modifier le code]

Céline Dumerc (en bleu) face à une joueuse du Canada.

Le basket-ball est le premier sport collectif féminin en France avec 184 000 licenciées en 2013[1], même sa médiatisation reste insuffisante[2]. Il est implanté dans l'ouest et le nord de la France ainsi qu'en Île-de-France[3].

Dans les années 70,le Clermont UC obtient une certaine notoriété en étant 5 fois finaliste de la Coupe d'Europe des clubs champions et 13 fois champion de France.

Les clubs français ont remporté plusieurs fois la plus haute compétition européenne, l'Euroligue féminine (1997, 1998 et 2001 pour le CJM Bourges, 2002 et 2004 pour Valenciennes) et l'équipe nationale deux fois le championnat d'Europe (2001, 2009) ainsi que la médaille d'argent olympique en 2012.

Palmarès international[modifier | modifier le code]

Seniors féminines
Espoirs féminines
Juniors féminines
Cadettes féminines

Joueuses français en WNBA[modifier | modifier le code]

En avril 2014, Céline Dumerc signe avec le Dream d'Atlanta pour devenir la neuvième joueuse française de WNBA après Laure Savasta, Isabelle Fijalkowski, Audrey Sauret-Gillespie, Émilie Gomis, Emmeline Ndongue, Sabrina Palie, Edwige Lawson-Wade et Sandrine Gruda[4].

Les championnats[modifier | modifier le code]

Pro :

  1. Pro A et LFB
  2. Pro B

Nationaux :

  1. Nationale 1 (NM1 et NF1)
  2. Nationale 2 (NM2 et NF2)
  3. Nationale 3 (NM3 et NF3)

Régionaux :

  1. Excellence régionale (R1)
  2. Promotion d'honneur régionale (R2)
  3. Honneur régionale (R3)

Départementaux :

  1. Excellence départementale (D1)
  2. Promotion d'honneur départementale (D2)
  3. Honneur départementale (D3)

Compétitions, sélections et organismes[modifier | modifier le code]

Salles[modifier | modifier le code]

Les salles de basket-ball en France ont une histoire très variables de l'une à l'autre. On peut par exemple citer la mythique moquette qui faisait office de sol à la salle Michel Vrignaud (Challans) ou encore l'aspect typique des salles soviétiques de la Maison des Sports de Clermont-Ferrand lors des exploits du CUC Clermont.

Les salles se modernisent de plus en plus ou de nouvelles sont construites à l'image du Rhenus Sport (Strasbourg).

Les équipes historiques[modifier | modifier le code]

Les deux clubs les plus marquants du basket-ball en France semblent être le CSP Limoges chez les masculins (vainqueur de la Coupe d'Europe des clubs champions en 1993), et le Clermont UC chez les féminines (5 fois finaliste de la Coupe d'Europe des clubs champions, 13 fois champion de France).

Mais parmi les autres clubs marquants on peut citer :

Équipes masculines 
Équipes féminines 

Palmarès international[modifier | modifier le code]

Seniors masculins
Espoirs masculins
Juniors masculins
Cadets masculins

Clubs[modifier | modifier le code]

Masculins
Féminines

Joueurs français en NBA[modifier | modifier le code]

Médias[modifier | modifier le code]

Au niveau télévisuel, le championnat (Pro A et LFB) était retransmis entre 2003 et 2007 exclusivement par TPS Star, bien que la finale de Pro A fut diffusée par France Télévision en 2005 et 2006. Depuis la fusion Canalsat-TPS et la création de Canal+ France, Sport+ a récupéré une partie des matches de Pro A et quelques matches féminins. Depuis 2013, L’Équipe 21 diffuse les matches de Bourges en Euroligue. La ligue féminine dispose de sa propre web TV.

Parmi les acteurs de la presse écrite en France, on retrouve l'hebdomadaire Basket News et sa déclinaison mensuelle Maxi-Basket News.

La blogosphère compte plusieurs sites très actifs : Catch & Shoot, Ladyhoop, Basquetebol Saulzoir... qui complète les sites sportifs généralistes et ceux des autorités organisatrices : FFBB, LNB et LFB.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « LA PRATIQUE FÉMININE EST AU CŒUR DE LA STRATÉGIE DE LA FÉDÉRATION FRANÇAISE », Ministère de la Jeunesse et des Sports,‎ 6 juin 2013 (consulté le 18 avril 2014)
  2. « Les Etats généraux du sport féminin en équipe », halteaumepris.tumblr.com (consulté le 18 avril 2014)
  3. [PDF]« Le basket-ball en Île-de-France », .irds-idf.fr (consulté le 18 avril 2014)
  4. « Céline Dumerc en WNBA ! », Catch & Shoot,‎ 3 avril 2014 (consulté le 4 avril 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]