Rue du Havre (Paris)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rue du Havre.
8e et 9e arrt
Rue du Havre
Situation
Arrondissement 8e arrondissement et 9e arrondissement
Quartier Madeleine et Chaussée-d'Antin
Début Boulevard Haussmann
Fin Place du Havre
Morphologie
Longueur 134 m
Historique
Création 1841
Géocodification
Ville de Paris 4456
DGI 4507

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue du Havre
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

48° 52′ 29″ N 2° 19′ 37″ E / 48.874704, 2.326811 ()

La rue du Havre est une voie des 8e (côté des numéros impairs) et 9e arrondissements (côté des numéros pairs) de Paris. Elle commence boulevard Haussmann et se termine rue Saint-Lazare.

Historique[modifier | modifier le code]

La création de la rue du Havre répondit à la volonté de « faciliter la circulation aux abords de l'embarcadère des chemins de fer de Saint-Germain, Versailles et Rouen »[1], construit en 1837 (V. Gare Saint-Lazare). Elle prit le nom de rue du Havre parce que les trains partant de cet embarcadère permettaient de se rendre au Havre.

La section de la rue du Havre comprise entre le boulevard Haussmann et la rue de Provence faisait originellement partie de la rue de la Ferme-des-Mathurins (aujourd'hui rue Vignon) et fut alignée en 1839.

La section comprise entre la rue de Provence et la rue Saint-Lazare fut ouverte en vertu de l'ordonnance royale du 3 septembre 1843 qui fixa sa largeur à 20 mètres et lui donna deux pans coupés de 30 mètres au débouché sur la rue Saint-Lazare et deux autres de 5 mètres aux angles de la rue Saint-Nicolas-d'Antin[2].

Le 27 février 1912, l'anarchiste belge Raymond Callemin (1890-1913) tua l'agent Garnier rue du Havre[3].

Sites particuliers[modifier | modifier le code]

Postérité littéraire[modifier | modifier le code]

La rue du Havre a donné son nom au roman de Paul Guimard, Rue du Havre, qui a obtenu le Prix Interallié en 1957.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. ordonnance royale du 3 septembre 1843
  2. aujourd'hui partie de la rue de Provence. Lazare, Op. cit., p. 280
  3. Alain Monestier, Les Grandes affaires criminelles, Bordas, 1988, p. 163

Sources[modifier | modifier le code]

  • Félix Lazare, Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments, Paris, Imprimerie de Vinchon, 1844-1849
  • Félix de Rochegude, Promenades dans toutes les rues de Paris. VIIIe arrondissement, Paris, Hachette, 1910.